1 NON au Qc Souverain = 1 OUI au Canada !?

Un NON = un OUI !?

NON

Un NON ≠ un OUI 

Un NON aux référendums de 1980 et de 1995, un NON référendaire au mandat de négocier la souveraineté-association du Québec ou un NON référendaire au mandat de fonder l’État souverain du Québec après avoir proposé un partenariat au Canada ne sont en aucune façon des OUI au Canada. Pas plus qu’un NON au Canada de Charlottetown du 28 août 1992 n’a été considéré comme étant un OUI au Québec souverain ou un OUI au Canada du statu quo de blocage toujours actuel.

Un OUI clair au Québec souverain commande que soit posée une question claire aux Québécois,es.

En toute équité équivalente, un OUI clair au Canada commande que soit posée une question claire en ce sens aux Québécois,es, du genre, approuvez-vous la constitution du Canada en vigueur au moment du vote.

Quand donc une telle question référendaire a-t-elle été posée aux Québécois,es mettant aux voix l’adhésion du Québec au Canada légalement, mais illégitimement, en vigueur ? JAMAIS !

Cf : Histoire des Actes constituants des États s’étant appliqués au Québec depuis la Conquête

Pierre Elliott Trudeau en 1980 nous a fait le coup une fois. Un NON au Québec souverain égalerait un OUI au Canada renouvelé… or, en 1982, il rapatriait unilatéralement la constitution sans avoir soumis à référendum le contenu de cette Constitution ayant cours légal du seul fait de son adoption par la députation du Royaume-Uni siégeant au Parlement de Westminster, contre l’avis unanime de la députation du Québec siégeant à l’Assemblée nationale du Québec.

Page08-D101-DEMOCRATIE-101-l'État-2015 03 03

En 1995, le Canada a dépensé sans compter au mépris des lois référendaire du Québec pour venir nous dire la veille du vote qu’il nous aimait… Or, si le Canada nous aime, il n’aime pas la DÉMOCRATIE et ce qu’elle engage en terme de respect de la souveraineté constituante du Peuple, puisqu’il en est réduit à IMPOSER de force et d’autorité impériale des Actes constituants qui n’ont jamais été soumis à l’aval référendaire des Québécois,es, au mépris de sa propre loi dite de la Clarté qui affirme que seul un État nommément et clairement validé par Le Peuple Souverain du Québec à droit légitime de s’appliquer au Québec.

3740009.bin

Page07-D101-DEMOCRATIE-101-l'État-2015 03 03

 

prince_charles-1

, ,

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire