2015 04 24 Lettre à Martine Ouellet | Bouffée d’air frais… démocratique !?

 

PQ-martine-ouellet

La Presse | 2015 04 24 | Lia Lévesque La Presse Canadienne  | Martine Ouellet, «une bouffée d’air frais» pour plusieurs syndicats |

Bravo madame Ouellet,

Rien ne pourra se faire sans l’indispensable UNION de toutes les forces démocratiques citoyennes et politiques du Peuple Souverain du Québec, y compris bien sûr les forces des organisations syndicales des travailleur,euses du Québec. Seule cette UNION pourra développer la force nécessaire seule capable de renverser l’État de clair déni démocratique canadian qui s’impose sans OUI au Québec, par-dessus la tête constituante référendaire des Québécois,es.

Les organisations ouvrières et professionnelles sont assurément l’une de ces forces. Votre programme de gouvernance est sensible à leur juste vision de ce que doit être un gouvernement démocratique. Ce qui permet de faire front COMMUN.

Un développement démocratique intelligent

Vous reste cependant, à mettre de l’avant un Programme COMMUN d’État démocratique républicain qui transcende nos divisions quant à la gouvernance de l’État, qui transcende les concurrents Programmes de gouvernance des uns et des autres et qui cesse de participer à la négation de la Souveraineté démocratique des Québécois,es. Un Programme COMMUN d’État radicalement démocratique qui rompt avec la gouvernance collabo d’un État qui NIE la primauté démocratique de la souveraineté du Peuple et qui donne lui donne l’occasion historique de se prononcer sur cet État négationniste canadian pour l’INVALIDER au Québec, du seul fait de se prononcer par référendum à doubles questions constituantes qui proclame INVALIDE au Québec TOUT État qui n’a pas obtenu le clair OUI référendaire des Québécois,es et qui proclame seule valide au Québec la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec.

L’UNION démocratique des forces démocratiques du Peuple Souverain du Québec ne pourra se faire sur la gouvernance de l’État car cette gouvernance de droite ou de gauche DIVISE nos forces démocratiques. L’UNION ne peut se faire que sur un Programme COMMUN d’État qui respecte la Souveraineté démocratique constituante du Peuple ; qui cesse de la NIER.

Il faut pour cela suivre l’exemple de De Gaulle. Toutes choses égales par ailleurs, il faut comme lui, cesser de participer à la négation de la Souveraineté constituante du Peuple sous prétexte de préparer la Souveraineté du Peuple. C’est la seule manière éprouvée de mettre de l’avant un développement démocratique intelligent. L’Histoire a donné raison à De Gaulle et donné tort à René Lévesque qui a cru utile de faire l’économie du renversement par Le Peuple de l’État illégitime du Canada actuel. 48 ans plus tard, nous sommes toujours dans l’impasse et nous le serons encore puisque les mêmes causes ne pourront produire que les mêmes résultats.

Révolution tranquille PRISE II

Vous appelez à une nouvelle Révolution tranquille, j’abonde, mais elle ne nous mènera nulle part de démocratiquement conséquent si nous persistons à participer à la négation de la Souveraineté constituante des Québécois,es comme nous l’avons fait depuis 48 ans du seul fait de former des gouvernements qui acceptent de gouverner Le Peuple alors que le gouvernement accepte d’être gouverné par une loi constituante qui n’est pas celle du Peuple. Cette antinomie est irréductible.

Pour en sortir, il faut suivre l’exemple de De Gaulle. Il faut désormais, comme lui, toutes choses égales par ailleurs, REFUSER de gouverner Le Peuple comme si sa Souveraineté constituante n’était pas foulée aux pieds par l’État illégitime de la Couronne canado-britannique qui s’applique au Québec sans le OUI référendaire du Peuple Souverain du Québec. Pour cela, il faut s’engager à donner l’occasion au Peuple du Québec, sitôt élue une députation majoritaire partie d’une Coalition multipartite démocratique de gouvernement de libération démocratique nationale, de se prononcer quant à l’État présent illégitime du Canada pour l’INVALIDER et pour VALIDER la Constitution primordiale d’un État LÉGITIME républicain.

Vous êtes très bien placée pour emporter l’adhésion des syndicats quant au respect des droits DÉMOCRATIQUES des travailleur,euses qui sont NIÉS quand le gouvernement accepte d’être gouverné par une loi constituante qui n’a pas été nommément VALIDÉE par Le Peuple et qui se trouve à NIER la primauté démocratique de la souveraineté du Peuple. Aucun gouvernement ne peut être qualifié de progressiste s’il accepte de participer à la négation de la souveraineté démocratique constituante du Peuple. C’est une forfanterie de plus que de le prétendre. Les élites soi-disant libératrices qui carburent à telle forfaiture sont comptables devant l’Histoire de leur nouvelle trahison des clercs.

On ne peut ni faire le ménage de l’État démocratique comme le demande le 1%, ni le rénover démocratiquement en faveur du 99% sans d’abord respecter la primauté démocratique constituante de la Souveraineté du Peuple. Voilà ce qu’il faut comprendre en tant que démocrate, comme l’a compris de Gaulle en juin 1940. Et, pour respecter la Souverainté constituante du Peuple, on ne peut continuer à faire semblant qu’elle n’est pas foulée aux pieds par l’État illégitime du Canada et par les députations et les gouvernements du seul fait pour eux de se gouverner en conséquence de cette illégitimité démocratique qui se prend à tort pour une démocratie.

Merci pour votre généreuse attention.

Luc A.

 

Le modèle perdant anti-démocratique Lévesque/Morin

Le modèle gagnant radicalement démocratique Johnson/de Gaulle

 

Modèles-2

 

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire