L’Option nationale, la catalogne et le Québec

Canoë | 2016 01 30 | Option nationale s’inspire des indépendantistes catalans

Sol-Zanetti

Fausse bonne idée cher Sol !

S’inspirer de ce qui est mis de l’avant ailleurs !? Pourquoi pas, sauf qu’il faut faire les transpositions qui s’imposent… Le Québec, c’est le Québec ; la Catalogne, c’est la Catalogne ; pareil pour l’Espagne et le Canada… L’Espagne dispose depuis le OUI au référendum du 6 décembre 1978 d’une Constitution validée par référendum par Le Peuple Souverain d’Espagne et par celui de Catalogne |  Constitution de l’Espagne. Le Canada n’a jamais soumis à référendum les Actes qui le fondent, le constituent et le gouvernent, il foule aux pieds la primauté démocratique constituante du Peuple Souverain du Québec puisqu’il s’applique au Québec de force et d’autorité impériale.

Le 25 octobre 1979 un référendum approuve par une majorité de 88,1 % auquel participe 60,5% des électeurs catalans, ce qui est nommé comme étant le Statut d’autonomie de la Catalogne de 1979 qui participe des Actes constituants de l’Espagne démocratique post-franquisme. On est loin du compte ici… 

Ici, l’Assemblée nationale, n’a de légalité qu’en vertu des Actes constituants du Royaume de la Couronne canado-britannique en tant qu’Assemblée législative de la Province de Québec. La Province de Québec, l’État du Québec, comme ses institutions, dont l’Assemblée nationale n’ont aucune légitimité constituante démocratique puisque JAMAIS Le Peuple Souverain du Québec n’a eu l’occasion de se prononcer par référendum pour valider/invalider tels Actes constituants. Ainsi,  L’Assemblée nationale du Québec | ANQ n’a pas la légitimité nécessaire pour voter une loi Constituante qui ne serait pas soumise à référendum avant de s’appliquer… pas plus que le Parlement d’Ottawa n’a de légitimité pour appliquer au Québec la loi Constituante de 1982 qui n’a jamais été soumise à référendum…

Ainsi, le cadre légal ( illégitime ) est celui du Canada qui s’applique sans le OUI des Québécois,es… donc, pour renverser cette légalité illégitime, seule une loi Constituante validée par le OUI référendaire des Québécois,es est en mesure de le faire en toute légitimité démocratique.. Tout cadre légal « québécois » ne peut être légitimé que par un OUI référendaire des Québécois, qu’il soit permanent, temporaire ou transitoire… à défaut, on se trouve à légitimer l’État actuel du Canada qui s’impose sans OUI… à légitimer un État autocrate auto-constitué par-dessus la tête démocratique constituante du Peuple.

Quant au fait de tenir sous dictature canadian un large processus constituant populaire, ça ne pourra pas fonctionner, et ce, non seulement parce qu’il est ainsi question de VALIDER l’État illégitime actuel ( puisque l’on s’abstient d’appeler Le Peuple à l’INVALIDER ), ce qui est inadmissible, mais aussi et surtout parce que ce faisant, rien ne permet de disqualifier l’État de clair déni démocratique canadian ; ce qui laisse aux autocrates de gauche et de droite canadian le champ libre de faire ce qu’ils veulent pour saboter et faire dérailler l’exercice, comme on l’a pu voir quand il a été question de Charte de la langue française… ( Les Chartes étant parties intégrantes des Actes constituants de l’État républicain à fonder ).

On n’a pas le choix ! On n’a plus le choix !

Il faut sortir de l’impasse !

Faire l’économie du renversement de l’État illégitime du Canada qui s’applique au Québec est contreproductif, irresponsable. Ça ne fait que légitimer abusivement le clair déni démocratique canadian… rien d’autre !

Le moment est venu de rompre avec la gouvernance collabo qui a cours ici depuis 256 ans ; le moment est venu pour les élites démocratiques citoyennes et politiques du Québec de s’ENGAGER donner l’occasion au Peuple de se prononcer sans condition ni délai non pas seulement sur la VALIDITÉ de l’État abstrait à venir devant succéder à l’effondrement de l’État illégitime actuel du Canada, mais aussi et d’abord sur l’État concret actuel du Canada qui s’applique sans OUI au Québec, et ce, pour l’INVALIDER puisqu’il s’applique au Québec sans avoir été soumis à l’aval référendaire des Québécois,es et donc, sans avoir obtenu pour ses Actes constituants le clair OUI référendaire des Québécois,es.

Merci pour ta généreuse attention

Luc A.

P.S.

UNION autour d’un Programme COMMUN d’État démocratique républicain.

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire