2015 04 18 Lettre à PKP | Constitution du Qc

 

PKP-Équipe-Constitution

Je m’engage, avec mon équipe, à présenter une constitution du Québec avant les élections de 2018. #Réussir #debatPQ

 

M. Péladeau,

Votre équipe fait ici fausse route de plusieurs manières… navrantes, débilitantes…

De UN

Un processus constituant DÉMOCRATIQUE se saurait être ainsi ratatiné de manière aussi inconséquente et irresponsable, réduit,es que nous serions à contempler le résultat de la cogitation constituante de votre équipe, comme fondement de votre action.

C’est ce que vous faites en laissant votre équipe présenter les choses de cette façon.

Vous pouvez inviter Le Peuple à engager un large processus constituant, non pas le réduire à rôle de spectateur, non pas vous poser en tant que pourvoyeur universel constituant. Ça, c’est ce dont nous avons toujours été victimes, être spectateur,trices du processus constituant des autres, en l’occurrence, celui des partisans de la Couronne illégitime britano-canadian qui n’est pas la nôtre.

De DEUX

De Gaulle en juin 1940, n’a pas appelé Le Peuple Souverain de France à rédiger, sous dictature d’occupation, la Constitution de la France Libre. Pour la bonne et simple raison que tout large processus constituant ne peut LIBREMENT se tenir sous dictature. Il faut d’abord appeler Le Peuple à la RENVERSER. Ce que de Gaulle a fait. Ce n’est qu’après le renversement de la dictature qu’a pu se tenir un libre et large processus constituant, et il a fallu s’y prendre à deux fois plutôt qu’une. Non sans d’abord appeler Le Peuple à se prononcer par référendum sur la manière d’engager un tel processus constituant démocratique.

Tout ce qui sera fait en matière de travaux populaires constituants sous dictature d’occupation canadian qui n’a pas le OUI des Québécois,es, ne pourra qu’être corrompu, dévoyé, contaminé, pollué par les partisans canadianisateurs de la NÉGATION de la souveraineté du Peuple Souverain du Québec. On l’a bien vu quand il a été question de Charte des valeurs et des droits démocratiques COLLECTIFS du Peuple Souverain du Québec devant être partie des Actes constituants de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec. Tout a été mis en oeuvre pour faire dérailler le processus. Facile, suffit de fédérer les non à l’un des aspects constituants qui sont nombreux.

De Gaulle n’a pas, sous occupation, davantage proposé au Peuple Souverain de France de se substituer à lui, en tant que seul rédacteur des Actes constituants de la future IVe République. Il a plutôt donné l’occasion et le moyen au Peuple de RENVERSER l’État d’exception autocrate qui s’imposait parce qu’incapable d’obtenir le clair OUI référendaire du Peuple Souverain de France.

Toutes choses égales par ailleurs, il faut suivre l’exemple de De Gaulle, à savoir, donner faire ce qu’il faut pour donner l’occasion au Peuple Souverain du Québec de RENVERSER démocratiquement l’État sans OUI du Canada. Nous pouvons le faire.

L’Histoire lui a donné raison

Il faut suivre son exemple, et celui plus récent en Tunisie. Il faut, toutes choses égales par ailleurs, appeler Le Peuple Souverain du Québec à d’abord INVALIDER démocratiquement l’État dont il ne veut pas. Nous pouvons le faire démocratiquement en mettant aux voix non seulement l’État à venir, mais aussi désormais, l’État présent, dans un référendum à doubles proclamations constituantes. Cf Le Programme COMMUN d’État démocratique républicain du Québec

De TROIS

Pour suivre l’exemple de De Gaulle, il faut comme lui rompre avec la gouvernance collabo d’un État sans OUI qui NIE la primauté démocratique de la souveraineté du Peuple. On ne saurait gouverner valablement et démocratiquement Le Peuple quand le gouvernement qui gouverne Le Peuple accepte d’être lui-même gouverné par une Constitution qui n’a pas le OUI du Peuple.

Il faut mettre de l’avant le modèle Johnson / de Gaulle, qui rompt avec le modèle Lévesque / Morin.

Modèles-2

De QUATRE

Il faudra dans ce contexte gaulliste, présenter certes les Actes constituants primordiaux de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec, mais cela ne peut et ne saurait se faire que si et seulement si, vous prévoyez d’abord donner aux Québécois,es l’occasion de se PRONONCER quant à l’État ILLÉGITIME canadian actuel qui s’impose sans OUI par-dessus la tête constituante des Québécois,es, pour qu’il soit INVALIDÉ au Québec par Le Peuple, du seul fait pour lui de Proclamer, par référendum, INVALIDE au Québec TOUT État qui n’a pas obtenu pour ses Actes constituants le clair OUI référendaire des Québécois,es, et ce, non sans que l’un des premiers articles de cette Constitution primordiale n’oblige les autorités de la 1ière République du Québec à tenir un large processus constituant populaire sitôt après la tenue des premières élections à la Présidence et à la Chambre des régions ( sénat élu au suffrage universel rapatriant à Québec la députation du Québec siégeant à Ottawa), pour que Le Peuple ( élites comprises ) dispose lui-même de ce qui aura été hérité de 257 ans de dictature d’occupation britano-canadian en matière d’institutions étatiques, juridiques, et autres.

Ce qui est fort différent ce que ce votre équipe présente.

De CINQ

Engager les Québécois,es sur une mauvaise piste ne pourra que faire perdurer l’État de clair déni démocratique canadian. L’engager sur la piste constituante d’un Québec abstrait à venir, sans lui donner l’occasion d’USER sans condition ni délai de ses pouvoirs constituants pour INVALIDER un État concret illégitime actuel qui s’impose sans OUI par-dessus sa tête constituante, ne peut que participer à la NÉGATION de sa souveraineté constituante de Peuple Souverain sur SON territoire national du Québec.

En effet, si nous persistons à priver Le Peuple Souverain du Québec de l’occasion de se prononcer sur l’INVALIDITÉ d’un État illégitime sans OUI, nous lui disons en somme qu’il n’a pas ni le pouvoir ni la force nécessaire de mettre de l’avant son Autorité démocratique suprême ; nous lui disons que sa souveraineté constituante ne saurait primer dans l’État actuel des choses et donc aussi, dans l’État ILLÉGITIME actuel ; nous lui disons que l’État ACTUEL prime et ne saurait que primer sur tout, y compris sur Le Peuple lui-même, y compris sur la DÉMOCRATIE elle-même.

Comment pourrait-il ce faisant, se croire légitimé d’AGIR en tant que seule autorité démocratique suprême sur SON territoire national ?

Comment pourrait-il faire confiance à une équipe qui le PRIVE de SON pouvoir constituant primordial qui consiste à RÉPUDIER tout État qui prétend avoir droit de s’imposer à LUI sans avoir préalablement obtenu son clair OUI référendaire ?

Il ne le peut pas, il ne le pourra pas. C’est toute votre entreprise que vous vouez à l’échec… avons-nous les moyens de prendre un tel risque sans plus ample informé ?

De SIX

L’Histoire a donné raison à De Gaulle parce qu’il a su gagner la confiance du Peuple Souverain de France, dans des conditions adverses sans pareilles ; parce que le Peuple Souverain de France a pu reconnaître en lui le parfait défenseur d’une certaine idée de la France DÉMOCRATIQUE, radicalement démocratique, qui mettait au dessus de tout, la puissance SOUVERAINE du Peuple, aussi démuni qu’il soit ou qu’il paraisse.

Les Québécois,es ont accueilli de Gaulle en héros libérateur en juillet 1967. Ce Peuple sait donc parfaitement reconnaître les siens. Disposez-vous d’un tel et si large appui ? Certainement pas. Faute de déployer une logique constituante conséquente, comme l’a su faire de Gaulle.

On raconte qu’un million de personnes se sont massées le long de son cortège le menant du Cap Tourmente au balcon de l’Hôtel de Ville de Montréal, à Montréal seulement. C’est tout dire… Quel,le chef,fe a pu recevoir du Peuple Souverain du Québec un tel accueil, une telle et si délirante reconnaissance ? AUCUN.

Pas étonnant, puisqu’aucun,e de nos chef,fes n’a jusqu’à maintenant compris comment se hisser à sa hauteur démocratique. Vous pouvez le faire, mais pour cela, il vous faut une équipe qui se gouverne en fonction de principes radicalement démocratiques et qui ne participent d’aucune manière à ce qui NIE la primauté démocratique de la souveraineté du Peuple que nous sommes.

Ce qu’elle fait pour l’instant cette équipe qui est actuellement la vôtre, puisqu’elle ne prévoit pas donner l’occasion au Peuple Souverain du Québec d’USER sans condition ni délai de SON Autorité démocratique suprême capable de Proclamer INVALIDE au Québec tout État qui s’impose sans OUI, contre sa volonté libre et démocratique, du seul fait de se prononcer par référendum sur l’État PRÉSENT pour l’INVALIDER puisqu’il est INCAPABLE d’obtenir le clair OUI référendaire des Québécois,es.

NOUS ;
NOUS sommes ;
NOUS sommes UN ;
NOUS sommes un Peuple ;
NOUS sommes un Peuple Souverain ;
NOUS sommes Le Peuple Souverain du Québec !

Texte gravé dans la pierre du Parvis de l’Institut canadien à Québec | Rue St-Stanislas

Nous sommes un peuple ! | 2000 | Art public | Luc Archambault

Nous-T2
Merci pour votre généreuse attention.

Luc A.

| luc-archambault.comluc-archambault.qc.ca | twitter | DÉMOCRATIE 101 |

 

| DÉMOCRATIE 101 | démocratiser le politique, la culture (valeurs, langue, œducation), l’œconomie & lœcologie

Démocratie101-02-5

 

Signez le Manifeste Élan global

ÉG-ÉlanGlobal-LogoLA

 

Opération VIGILE du samedi | la PAROLE CITOYENNE en Acte | Pour la DÉMOCRATIE ! PHOTOS des VIGILES antérieures

TOUS les samedis 14h PLACE du PEUPLE SOUVERAIN du Québec … Parvis de l’ANQ, depuis le 19 fév. 2011

Pour l’UNION des forces démocratiques citoyennes et politiques du peuple souverain du Québec | page facebook

OVS-CNQ-02-P216

 

NOTA BENE

Cette lettre a été transmise par courriel à M. Pierre-Karl Péladeau le 18 avril 2015 à 00h27, et en copie conforme à des députés proches de lui, et à d’autres correspondant,es indépendantistes, dont M. Pascal Bérubé, Député de Matane-Matapédia qui affiche dans sa page twitter ( Membre de l’équipe de @PKP_Qc. ) et qui me répond dans un courriel transmis le même jour à 14:03… en me demandant de retirer son adresse courriel de mes envois courriels à M. Péladeau.

Je lui ai répondu à ce même jour à 21h59 :

Bonjour M. Bérubé,

C’est noté.

Je comprends qu’il n’est pas question pour vous de ne serait-ce que vous exposer à ce qui pourrait ne serait-ce que questionner vos certitudes électives.

Bonne chance !

Luc A.

Est-ce là toute l’étendue de l’ouverture et de l’écoute que l’on peut espérer de l’entourage de M. Péladeau… !? J’ose croire que non…

Je vois mal comment cette équipe pourrait RÉUSSIR quoi que ce soit avec une telle attitude de fermeture qui refuse net de s’exposer à ce qui pourrait questionner voire contredire leurs analyses de la situation complexe qui est la nôtre. La plus élémentaire des écoutes me semble être de rigueur, ne serait-ce que pour connaître les arguments invoqués pour contredire ses vues électives pour pouvoir mieux les défendre, étayer.

 

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire