On avance… Québec solidaire s’ouvre au PQ

 

JdQ | 2016 03 19 | Annabelle Blais  | Québec solidaire s’ouvre au PQ

Au PQ, la porte-parole Antonine Yaccarini précise que la stratégie pour l’indépendance doit être décidée par les membres du parti, ce qui ne se fera pas avant le prochain congrès en juin 2017. La députée péquiste Véronique Hivon responsable de la convergence du mouvement indépendantiste n’était pas disponible pour répondre à nos questions.

QS-FDavid-AFontecilla

Madame David, madame Hivon,

Madame David, voilà qui est productif et fertile… OUI, il incombe au PQ de mettre sur la table un contenu politique en mesure de faire l’UNION des forces démocratiques politiques et citoyennes du Peuple Souverain du Québec, il ne faut pas attendre le congrès du PQ de 2017.

Or, ce contenu politique, ce ne peut être un programme de gouvernance collabo habituel qui a cours ici depuis la Conquête… il faudra mettre de l’avant un Programme d’État qui transcende les divisions sur la gouvernance de l’État, plus à gauche ou plus à droite.

Programme d’État VS Programme de gouvernance

Cela dit, il vous incombe aussi à QS de rompre avec la gouvernance collabo et de mettre sur la table un Programme d’État conséquent capable de faire l’UNION des démocrates, capables donc de transcender les divisions sur la gouvernance de l’État, plus à gauche ou plus à droite. Prévoir former un gouvernement ordinaire qui va appeler Le Peuple à se lancer dans un large processus constituant populaire sous dictature d’occupation canadian est tout sauf admissible en démocratie. En effet, un tel gouvernement se trouverait à valider la négation même de la souveraineté constituante du Peuple du seul fait pour ce gouvernement d’accepter de gouverner Le Peuple en vertu d’une loi constituante canadian qui n’est pas celle du Peuple et qui n’a jamais été soumise à l’approbation référendaire des Québécois,es, cependant que Le Peuple vaque à ses travaux constituants sous dictature d’occupation canadian…

On ne peut à la fois mettre de l’avant la souveraineté constituante du Peuple et la nier… c’est soit l’un, soit l’autre, ça ne peut pas être les deux…

Il faut d’abord donner l’occasion historique au Peuple Souverain du Québec de renverser l’État de clair déni démocratique canadian qui foule aux pieds sa souveraineté constituante et politique. Aucun valide et libre processus constituant n’a pu se tenir ailleurs dans le monde sans d’abord renverser l’État qui nie la primauté démocratique constituante du Peuple. Ni en 1940 sous l’État de clair déni démocratique de Vichy, ni dernièrement en Tunisie, ni ailleurs dans le monde. Pourquoi devrait-il en être autrement ici.

Large & LIBRE processus constituant sous dictature !? Où ça !?

Tant et aussi longtemps que l’État illégitime du Canada ayant cours légal au Québec n’aura pas été proclamé INVALIDE au Québec par les Québécois,es, cet État et ses partisans pourront impunément sévir puisque rien n’aura pu clairement les disqualifier… sauf le fait de le dire… en pure perte… ce qui a pour effet de valider le pouvoir de désaveux de la Couronne canado-britannique sur les lois votées par l’ANQ ; ce qui a pour effet de valider la négation de la LOI 101 au Québec ; la négation des lois référendaires ; valider le fait que le gouvernement du Canada s’accorde le droit de ne pas respecter les lois du Québec et d’imposer au Québec le bilinguisme institutionnel, de dépenser sans compter lors des référendums, de financer la multi-inter-culturalisation de la culture du Québec, d’être légitimé de le faire… ce qui ne pourra que donner sans réplique possible carottes et bâtons utiles au sabotage de tout processus constituant populaire tenu sous de tels auspices autocrates, tout sauf démocrates. On l’a bien vu lors de débat entourant la Charte des valeurs et des droits collectifs du Peuple Souverain du Québec… Ce fut la foire d’empoigne, qui a fait capoter le débat… Un processus constituant que QS met de l’avant ne pourra que relancer tel débat sans issues, puissance 10, puisque telle Charte n’est que l’un des multiples enjeux parties d’une démarche constituante digne de ce nom.

Seul Le Peuple est qualifié pour se prononcer sur la validité/invalidité de l’État PRÉSENT qui s’applique sans OUI au Québec contre la volonté libre des Québécois,es… suffit de prévoir lui donner l’occasion de le faire…

Jusqu’à maintenant, les Québécois,es ont été privé,es du droit inaliénable de se prononcer sur la VALIDITÉ/INVALIDITÉ de l’État concret qui a cours légal illégitime sur SON territoire national du Québec. Il,elles n’ont eu l’occasion de se prononcer QUE sur les États abstraits à venir devant succéder à l’effondrement de l’État présent, JAMAIS sur l’État concret présent qui s’applique de force et d’autorité impériale en NIANT la primauté démocratique de la souveraineté constituante du Peuple.

Un Programme COMMUN d’État démocratique républicain

Les démocrates peuvent s’entendre sur un Programme COMMUN d’État démocratique républicain qui prévoit donner le pouvoir constituant au Peuple lui-même, sitôt élue une députation majoritaire partie d’une Coalition multipartite de Gouvernement de LIBÉRATION démocratique nationale.

Mais pour ce faire, il ne faut pas que les élites politiques se cachent derrière les assemblées générales des partis pour s’abstenir de mettre de l’avant ce qui doit être mis au point pour faire l’UNION des forces démocratiques citoyennes et politiques des Québécois,es. La procrastination et les incessants reports ne pourront qu’aboutir aux mêmes résultats que précédemment… la division de nos forces…

Procrastination et attentisme débilitant

Madame Hivon, on ne peut attendre à 2017 pour faire avancer les choses comme le déclare aujourd’hui le PQ par la voix de sa porte-parole Antonine Yaccarini … il faut se commettre MAINTENANT… en 2016… pour qu’en 2017, les membres du PQ, de QS, de l’ON, des Verts et de la CAQ, endossent un même Programme COMMUN d’État démocratique républicain qui seul est en mesure de permettre l’élection d’une forte et majoritaire Coalition multipartite de Gouvernement de LIBÉRATION démocratique républicain s’étant engagé à mettre au pouvoir à Québec, nul autre que Le Peuple Souverain du Québec.

Il ne saurait y avoir convergence si les membres des partis n’ont rien à se mettre sous la dent à la veille des prochaines élections en terme de Programme COMMUN d’État… si rien n’a été mis au point, négocié par les partis… la pensée magique ne sera d’aucun secours…

Luc A.

 

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire