2015 05 15 Lettre à Pierre Karl Péladeau, chef du Parti québécois !

PKP-Élu-2015-05-15--

 

M. Péladeau, félicitations pour votre élection à la tête du PQ ce vendredi 15 mai 2015.

Pour commenter votre victoire d’aujourd’hui le journaliste Michel David du Devoir, de même que Bernard Landry discutant avec Louise Beaudoin, se sont demandé,es sur les ondes télé de ICI-Radio Canada comment le nouveau chef du PQ pourra concilier Programme de gouvernance et Programme d’État ? Comment pourra-t-il concilier gouvernance de vert centre-gauche ou de centre-droit beige ? Sera-t-il Progressiste ou pas ?

Le Québec ne deviendra pas indépendant du jour au lendemain après les élections opine Michel David, il faudra bien que le PQ gouverne… or quel sera son programme de gouvernance… ? Dès lors qu’il le précise, PKP sera suspecté de former un gouvernement comme un autre, et sera suspecté de mettre encore de l’avant la gouvernance souverainiste provincialiste. Ce qui créera forcément des frictions handicapantes. D’où impasse stratégique et rhétorique.

Il y a cependant une alternative à cette impasse… n’en déplaise à Michel David qui aurait invité il y a deux ans toute personne prédisant votre élection à la tête du PQ en 2015 à aller se faire soigner… Comme quoi !?

Quelle est cette alternative ? Un seul point au programme comme futur programme électoral du PQ !? L’indépendance de l’État du Québec !? Comme l’ont supputé Bernard Landry et Louise Beaudoin ? Oui et non…

Un seul point au programme électoral du PQ… la DÉMOCRATIE, l’État démocratique

Une alternative à cette dichotomie « gouvernance / programme d’État » est viable, si, et seulement si, le PQ prévoit mettre de l’avant un Programme COMMUN d’État démocratique républicain qui transcende tous les Programmes de gouvernance de tous les partis démocrates du Québec, y compris son propre programme de gouvernance.

« Expédier les affaires courantes »

L’alternative consiste à faire en sorte que le gouvernement élu en vertu de ce nouvel élan radicalement démocratique gouverne, OUI, mais gouverne, dans un premier temps, en se contentant « d’expédier les affaires courantes », et non pas comme d’habitude s’efforcer pendant un an à prendre le contrôle de l’État pour mettre en marche SON programme de gouvernance soi-disant amélioré, plus ceci ou plus cela, cependant que le gouvernement accepte d’être gouverné par une loi constituante qui n’est pas celle du Peuple, ce qui NIE la démocratie elle-même. Et ce, tel que l’engagera le Programme COMMUN d’État qui aura permis l’élection de ce gouvernement de coalition multipartite lors des prochaines élections devant se tenir au Québec au plus tard en 2018. Un Programme COMMUN d’État qui mettra de l’avant le plus large dénominateur COMMUN qui soit en démocratie, à savoir, le respect de la DÉMOCRATIE constituante elle-même ; à savoir, le plus élémentaire respect de la DÉMOCRATIE et de ce qu’elle engage ; à savoir, le respect de la Souveraineté constituante du Peuple dans un État démocratique valablement constitué par et pour Le Peuple ; et ce, contrairement à ce qui se passe depuis 257 ans dans l’État illégitime du Royaume de la Couronne canado-britannique qui est incapable d’obtenir le clair OUI référendaire des Québécois,es pour ses Actes constituants autocrates qui s’impose par-dessus la tête démocratique des Québécois,es.

Un Programme d’État démocratique qui s’engage à former un gouvernement de COALITION multipartite qui, sitôt élu, va, cependant qu’il « expédie les affaires courantes », appeler la députation du Peuple Souverain du Québec à adopter deux Actes constituants fondamentaux prenant effet dès après la tenue d’un référendum à doubles proclamations constituantes devant suivre cette adoption. Un référendum qui donnera l’occasion historique aux Québécois,es de se prononcer pour la première fois non seulement sur l’État abstrait d’un Québec souverain à venir, mais aussi et d’abord sur l’État illégitime actuel du Canada qui s’impose sans OUI au Québec par-dessus la tête démocratique constituante des Québécois,es, et ce, pour l’INVALIDER au Québec et pour VALIDER la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec.

« Expédier les affaires courantes » cependant que le gouvernement engage un processus constituant radicalement démocratique, c’est aussi gouverner, dans le sens le plus démocratique du terme qui soit ; à savoir, gouverner Le Peuple, en cessant de nier sa primauté démocratique constituante.

Il sera question donc d’appliquer un Programme d’État, COMMUN à la députation candidate et aux partis qui vont l’endosser, non pas d’appliquer un Programme de gouvernance plus à gauche ou plus à droite… Ce qui n’empêchera pas le PQ de mettre de l’avant lui aussi son propre programme de gouvernance de l’État Souverain du Québec.

Ça passe ou ça casse !

Il serait question donc de mener une campagne électorale en 2018 dans le but d’obtenir un mandat clair de régler d’emblée la question constituante pour que le gouvernement du Québec cesse de balayer la poussière constituante sous le tapis élimé de l’État illégitime actuel du Canada ; s’il faut faire le ménage de l’État, il faut cesser de balayer la poussière sous le tapis défraichi d’une Constitution canadian qui n’a pas le OUI des Québécois,es. Régler la question consiste à s’occuper des vraies affaires démocratiques constituantes, consiste, dans les premiers mois d’un mandat de gouvernement provincial du Québec, à appeler les Québécois,es à se prononcer pour en finir avec l’inertie constitutionnelle, avec le déni démocratique canadian ; pour qu’on règle une fois pour toute la question qui nous handicape de multiples façons depuis plus de 257 ans, d’une manière ou d’une autre.

Ça passe ou ça casse ; un référendum se tient dès après l’adoption par l’ANQ des lois et proclamations concernées par cette démarche constituante radicalement démocratique, on prend collectivement un an pour régler la question et on passe à autre chose ensuite pour faire un vrai ménage dans l’État du Québec du 21e siècle partie du concert des nations ;  ou bien les Québécois,es décident de dire NON à la primauté de sa Souveraineté constituante de Peuple démocratique, ou bien les Québécois,es vont dire OUI au fait d’être, au Québec, la seule Autorité démocratique constituante suprême devant s’appliquer sur LEUR territoire national du Québec. Finies les folies !

Un Bloc DÉMOCRATIQUE québécois

Dans ce contexte, l’élection à Ottawa à venir cet automne 2015 constitue un jalon essentiel signalétique annonçant ce changement de cap constituant. Il sera question donc d’engager toutes nos forces UNIES d’ici-là autour de ce Programme COMMUN à mettre désormais de l’avant, qui place de la base au sommet de l’État le respect de la DÉMOCRATIE et de ce qu’elle engage, à savoir, le respect du PEUPLE, le respect du Peuple Souverain du Québec, le respect de Sa Souveraineté démocratique constituante.

S’il est vrai que « ce soir ( du 15 mai 2015 ) nous commençons le GRAND RASSEMBLEMENT des souverainistes » comme l’a proclamé Pierre Karl Péladeau dans son discours de victoire, nous reste ± 5 mois pour incarner dans un Bloc DÉMOCRATIQUE québécois la force de ce rassemblement.

On ne peut se permettre de voir le Bloc québécois réduit à portion congrue et divisée. On peut mieux faire que ce qui a résulté de la vague orange, à coup sûr on peut faire mieux. Il faut donc engager nos forces dans cette première bataille signalétique de notre rassemblement nouveau, aussi essentiel qu’irréductible.

Ce qui nous permettra de mesurer l’élan que cette élection de Pierre Karl Péladeau à la tête du Parti québécois donne à nos forces actuellement divisées, de gauche à droite, mais aussi dispersées dans le champ de la démobilisation abstentionniste ; là où végètent oisif,ves tant de souverainistes découragé,es par la division de nos forces.

Luc Archambault, Lévis, artiste et citoyen

| luc-archambault.comluc-archambault.qc.ca | twitter |

| DÉMOCRATIE 101 | démocratiser le politique, la culture (valeurs, langue, œducation), l’œconomie & l‘œcologie

 Démocratie101-02-4

, , , , ,

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire