2015 03 16 Lettre à PKP, BD & AC- Charte ou pas Charte !? Les trois

 

MM Cloutier, Drainville et Péladeau

La Pratd’a titre aujourd’hui 2015 02 16 | Identité : divergence entre Drainville et Cloutier

PQ-Charte-2015-03-16-

 

Le,la prochaine chef,fe du PQ devra faire l’UNION des forces citoyennes et politiques démocratiques des Québécois,es, et il faudra bien sûr faire d’abord celle des membres et dirigeants du PQ. C’est possible seulement sur le plus large dénominateur commun qui soit, par delà ce qui nous divise sur quantité de sujets accessoires de gouvernance, plus à droite ou plus à gauche, plus ou moins laïque, plus centralisateur ou plus régionaliste.

Quel autre plus large dénominateur commun que la DÉMOCRATIE ? La démocratie et ce qu’elle engage en terme de respect de la souveraineté constituante, politique, œconomique, culturelle et immigratoire du Peuple Souverain du Québec ?

Ici, Bernard Drainville et Alexandre Cloutier ont tous les deux raisons. Bernard Drainville a raison de prétendre que la question des valeurs et des droits collectifs démocratiques des Québécois,es est cruciale . Mais Alexandre Cloutier a raison de prétendre qu’il « faut être capable de faire preuve de nuances, de rigueur, de hauteur ». Et l’un n’empêche pas l’autre. On peut mettre de l’avant avec nuance, rigueur et hauteur la défense et protection des valeurs et droits collectifs du Peuple Souverain du Québec. ( Cf : Pour l’adoption d’une Charte des valeurs et des droits COLLECTIFS démocratiques du Peuple Souverain du Québec )

Mais il ne faut pas oublier non plus qu’il n’est plus question de former un gouvernement ordinaire qui va continuer à accepter d’être gouverné par une loi constituante canadian qui n’est pas celle du Peuple. Il n’est pas question donc de se lancer dans un large débat sur la seule adoption d’une Charte de la laïcité dans le contexte d’un État du Québec/Canada qui NIE la souveraineté constituante des Québécois,es. L’adoption d’une Charte des valeurs et des droits COLLECTIFS démocratiques des Québécois,es ne peut et ne doit se faire que dans le contexte d’un large processus constituant qui permet dans un premier temps de donner l’occasion aux Québécois,es d’INVALIDER l’État illégitime actuel du Canada qui s’impose sans OUI sur SON territoire national du Québec et pour approuver dans la foulée de la disqualification démocratique de l’État concret actuel illégitime du Canada, les Actes constituants primordiaux d’un État légitime et démocratique nommément et dûment validé par Le Peuple par référendum, à savoir, la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec

Ce qui permet à Bernard Drainville de continuer à mettre de l’avant ce que pourrait être le contenu d’une Charte des valeurs et des droits COLLECTIFS du Peuple Souverain du Québec dont serait partie une Charte de la laïcité, la Charte de la langue française, la Charte des droits individuels des personnes, une Charte de l’oeducation, un tout devant être inséré dans les Actes constituants de la future République démocratique du Peuple Souverain du Québec.

Ce qui permet à Alexandre Cloutier, de discuter ces propositions dans un contexte ou n’est pas évacuée la question de la multi-inter-culturalisation canadianisatrice des cultures.

M. Pierre-Karl Péladeau quant à lui peut mettre de l’avant l’urgence d’en appeler aux voix référendaires des Québécois,es afin de régler les problèmes causés par l’invalidité démocratique de l’État illégitime du Canada qui s’impose sans OUI au Québec, par-dessus la tête constituante des Québécois,es. De quelque manière qu’on prennent les problèmes, chaque fois, on se bute au fait de ne pas disposer d’un État légitime validé par les Québécois,es.

Si on veut s’attaquer aux problèmes posés par l’immigration, on se heurte à la Constitution illégitime du Canada qui accorde sans le consentement des Québécois,es, à son multi-inter-culturalisme débilitant et aux pouvoirs que s’est auto-accordé le Parlement d’Ottawa et qui sont exercés par le gouvernement d’Ottawa ; si on veut s’attaquer aux problèmes posés par notre utilisation des énergies fossiles ou renouvelable, c’est la même chose ; si on veut faire le grand ménage dans l’État, forcément il faut régler la question des Actes constituants de l’État du Québec/Canada ; et ainsi de suite…

Que ce soit le PLC, la CAQ ou QS, qui propose de s’attaquer à ces grandes questions pour résoudre le problème, c’est du pareil au même si ces propositions refusent de s’attaquer à la question de la légitimité démocratique de l’État qui gouverne les gouvernements qui gouvernent Le Peuple…

Il est question de régler le problème de fond en moins de trois mois après l’élection d’un gouvernement d’UNION démocratique nationale MAJORITAIRE de Coalition multipartite de Gouvernement de LIBÉRATION démocratique nationale républicain qui expédie les affaires courantes cependant que l’Assemblée nationale adopte deux Actes constituants primordiaux qui prennent effet dès après leur adoption par référendum à doubles questions constituantes.

  • Un premier Acte qui concerne l’État concret présent, pour qu’il soit par Le Peuple, Proclamé INVALIDE au Québec, comme TOUT État qui n’a pas obtenu pour ses Actes constituants le clair OUI référendaire des Québécois,e. OUI/NON
  • Un deuxième Acte constituant qui Proclame seule VALIDE la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec adoptée par SA députation siégeant à l’Assemblée nationale. OUI/NON

Cf : Progamme COMMUN d’État démocratique républicain

Il est question donc de mettre en valeur les contributions de chaque candidat,e à la chefferie du PQ pour former une équipe du Tonnerre capable de faire l’UNION de toutes les forces démocratiques citoyennes et politiques des Québécois,es, autour d’UN même Programme COMMUN d’État démocratique républicain qui transcende nos divisions sur la gouvernance de l’État et pour confronter la droite et la gauche néo-AUTOCRATE canadian qui valide l’État actuel illégitime du Canada qui s’impose sans OUI au Québec de force et d’autorité impériale qui est tout sauf DÉMOCRATE…

Si le Canada est si merveilleux, que ses partisans sollicitent et obtiennent pour ses Actes constituants le clair OUI référendaire des Québécois,es. À défaut, il est question de donner l’occasion aux Québécois,es de se prononcer sur l’État PRÉSENT du Canada qui s’applique sans OUI au Québec, pour que les Québécois,es le Proclamer INVALIDE au Québec, parce qu’il n’a pas obtenu pour ses Actes constituants qui s’appliquent de manière illégitime au Québec le clair OUI des Québécois,es ; des Actes constituants répudiés par la députation élue par les Québécois,es et qui gouvernent les gouvernements qui gouvernent Le Peuple par-dessus la tête constituante référendaire des Québécois,es.

TOUS les États doivent respecter la même règle, à savoir obtenir pour leurs Actes fondateurs et constituants le clair OUI référendaire des Québécois,es ; non pas seulement l’État à venir, mais aussi et surtout l’État PRÉSENT du Canada.

 

, , , , , , , , ,

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire