François Legault est nationaliste ! Quand donc deviendra-t-il démocrate !?

CAQ-Logo

CAQ: Comment François Legault est devenu nationaliste

Publication: 06/11/2015 22:26 EST Mis à jour: 07/11/2015 12:45 EST

Retour aux sources?

Pour Louis Balthazar, auteur du livre Nouveau bilan du nationalisme au Québec, paru en 2013, le nouveau positionnement de la CAQ s’inscrit dans une longue lignée historique au Québec. Les Honoré Mercier, Maurice Duplessis et Jean Lesage ont occupé ce créneau, chacun à leur façon, rappelle-t-il.

«Pour moi, la CAQ aurait dû toujours occuper cet espace-là, lance Louis Balthazar. Ça me paraît plutôt naturel qu’il y ait un parti nationaliste au Québec qui ne va pas jusqu’à la souveraineté », ajoute celui qui se décrit comme un souverainiste pragmatique.

(…)

Son ex-compagnon d’armes ( Bernard Landry ) doute même de la sincérité de sa démarche. «Je crois qu’il pense plutôt à son parti et à son avenir politique à lui, dit Bernard Landry. Ça ressemble à de l’opportunisme, et non pas à de la conviction profonde quant au destin du Québec.»

M. Landry,

Sauf le respect que je vous porte…

François Legault est devenu nationaliste ! For bien… la question est… quand donc deviendra-t-il démocrate ?

En effet, aucun démocrate, nationaliste ou pas, ne peut tolérer que s’impose au Québec un État qui s’applique sans jamais avoir obtenu pour ses Actes constituants le clair OUI référendaire des Québécois,es.

Le problème c’est que pour dénoncer ce nationalisme néo-autocrate débilitant… faut soi-même se décider à être démocrate, faut soi-même se décider enfin à choisir la démocratie et ce qu’elle engage, tel de Gaulle en juin 1940, à savoir, refuser la gouvernance collabo d’un État qui s’impose sur Le Peuple, par-dessus sa tête démocratique constituante.

Le problème, c’est que les souverainistes ( les partisans de la souveraineté de l’État ), n’ont encore pas décidé de rompre avec la gouvernance collabo néo-autocrate… Vous en êtes donc réduit à invoquer la mauvaise foi… alors qu’il n’en est rien, alors qu’il est pareillement question de valider la gouvernance collabo, vous comme lui…

Son soi-disant opportunisme n’est que le miroir du vôtre…

Il en sera tout autrement le jour où tel de Gaulle en juin 1940, les souverainistes le seront vraiment… et lorsqu’ils s’engageront à cesser de gouverner Le Peuple en vertu d’une légalité autocrate illégitime constituante qui s’impose sans OUI par-dessus la tête démocratique du Peuple Souverain du Québec.

« Un parti nationaliste qui ne va pas jusqu’à la souveraineté » c’est un parti AUTOCRATE qui refuse de reconnaître la primauté démocratique de la souveraineté constituante du Peuple. On est donc loin de l’Action démocratique… voilà ce qu’il faut dire, voilà qui fait la différence entre AUTOCRATES et DÉMOCRATES…

3e voix !? OÙ ÇA ?

Il n’y a donc plus de 3e voix… des lors que les souverainistes se décident à rompre avec la gouvernance collabo… il n’y en a toujours que 2… d’un côté l’État AUTOCRATE du Canada qui s’impose sans OUI, et de l’autre un État démocratique qui obtient le clair OUI référendaire des Québécois,es.

Choisir entre DICTATURE et DÉMOCRATIE

Il faut pour cela que les souverainistes décident de choisir la démocratie… pour faire l’UNION des DÉMOCRATES autour d’un même Programme COMMUN d’État démocratique républicain.

Luc A.

, , , , ,

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire