Plan Martine Ouellet 2018 – 2022 | encore un petit effort…

12 juillet 2016

Introduction

PQ-MO-2016 07 12

Louis Bernard, secrétaire général du Conseil exécutif avec René Lévesque et Jacques Parizeau, Gilbert Paquette, ministre du Parti Québécois avec René Lévesque, Nic Payne, candidat à la chefferie d’Option Nationale en 2013, et Vincent Lemay-Thivierge, candidat de Québec Solidaire dans St-Jérôme en 2012 et 2014.

Madame Ouellet,

J’ai pris connaissance de votre Plan Martine Ouellet 2018 – 2022 Pour une République du Québec | pdf |

À première vue, on pourrait croire que je n’ai pas travaillé pour rien depuis 1995 ; depuis que j’ai mis de l’avant la Souveraineté du Peuple et un référendum à double proclamation constituante devant mettre aux voix non seulement l’État abstrait à venir, mais aussi et d’abord l’État concret très présent ( trop présent ) du Royaume de la Couronne canado-britannique, comme en fait foi déjà en 1995 Guy Laforest dans Le Devoir du 26 mai 1995, p. A-10… ; comme le reflète notre plan ( Programme COMMUN d’État démocratique républicain ) ; comme s’en inspire à maints égards votre plan… je m’en réjouis, sauf que… faute de m’avoir personnellement consulté, votre plan est voué à l’échec pour 3 raisons fondamentales dont vous n’avez pas tenu compte.

Les arbitrages que vous avez faits laissent une trop grande place encore aux propositions des partisans de la constituante à tenir sous dictature d’occupation canadian ; vous omettez de mettre de l’avant la formation d’une Coalition multipartite et d’en incarner la réalité dans le processus que vous décrivez ; et enfin, vous omettez d’impliquer directement la députation du Peuple siégeant à Québec à l’ANQ ( et à Ottawa ).

Il y a encore moyen d’arranger ça sans avoir à perdre la face… cela pourrait se faire à la faveur des discussions et débats découlant de la publication de votre « proposition ». Vous aurez compris que je ne désespère pas… si près du but…

Je vous cite, en ajoutant des titres en gras…

Une fois au pouvoir | Le gouvernement indépendantiste de Martine Ouellet :

  • Mettra sur pied une Commission préconstituante qui :Financera la diffusion continue, sur toutes les plateformes médiatiques, des travaux ainsi que du rapport de la Commission ;
    • Consultera les Québécois à partir d’un Livre vert sur La République du Québec. Le Livre vert portera à la fois sur le projet de société et sur la Constitution initiale de la République du Québec ;
    • Sera composée de commissaires issus de tous les milieux ;
    • Fera le tour des régions du Québec pour s’assurer d’une représentativité territoriale ;
  • Mettra à jour l’ensemble des études gouvernementales sur les transferts administratifs et financiers de l’État canadien vers l’État québécois.
  • Mettra à l’oeuvre l’ensemble du corps diplomatique québécois pour la reconnaissance internationale de la République du Québec.

Le gouvernement indépendantiste de Martine Ouellet:

  • Rendra public un Livre blanc sur La République du Québec, élaboré à partir du rapport de la Commission préconstituante ;
  • Complétera la Constitution initiale de la République du Québec, en tenant compte du rapport de la Commission;
  • Permettra aux Québécois de se prononcer, par référendum, sur le statut politique du Québec ainsi que sur la constitution initiale du Québec indépendant.

Après un référendum gagnant | Le gouvernement indépendantiste de Martine Ouellet :

  • Mettra en place une Assemblée constituante ayant pour mission d’élaborer la Constitution définitive de la République du Québec, en tenant compte des discussions à établir, notamment avec les Premières nations du Québec et les Inuit;
  • Offrira au Canada d’entreprendre rapidement les discussions sur le partage des actifs et des passifs pour un transfert ordonné des administrations publiques, pour la continuité des relations commerciales et pour le maintien des relations  amicales entre les deux États.

Voyons voir !

Agir au plus tard dans la première année du mandat

Tout gouvernement le moindrement désireux d’opérer des changements consistants en matière d’État doit agir de manière décisive dans la première année de son mandat. Le plébiscite ( c’est d’un plébiscite qu’il doit s’agir [référendum décisionnel portant sur un(des) texte(s) de loi constituante]) doit se tenir au plus tard à l’automne 2019. Pas le temps d’ouvrir et de tenir donc un large processus constituant populaire… Or, c’est ce que vous laissez entendre… pour satisfaire les partisans d’un processus constituant sous dictature canadian… voué à l’échec…

Le gouvernement indépendantiste de Martine Ouellet :

  • Mettra sur pied une Commission préconstituante qui :
    • Consultera les Québécois à partir d’un Livre vert sur La République du Québec. Le Livre vert portera à la fois sur le projet de société et sur la Constitution initiale de la République du Québec ;
    • Sera composée de commissaires issus de tous les milieux ;
    • Fera le tour des régions du Québec pour s’assurer d’une représentativité territoriale ;

Je note que vous avez tenu compte de ma logique en qualifiant cet exercice, d’exercice « préconstituant » ( pour ne pas confondre avec la réalité d’un large processus constituant populaire à tenir librement sous république ), c’est déjà ça… mais ça ne suffit pas…

Je note aussi que le libellé est bancal… On ne consulte pas « à partir » d’un Livre vert… Il aurait fallu dire qu’un Livre vert sera publié et fera l’objet de consultations.

Cet exercice à lui seul, pour être enclenché, mis en oeuvre et complété, prendra à lui seul aux moins huit mois… si tant était qu’il soit tenu à bride abattue… On n’est pas dans les temps… à moins qu’il soit question de tenir un référendum 2 ou 3 ans après l’élection… ce qui est suicidaire…

En effet, en tel cas… ça ne pourra pas fonctionner… car pendant ce temps le gouvernement devra gouverner… il devra gouverner en vertu d’une loi constituante qui ne sera toujours pas celle du Peuple… ce qui se trouvera à NIER encore la primauté de la souveraineté du Peuple que vous prétendez défendre… la contradiction n’échappera pas au Peuple… ce qui minera, affaiblira tout le processus jusqu’à le rendre impraticable… on l’a bien vu quand il a été question de Charte des valeurs… ce sera ça, à la puissance 10… Car il faudra bien aussi parler de Charte des valeurs et des droits collectifs du Peuple Souverain du Québec… parler de laïcité de l’État, etc., etc., etc… ce qui ne fera que donner à tout un chacun des occasions pour s’affronter, se diviser, se mutuellement décevoir… ce qui est tout sauf rassembleur… au moment même où il n’y a pas de plus importante et urgente nécessité que l’UNION de démocrates…

Pendant ce temps, le gouvernement devra gouverner non pas seulement en foulant aux pieds la souveraineté constituante du Peuple qu’il prétendra vouloir par ailleurs mettre de l’avant, mais non sans essuyer toutes les tempêtes grandes et petites relatives à telle gouvernance collabo ; tempêtes par-dessus tempêtes pour de grands et petits riens s’ajoutant elles-mêmes à celles, constituantes qui séviront par ailleurs, dans une atmosphère de plus en plus chaotique et tendue à mesure que l’exercice se déploiera dans toutes les régions du Québec, ce qui deviendra vite intenable, ingérable… autant donner les clés du Royaume aux saboteurs canadianisateurs qui auront eu le temps de fourbir toutes leurs armes d’ici là… puisqu’on annonce déjà qu’on va se placer dans telle position intenable… autant proposer un OUI au Canada actuel…

Pour pouvoir tenir un plébiscite à double proclamation constituante avant la fin de la première année de mandat, il faut couper court et cesser de faire semblant d’engager un large processus constituant populaire pour faire plaisir à QS où à je ne sais quel penseur inconséquent.

Dans ce contexte, il faut impliquer la députation majoritaire siégeant à l’Assemblée nationale [ voire aussi la députation siégeant à Ottawa… pour former la Constituante bi-camérale… ( de là l’importance d’élire sous Coalition multipartite, 92 député,es démocrates à Québec + 10 du Bloc = 102… 125+78=203 | majorité=102 ) ce qui laisse 30 comtés au PLQ ; c’est jouable sous Coalition multipartite PQ, CAQ, QS, ON, Verts ( il faut aussi se rappeler que des élections se tiendront à Ottawa au plus tard le 21 octobre 2019… Le plébiscite doit avoir lieu avant, ou après ; au printemps 2010 par exemple… )]

Je prône plutôt la tenue d’un plébiscite le 24 juin 2019, soit 9 mois après les élections… un temps de gestation tout à fait approprié.

Si tôt élue une députation majoritaire sous Coalition démocrate multipartite le 1er octobre 2018, l’ANQ est convoquée par le gouvernement de Coalition démocrate multipartite pour étudier et adopter deux Actes constituants primordiaux prenant effet dès après l’obtention du clair OUI plébiscitaire des Québécois,es. Le gouvernement publie dans ce contexte un livre vert soumis à l’ANQ qui organise des consultations dans tous les comtés par le biais d’une Commission préconstituante. C’est technique… Il est question de transporter sous République à Québec ce qui se trouve actuellement sous monarchie à Ottawa. C’est la Constitution primordiale ( initiale )… technique. Que ça !?

Le vrai processus populaire constituant devant se tenir librement sous République, APRÈS la fondation de la République du Peuple, par Le Peuple, comme le prévoira une disposition essentielle de ces Actes constituants primordiaux.

Ainsi, on fait en sorte de ne pas engager un processus qui ne pourra que diviser Le Peuple, que diviser les démocrates… sur tout et n’importe quoi ; un processus suicidaire qui ne pourra que nous plonger dans d’innombrables affrontements autant sur de grands principes essentiels que sur le moindre détail accessoire… parce que ce seront les principes qui seront en jeux s’il est question de large processus constituant populaire… Ce qui n’est pas le cas s’il est question de techniquement transporter ce qui se trouve sous Monarchie à Ottawa à Québec, sous République. ET si n’est pas un large processus constituant populaire, à quoi bon faire semblant que c’en est un…

Ce qui permet de prendre entente avec la CAQ, avec les pragmatiques affairistes… pressés de faire le grand ménage de l’État… On leur dit, on prend entente, on prend 1 an pour faire le grand ménage démocratique constituant, après, Le Peuple peut faire le grand ménage dans l’État, dans le gouvernement de l’État… En lieu et place de faire un ménage de surface qui laisse sous les meubles de l’État la poussière canadianisatrice qui ne fait que s’accumuler depuis la Conquête, en la balayant encore et encore en pure perte sous le tapis… ça ne peut pas marcher un tel soi-disant grand-ménage qui ne peut pas l’être… Vous voulez faire un grand ménage dans l’État ou pas… !? Faudrait savoir !? On est pragmatique, efficace… on prend un an pour régler le problème qui dure depuis 257 ans…

Un nouveau contrat social et politique | un contrat d’un an

On prend un an pour régler une fois pour toutes le problème constitutionnel canadian… cependant que le gouvernement expédie les affaires courantes, à moins d’entente sur une action gouvernementale commune.

L’enjeu : on vit en démocratie ou on continue de vivre indéfiniment dans un État du Canada qui n’est juste pas démocratique puisqu’il s’impose sans jamais avoir obtenu le clair, volontaire, libre et direct aval démocratique référendaire des Québécois,es.

Après on passe à un autre appel… pour faire le grand ménage dans la gestion technocratique de l’État pour les un,es ; pour développer un Québec responsable et écologique pour les autres… mais tous,tes s’entendent pour enfin en finir avec un État du Canada qui s’impose sans OUI au Québec en foulant aux pieds la souveraineté démocratique du Peuple et donc aussi le principe premier de la démocratie ; on est démocrate ou on ne l’est pas… c’est à une Action radicalement démocratique qu’il est question de s’attaquer…

Les fatigué,es du débat constitutionnel, les tanné,es des référendums, se trouvent contenté,es… il y aura une fin à tout ça… c’est maintenant ou jamais… Ça passe ou ça casse… Finies les folies !
Je vous cite encore :

Le gouvernement indépendantiste de Martine Ouellet:

  • Rendra public un Livre blanc sur La République du Québec, élaboré à partir du rapport de la Commission préconstituante ;
  • Complétera la Constitution initiale de la République du Québec, en tenant compte du rapport de la Commission;
  • Permettra aux Québécois de se prononcer, par référendum, sur le statut politique du Québec ainsi que sur la constitution initiale du Québec indépendant.

C’est l’ANQ qui doit faire ça… non pas le gouvernement…

C’est l’ANQ qui doit à tout le moins compléter et adopter la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec… c’est elle qui doit modifier les lois référendaires pour permettre la tenue d’un plébiscite ( adoption d’Actes constituants ) tenu sous la supervision de tierce partie ( ONU, France, Royaume-Uni, etc.. ), afin d’obliger la Couronne canado-britannique à respecter les lois du Québec.

La 1ière République démocratique du Peuple Souverain du Québec

Il faut impliquer Le Peuple… la démocratie, Le Peuple, doivent être à la base, au centre et au sommet de l’État Souverain à venir… rien de mieux pour ce faire que de dire que l’État sera celui du Peuple, la République à venir sera SA République… et comment le faire mieux qu’en nommant la République de son nom… ? La République démocratique du Peuple Souverain du Québec ; ça dit tout…

Et, il faut dire que ce sera Sa 1ière République … Il y en aura d’autres… il n’est pas question de s’enfermer… mais de s’ouvrir… à la démocratie… toutes celles que voudra bien se donner Le Peuple pourront de déployer… selon son bon plaisir souverain du moment… Quitte à ce que, s’il le désire, cette République soit éventuellement partie d’une future Fédération québéco-canadian… ou partie d’une Europe d’Amérique du Nord incluant outre le Québec, le Canada, les États-Unis, le Mexique et les pays des Caraïbes ; éventuellement aussi ceux d’Amérique centrale… pour peu que les Actes constituants de ces États pluri-nationaux soient nommément validés par référendum par les Québécois, comme il l’aura décidé lors du plébiscite du 24 juin 2019 à double proclamation constituante. Aucun État ne pourra plus s’imposer sans OUI au Québec.

Je vous cite encore :

Après un référendum gagnant | Le gouvernement indépendantiste de Martine Ouellet :

  • Mettra en place une Assemblée constituante ayant pour mission d’élaborer la Constitution définitive de la République du Québec, en tenant compte des discussions à établir, notamment avec les Premières nations du Québec et les Inuit;
  • Offrira au Canada d’entreprendre rapidement les discussions sur le partage des actifs et des passifs pour un transfert ordonné des administrations publiques, pour la continuité des relations commerciales et pour le maintien des relations  amicales entre les deux États.

Il n’y a pas une telle chose qu’une Constitution définitive dans quelqu’État de droit démocratique que ce soit… laisser entendre une telle chose est tout sauf mettre de l’avant la démocratie, qui est un grand oeuvre civilisationnel en perpétuelle construction, là où il n’y a jamais de fin, jamais de fin de l’Histoire…

On doit parler de la Constitution primordiale qui transporte ce qui se trouve actuellement sous monarchie autocrate canadian à Ottawa en République démocratique à Québec.

Primordiale, dans le sens de premier, d’Acte premier, d’Acte démocratique premier, mais aussi, Primordiale, dans le sens de ce qui est l’essentiel, seulement l’essentiel capable de fonder la République, pour la fonder.. simplement pour la fonder… Ensuite, ce corpus primordial est complété, augmenté, modifié, selon le bon plaisir Souverain du Peuple Souverain, à vie… modifiable à vie par Le Peuple, seulement par Le Peuple.

Après un plébiscite gagnant, certes doit s’ouvrir un large processus constituant populaire, mais aussi doivent se tenir les premières élections Présidentielles et à la Chambre des régions ( Sénat élu au suffrage universel ). Ce qui doit être dit pour montrer que la République s’implante concrètement, de manière tangible et radicalement démocratique… par la voix de deux votes électoraux fondateurs.

Il faut un sénat élu, une deuxième chambre, pour protéger Le Peuple de l’absolutisme d’une seule et unique chambre… Aujourd’hui, c’est Ottawa qui nous protège de l’absolutisme d’une seule chambre à Québec, et c’est l’ANQ qui nous protège de l’absolutisme du Parlement d’Ottawa sur lequel nous n’avons pas de prise majoritaire… Cette double protection doit se prolonger dans les nouvelles institutions… à défaut, l’absolutisme menace… il faut absolument contrer cette menace absolutiste… à défaut, Le Peuple aura raison de préférer le statu quo…

UNION multipartite

Tout ça n’est possible que si, et seulement si, se constitue sous Coalition démocrate multipartite [ PQ, CAQ, QS, ON, Verts ] l’UNION de toutes les forces démocratiques citoyennes et politiques du Peuple Souverain du Québec vous devez mettre l’accent sur tel constitution. Le PQ, les membres du PQ, doivent élire un,e chef,fe qui met de l’avant un tel renversement paradigmatique politique qui cesse de donner au PQ l’exclusivité de La Libération démocratique nationale du Peuple… Vous devez donc incarner ce choix, ce renversement dans la culture politique du PQ. Ce n’est pas un gouvernement indépendantiste dont il doit être question, mais un Gouvernement de COALITION démocrate multipartite

En terminant,

Quand donc accepterez-vous de me rencontrer pour en discuter… maintenant qu’il est clair que vous vous inspirez grandement de mes contributions ? Ce, pour que vous ayez accès à l’ensemble de la vision qui porte ces contributions, à défaut, vous omettez de considérer nombre de questions utiles qui feront la différence entre succès et échec. Car, ce n’est pas tout d’avoir un plan, une vision, il faut l’adapter au réel qui est mouvant…

Croyez-vous vraiment que l’Histoire ne retiendra pas le fait que mes idées n’ont pas été finalement endossées par nos élites citoyennes et politiques qui vous conseillent après avoir été si largement méprisées, disqualifiées, enfoncées par ceux-là mêmes qui se les approprient aujourd’hui de manière aussi mesquine que déloyale, non sans me traiter de manière ignoble comme un malpropre… ? Si oui, vous êtes très mal équipé pour diriger cette opération…

@ vous de voir, c’est @ vous les oreilles…

Luc A.

Voir aussi…

0-Démarche-04

Avec Martine Ouellet… on y est presque…

encore un petit effort et ça y’est…

PQ-MO-PKP_6903-2

 

 

 

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire