2015 02 15 | Lettre à V. Hivon, Sol Z (ON), A. Cloutier (PQ)

 

 

Le Devoir | 2015 02 14 | Véronique Hivon – Députée de Joliette
Union des souverainistes | Un rendez-vous avec Sol Zanetti

« Un café ? Tu me permettras de te proposer plutôt un souper ! Et d’y convier les cousins, les cousines ! »

 

Madame Hivon, cher Sol, M. Alexandre Cloutier,

Je salue votre connivence quant à l’urgence commune de faire l’indispensable et irréductible UNION de TOUTES les forces démocratiques citoyennes et politiques du Peuple Souverain du Québec. Reste à la faire cette indispensable et irréductible UNION, pas facile… d’autant qu’il y a urgence… Il est de toute première instance d’élire à Ottawa le 19 octobre prochain une majorité de député,es d’un BLOC DÉMOCRATIQUE québécois républicain.

La question est ? Autour de quoi faire l’UNION ?

La réponse va de soi : autour du plus large dénominateur COMMUN qui soit, par delà nos divisions et divergences sur la gouvernance ce l’État plus à droite ou plus à gauche ou sur le dispositif devant prévaloir pour sans condition ni délai, rendre effective quel que soit l’État qui s’impose ou se propose, l’indispensable et irréductible primauté démocratique de la SOUVERAINETÉ démocratique constituante du Peuple Souverain du Québec sur SON territoire national du Québec.

Ce ne pourra donc pas être sur un programme de gouvernance de l’État, sur un programme de « bon gouvernement » collabo ; pour la bonne et simple raison que nous ne pourrons jamais nous entendre ; et quand bien même nous y parvenions, ce sera forcément bancal et décevant, trop de compromis, voire de compromissions entameront notre enthousiasme de part et d’autre ; d’autant que, en formant encore un autre gouvernement collabo qui va gouverner Le Peuple alors que le gouvernement accepte d’être gouverné par une Loi constituante qui n’est pas celle du Peuple, on se trouve à VALIDER la NÉGATION de la souveraineté du Peuple. Comment être crédible de mettre de l’avant la souveraineté de l’État du Peuple face au Peuple, quand on foule aux pieds devant lui sa PROPRE souveraineté démocratique.

L’UNION ne pourra donc se faire qu’en amont de la gouvernance de l’État, à savoir sur ce qui gouverne le gouvernement, à savoir, la DÉMOCRATIE et la Raison d’État démocratique elle-même et ce qu’elle engage en matière respect de la DÉMOCRATIE elle-même et de son principe premier, à savoir, respecter la primauté de la Souveraineté démocratique constituante du Peuple. Elle ne l’est pas dans l’État ILLÉGITIME du Canada actuel puisqu’il s’impose au Québec sans JAMAIS avoir ni sollicité ni donc obtenu pour ses Actes constituant le clair OUI référendaire des Québécois,es.

Autrement dit : quand on est victime d’un viol, on n’accepte pas que le violeur vive dans sa maison. @ défaut, on n’est pas crédible quand on cri au viol, ou qu’on prétend utile de porter plainte contre le violeur.

Autrement dit : on ne peut se séparer d’un mariage forcé, on ne peut qu’INVALIDER le mariage forcé.

Autrement dit : on ne peut pas se remarier, si le mariage forcé n’a pas été INVALIDÉ.

Comment mettre de l’avant la DÉMOCRATIE !?

D’abord, en admettant que nous ne vivons pas dans un État démocratique. En admettant qu’il n’y a de « gouvernement responsable » démocratique que dans un État démocratique directement et nommément responsable devant le Peuple.

Il n’y a d’État démocratique que dans un État dont les Actes constituants ont été rédigés et à tout le moins approuvés par Le Peuple. Quand donc les Actes constituants de l’État actuel du Royaume de la Couronne canado-britannique qui s’applique au Québec ont-ils été soumis à référendum ? JAMAIS. Quand donc cet État par conséquent ILLÉGITIME du Canada s’est-il soumis à la rigueur de sa propre loi dite de la Clarté ? JAMAIS.

On met la DÉMOCRATIE de l’avant quand on cesse de faire semblant qu’est démocratique l’Actuel État de clair déni démocratique canadian. On cesse, quand on s’engage devant Le Peuple, à refuser de former un gouvernement qui va accepter de gouverner Le Peuple en vertu d’une Loi constituante qui non seulement n’est pas celle du Peuple mais qui ajoutant l’injure à l’insulte, NIE la primauté démocratique de sa souveraineté CONSTITUANTE.

Comment ROMPRE avec la gouvernance collabo qui a cours ici depuis 256 ans ?

En prévoyant former un Gouvernement de LIBÉRATION démocratique nationale républicain qui sitôt élu majoritaire va expédier les affaires courantes pour régler la question en moins de 3 mois. Ou bien l’État illégitime actuel est légitimé par Le Peuple, ou bien il est INVALIDÉ par Le Peuple.

Comment INVALIDER l’État ILLÉGITIME du Canada actuel qui s’impose sans OUI ?

En s’engageant AVANT les élections à venir à Ottawa et à Québec cet automne 2015 et plus tard en 2018, à donner l’occasion au Peuple d’USER de ses pleins pouvoirs démocratiques souverains sur SON territoire national du Québec, pour Proclamer INVALIDE au Québec TOUT État qui, tel l’État ILLÉGITIME actuel du Canada, n’a pas obtenu pour ses Actes constituants le clair OUI référendaire des Québécois,es. Dans la foulée, lors d’un référendum à doubles proclamations constituantes, Le Peuple Souverain du Québec ne voudra plus rien d’autre qu’être Maître chez LUI… et Proclamera seule VALIDE au Québec la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec.

Si le Canada est si bienfaisant pour le Québec, il doit se soumettre à la plus élémentaire des règles démocratiques, à savoir, se soumettre à la VOLONTÉ LIBRE constituante du Peuple. Rien ne justifie qu’il soit excusé de ne pas RESPECTER la volonté libre des Québécois,es ; excusé de ne pas respecter sa propre loi dite de la Clarté référendaire ; excusé de s’imposer SANS le OUI du Peuple.

Les vraies affaires !

Le déni du déficit démocratique canadian contamine tout débat, toute avancée, tout développement démocratique de l’ensemble de nos activités politiques, économiques, médiatiques et culturelles. Faire le ménage dans l’État ? Comment faire le ménage si on balaie la poussière constituante sous le tapis ? Si on laisse s’accumuler sous les meubles et au-dessus des armoires tant de poussière débilitante ?

NOUS SOMMES PRÊTS !

Le Peuple n’attend que ça, des élites responsables et transparentes, qui prennent les problèmes à bras le corps en lieu et place de laisser les problèmes nous empoisonner l’existence, ad nauseam.

Mais comment Le Peuple pourrait-il se sentir concerné, si nous continuons à refuser de nous sortir la « tête de l’autruche » ? Comment le 30% des Québécois,es qui ne se déplacent plus pour voter ( dont au moins 50% de souverainistes ), pourrait-il avoir le goût de bouger si nous refusons de rompre avec la gouvernance collabo qui vit dans un DÉNI démocratique débilitant, si nous refusons de nous emparer de la force irrésistible de l’UNION de toutes nos forces DÉMOCRATIQUES citoyennes et politiques.

Choisir entre DICTATURE et DÉMOCRATIE !

En choisissant de mettre de l’avant non plus la souveraineté et l’indépendance de l’État, mais bien la DÉMOCRATIE et la primauté de la souveraineté et de l’indépendance du Peuple, il n’est plus question de choisir entre Québec et Canada, ou entre souveraineté et fédéralisme, ou entre gauche et droite, mais bien entre DICTA-cratie et DÉMOCRATIE, mais bien entre démoCRATURE et DÉMOCRATIE, entre État de clair déni démocratique canadian et DÉMOCRATIE républicaine ; entre DICTATURE et DÉMOCRATIE ! Tout simplement !

Même les fédéralistes-rénovateurs peuvent dire OUI à l’INVALIDITÉ de l’État illégitime du Canada du statu quo de blocage actuel dont personne ne veut… à plus forte raison les autonomistes, et bien sûr les souverainistes. Qui reste-t-il ? Une infime minorité activiste canadianisatrice qui impose sa loi par défaut, parce que nous sommes divisé,es.

Un OUI à l’INVALIDITÉ de l’État actuel canadian sera dévastateur pour cet État de clair déni démocratique canadian. La seule perspective d’avoir à faire face à ce OUI radicalement démocratique sera dévastateur pour la minorité activiste canadianisatrice de la droite et de la gauche néo-AUTOCRATE du NPIDI et du PLC.

Aucun DÉMOCRATE ne peut justifier de valider un État qui s’abstient de se soumettre à la volonté libre constituante du Peuple. Mais encore faut-il la confronter à ce qu’engage la DÉMOCRATIE cette minorité activistes néo-AUTOCRATE. Comment le faire si nous nous abstenons de nous réclamer de la DÉMOCRATIE ? Si nous persistons à nous abstenir de nous réclamer de l’essentiel en nous enfargeant sans cesse dans l’accessoire ?

Ne reste qu’à nous UNIR. Autour de QUOI ?

Retour à la case départ au début de ce texte.

D’autres questions ?

Il me fera plaisir d’y répondre : par courriel, de vive voix au téléphone, de plain-pied autour d’un café ou d’un repas.

Luc A.

418 831 91 47

P.S.

Madame Hivon, et M. Cloutier,

Votre programme d’action :

  • 1- nous rassembler, en réunissant les indépendantistes de tous les milieux autour d’une même table ;
  • 2- nous préparer, en travaillant ensemble à l’élaboration d’un projet de pays ;
  • et 3- nous mobiliser, en créant un véritable mouvement citoyen autour de ce projet.

Reste la question nous rassembler autour de quoi ? Une table ? Mais il y a quoi sur cette table ?

On ne peut pas se « préparer en travaillant ensemble » à élaborer « un projet de pays » si on ne s’entend pas pour mettre fin à la politique du « bon gouvernement » soi-disant souverainiste.

Si vous persistez à vous abstenir de rompre avec la gouvernance collabo de l’État de clair déni démocratique canadian, élaborer un « projet de pays » c’est du jasage sans conséquence. Ça, c’est ce que propose QS… pour ne pas avoir à confronter la gauche néo-AUTOCRATE du NPIDI…

Vous allez mobiliser qui, si vous refusez de vous commettre en faveur de la primauté DÉMOCRATIQUE de la souveraineté du Peuple ? Le Peuple ? Certainement pas, et avec raison. Le Peuple ne se mobilisera pas avec raison si on persiste à valider la NÉGATION de son Autorité démocratique suprême, qui a préséance au Québec, sur l’Autorité usurpatrice autocrate de la Couronne canado-britannique.

En juillet 1967, Le Peuple Souverain du Québec a su reconnaître en De Gaulle un chef LIBÉRATEUR. À Montréal seulement, 1M de personnes s’est massé le long de son cortège qui l’a mené du Cap Tourmente près de St-Anne-de-Beaupré, au balcon de l’Hôtel de ville de Montréal, parce que Le Peuple savait qu’il avait pris fait et cause pour la DÉMOCRATIE et la primauté démocratique constituante du Peuple Souverain de France. Plus de la moitié de la population entière de Montréal à l’époque…

Du reste, il n’a pas déçu. Il été à la hauteur en s’écriant VIVE le Québec LIBRE !

Le pendant du cri qui terminait ses appels à la LIBÉRATION de juin 1940, VIVE la France LIBRE ! Un cri qui a fait de l’État du Canada, le même que nous connaissons, un État de même nature autocrate que celui qu’il appelait à renverser en juin 1940, parce qu’il s’imposait, et qu’il s’impose toujours par-dessus la tête démocratique constituante du Peuple Souverain du Québec, sans OUI…

René Lévesque a cru bon tourner le dos à De Gaulle en lançant 3 mois plus tard en nov. de la même année 1967, le MSA-Mouvement souveraineté-association… S’associer à une dictature, sans prévoir donner au Peuple l’occasion de le renverser. L’Histoire a donné raison à De Gaulle et donné tort à René Lévesque et à l’Écossais Alex Salmond. Tous deux ont fait l’erreur coupable de faire l’économie du renversement de l’État ILLÉGITIME qui s’impose par-dessus la tête démocratique constituante du Peuple.

Quelle que soit cette erreur, elle a été faite en toute bonne foi. Reste qu’il faut l’admettre. Il faut donc aujourd’hui plus que jamais, cesser de tourner le dos à De Gaulle. Son action historique est exemplaire. Toutes choses égales par ailleurs, il faut faire comme lui. Donner l’occasion au Peuple de s’occuper de l’État PRÉSENT pour le démocratiquement RENVERSER, du seul fait pour Le Peuple d’avoir l’occasion de se prononcer sur l’État concret présent pour l’INVALIDER puisqu’il s’impose sans OUI. Puisqu’il n’est pas question pour lui de se soumettre à la même règle qui doit prévaloir pour TOUS les États, à savoir, solliciter et obtenir le clair OUI référendaire démocratique constituant du Peuple.

Le « souverainisme étatique historique collabo » a fait long feu. Il a montré jusqu’à plus soif son incapacité à rendre effective la souveraineté démocratique constituante du Peuple. Place à la « souveraineté du Peuple » !

C’est LUI qui décide et qui doit décider. Nous devons refuser de tolérer qu’il soit évacué du sommet de l’État. En prenant fait et cause pour la primauté démocratique de son Autorité démocratique constituante suprême, nous cesse de reconnaître comme supérieure celle de la Couronne usurpatrice canado-britannique, celle des zélotes néo-AUTOCRATES qui valide un tel DÉNI démocratique, et qui trouvent intérêt à exclure Le Peuple du sommet de l’État pour mieux contrôler en coulisse et Le Peuple et l’État du Peuple.

Finies les folies !

Il faut comprendre ce que de Gaulle a compris et ce qu’avait avant lui compris Louis-Joseph Papineau…

 

 NOUS SOMMES le Peuple Souverain du Québec

 

déclarations constituantes de Louis-Joseph Papineau de 1837 et de 1867


 

Louis-Joseph-Papineau, monument, Place du Peuple souverain du Qc
« … il n’y a d’autorité légitime que celle qui a le consentement de la majorité de la nation ; de constitutions sages et bienfaisantes que celles sur l’adoption desquelles les intéressés ont été consultés et auxquelles les majorités ont donné leur libre acquiescement. »

Extrait de la conférence de Louis-Joseph Papineau donnée à l’Institut canadien de Montréal le 17 décembre 1867

Citation gravée sur le socle de la statue de Louis-Joseph Papineau Place du peuple souverain du Québec | ANQ

LJP-P167-2014-05-017-329

« Les sages et immortels rédacteurs de la DÉCLARATION DE L’INDÉPENDANCE AMÉRICAINE, consignèrent dans ce document les principes sur lesquels seuls sont basés les droits de l’homme et revendiquèrent et établirent heureusement les institutions et la forme de gouvernement qui seules peuvent assurer en permanence la prospérité et le bonheur social des habitants de ce continent, dont l’éducation et les moeurs, liées aux circonstances de leur colonisation, demandent un système de gouvernement entièrement dépendant du peuple et qui lui soit directement responsable. »

Adresse de la Confédération des six comtés au peuple du Canada par Louis-Joseph Papineau (La Minerve | 2 novembre 1837)

 


 

Hier c’était le 14 février 2015, jour anniversaire de la pendaison du Chevalier de Lorimier…

Il se trouve que mon aïeul, le grand-père du père de mon père, Me Joseph-Napoléon-Azarie Archambault, raconte dans ses Mémoires de prison, avoir passé avec lui la nuit précédant son exécution brutale et injuste. Je vous y donne accès via ce lien.

 

Joseph-Napoléon-Azarie-Archambault

 

 

Mémoires de prison d’un patriote
J.-N.-Azarie Archambault

 

Azarie

Origine : L’origine de ce nom est basque l’étymologie de ce nom provient du mot azari qui signifie le renard ; et par extension l’endroit où vivent les renards ce patronyme précise la localisation de la demeure ancestrale.

 

 

 

Vous pourrez aussi consulter ce que nous mettons de l’avant en terme de Programme COMMUN d’État démocratique républicain.


MANIFESTE constituant & FEUILLE de ROUTE

Programme COMMUN | RÉSUMÉ une page | pdf

 

Programme COMMUN | RÉSUMÉ 2 pages | pdf |

cf : Résumé | Dispositif électoral de « proportionnelle pragmatique »

 

Version longue…
Dispositif électoral de « Proportionnelle pragmatique » |
COMMISSION ÉLECTORALE
de la COALITION multipartite de Gouvernement de LIBÉRATION démocratique nationale républicain


Pour UN Programme COMMUN d’État DÉMOCRATIQUE républicain
| pdf |

 

Opération VIGILE du samedi | la PAROLE CITOYENNE en Acte
Pour la DÉMOCRATIE ! PHOTOS des VIGILES antérieures

TOUS les samedis 14h PLACE du PEUPLE SOUVERAIN du Québec
Parvis de l’ANQ, depuis le 19 fév. 2011

Pour l’UNION des forces démocratiques citoyennes et politiques
du peuple souverain du Québec | page facebook

 

OVS-CNQ-02-P207

, , , ,

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire