Nice | La guerre sainte de MBC

15 juillet 2016

Introduction

FR-Nice-01

Recherche google-images sur « Nice » | 15 juillet 2016 | Lendemain de l’attentat du 14 juillet 2016 | … que la plage… 0 référence à l’attentat du 14 juillet…

Pareille recherche google-images sur Beyrouth montre la plage, mais aussi la guerre… pourquoi Beyrouth et pas Nice !?

Pour obtenir des images de l’attentat du 14 juillet à Nice, il faut taper « Nice attentat »

FR-Nice-02

Je réagis à l’édifiant texte de MBC au bas du dit texte ( le gras est de mon cru )

Journal de Québec | Mathieu Bock-Côté | 15 juillet 2016 | Nice : la banalité du carnage

Nous sommes en train de nous habituer aux carnages islamistes. Ils nous révoltent, chaque fois, ils nous heurtent intimement. Ils font pleurer et font rager. Mais nous savons qu’il y en aura d’autres. Dès que le terrorisme frappe, un mot s’impose avant les autres : «encore». Nous prenons l’habitude de compter les morts par dizaines, et même par centaines. Hier, à Nice, c’est ce qui s’est passé. L’étonnement est venu cette fois de l’arme utilisée: un camion. Le message est clair: personne n’est à l’abri et la menace peut surgir de notre vie quotidienne. Un simple camion, conduit par un homme décidé à faucher le plus de vies humaines possibles, peut se transformer en arme mortelle un beau soir d’été dans une ville du sud de la France.

On ne comprendra rien à l’islamisme radical si on ne comprend pas qu’il a déclaré la guerre à la civilisation occidentale et entend l’éradiquer. Nous sommes face à une guerre d’extermination que nous refusons de nommer tout comme nous refusons plus souvent qu’autrement d’identifier l’ennemi. Devant la multiplication des boucheries, nos dirigeants aiment parler d’actes insensés. Mais c’est faux: ces attentats ont un sens. Il est même assez évident. Ils visent à détruire psychologiquement les Occidentaux, à créer un sentiment d’impuissance devant l’horreur. Ils visent à repousser toujours plus loin les limites de la barbarie. Ils ont pour vocation de jeter la France en particulier et l’Europe en général dans un climat de guerre civile.

La mentalité occidentale n’est plus préparée à faire l’expérience de la guerre – d’ailleurs, ce mot, nous ne l’assumons pas. Après la Deuxième Guerre mondiale, et plus encore, après la Guerre froide, nous avons voulu croire que la guerre était derrière nous. Il y aurait encore des affrontements violents à l’extérieur de l’Occident, il y aurait peut-être aussi de la violence résiduelle ici, mais fondamentalement, la civilisation occidentale se serait délivrée de la peur de la mort violente. La guerre appartiendrait à la préhistoire de l’humanité, et avec elle, les frontières qui permettaient traditionnellement aux peuples de se protéger. D’ailleurs, nous serions à l’heure de l’interpénétration heureuse des cultures et des religions, sous le signe du métissage mondialisé.

Et pourtant, la guerre est de retour. La seule manière qu’ont les Occidentaux de penser la guerre, c’est en mettant de l’avant la figure du terrorisme qui frapperait indistinctement l’humanité. En un mot, nous ramenons la réflexion politique à des catégories élémentaires: celle du mal contre le bien. Sauf que les choses sont plus complexes : le terrorisme n’est qu’un moyen dans une guerre sainte menée contre une civilisation jugée impie. Parler de lutte contre le terrorisme, c’est une manière de s’aveugler volontairement devant les événements et de ne pas reconnaître leur sens, qui s’impose pourtant à ceux qui n’ont pas la tête embuée par l’idéologie. On ne lutte pas contre un moyen mais contre ceux qui l’utilisent au nom d’une cause.

Cela ne veut pas dire, toutefois, que les islamistes ne sont pas enivrés par le mal et excités par un désir de destruction. Il y a manifestement chez eux une ivresse nihiliste doublée du sentiment de toute-puissance qui peut s’emparer d’un être humain qui a la vie de dizaines de ses semblables entre ses mains. Le terrorisme promet à ceux qui s’y livrent une gloire morbide. Et ce n’est pas seulement une humanité générique qui est ciblée, mais l’Occident, qu’on assimile à une civilisation maléfique. Cela ne veut pas dire que dans une plus vaste perspective, pour les illuminés de l’Islam radical, c’est l’humanité dans son ensemble qui doit se soumettre à leur dogme. Il suffit de penser aux attentats d’Istanbul et de Bagdad pour s’en rappeler.

Naturellement, nous cherchons à nous protéger mentalement contre cette guerre. De mille manières, nous fuyons la réalité. Nous transformons les terroristes en fous furieux, ce qui nous permet aussi de passer d’une explication politique à une explication psychiatrique. Ou alors, nous nous demandons si nos sociétés ne sont pas responsables du malheur qui les frappe. On se demande si elles ont poussé certaines communautés dans une détresse si grande qu’elles n’ont plus que la violence barbare pour se faire entendre. Ou encore, on explique ces agressions à la manière de ripostes contre la politique étrangère des pays occidentaux. Notre seule manière de conserver une emprise sur les événements, c’est de croire que nous en sommes responsables et coupables.

Accepter que nous sommes en guerre, c’est reconnaître que la belle paix hédoniste que l’on espérait éternelle est terminée. Cela ne veut pas dire qu’il faille d’un coup sacrifier nos libertés. Mais les choses ne seront plus comme avant. Ceux qui au lendemain des attentats du Bataclan ont répondu qu’il fallait aller en terrasse pour défier la terreur islamiste avaient de belles intentions : ils ne voulaient pas laisser aux meurtriers le privilège de définir les paramètres de nos vies. On peut comprendre. Mais sur le fond des choses, ils erraient : la vie devra changer et il faudra prendre les moyens de la victoire. Ce n’est pas trahir la démocratie que de lui donner les moyens de se défendre. On ne gagne pas une guerre en sirotant une bière comme aux jours heureux.

Mentalement, il faut retrouver l’idée de sacrifice. Cela risque de prendre du temps.

____________________________

Manifestement MBC est sonné… il y a de quoi cela dit… mais faut-il pour autant sombrer dans l’auto-justification de l’injustifiable néo-colonialisme impérialiste occidental sans qu’il ne soit ne serait-ce que question de l’observer, de le nommer, de le questionner et combattre ? Certainement pas…

En somme, nous dit MBC, ce qui ce passe en Palestine et en Israël n’est que le microcosme de ce que le monde est devenu, doit devenir face à la guerre impérialiste que mènent les djihadistes islamistes à l’encontre des musulmans et autres infidèles de ce monde ; l’État de siège en Israël ainsi que ce qui a été mis en place par l’État juif sioniste israélien pour défendre et protéger son implantation en Palestine occupée ne seraient que le banc d’essai, l’incubateur, la laboratoire expérimental de ce que devront désormais devenir nos vies en Occident, à commencer par l’Europe, à commencer par la France…

Voyons voir…

Ce n’est pas seulement un beau soir d’été que s’est produit cet attentat à Nice, c’est un soir du 14 juillet… pourquoi ne pas le dire ?

On ne comprendra rien à l’islamisme radical si on ne comprend pas qu’il a déclaré la guerre à la civilisation occidentale et entend l’éradiquer. Nous sommes face à une guerre d’extermination que nous refusons de nommer…

Admettons… Mais cet impérialisme messianique n’est-il pas que le miroir de ce qu’a professé si longtemps la très catholique chrétienté à l’époque des Croisades… de l’Inquisition… de bûchers destinés aux sorcières ? Qui a mis le monde à feu et à sang deux fois en un seul siècle, pour produire près de 100M de morts.Qui a mis la main sur l’Empire Ottoman qui permettait aux différentes religions de coexister pacifiquement ? Qui a exalté le nationalisme arabe ?

S’il a fallu 2 guerres mondiales pour pacifier l’Europe en perpétuelle construction, incapable encore aujourd’hui d’implanter démocratiquement au Royaume-Uni une UNION qui s’impose encore d’autorité impériale au bénéfice d’un 1% apatride multinationalisé parfaitement irresponsable… pourquoi faudrait-il que se pacifie le reste du monde toujours sous la botte impériale occidentale qui ne veut rien céder de son contrôle sur les énergies fossiles qui embrasent le Moyen-Orient… ?

Personne n’est venu dire à l’Europe comment faire pour rompre avec l’aveuglement idéologique, avec le racisme, avec l’holocauste, avec les guerres d’invasion et d’occupation. L’évolution s’est faite sans ingérence extérieures jusqu’à la Première guerre mondiale, au moment où s’est constitué la force alliée des pays démocratiques incluant les pays des Empires coloniaux européens et les États-Unis. Pourquoi faudrait-il que les pays musulmans subissent une ingérence extérieure ?

Dès lors qu’il est question de décoloniser le monde – si tant était qu’il n’était pas question de décolonisation cosmétique – comment exiger du monde musulman qu’il ne se comporte pas comme l’Europe s’est comportée en s’auto-détruisant 2 fois de suite en moins de 50 ans…S’il faut souhaiter que le monde musulman ne suive pas l’exemple de l’Europe, c’est au monde musulman à vivre ses expériences pour qu’il parvienne lui aussi à faire triompher l’État de droit démocratique contre la loi et le désordre autocratique ( théo ou laïco-autocratique ). Comment participer à la lutte des forces démocratiques dans les pays musulmans ? Là est la question. Comment aider sans nuire ?

Rompre avec l’impérialisme

Il faut d’abord rompre avec l’impérialisme. Il faut rompre avec tous les impérialismes, qu’ils soient occidental ou islamiste, qu’ils soient coloniaux ou politique, étatique, technocratique, économique, financier, sociétal et culturel. Il faut combattre le néo-colonialisme impérialiste culturel de « l’Occident » dans les pays musulmans, comme il faut combattre en « Occident » ( Europe/États-Unis ) l’impérialisme culturel et religieux islamiste, voire aussi musulman. Il faut défendre la laïcité de l’État, voire aussi la laïcité de la culture, il faut combattre la culture patriarcaliste inégalitariste théocratique qui carbure depuis ± 6 000 ans à la ségrégation sexuelle des femmes fondé sur le magister d’un Dieu mâle ou asexué transcendant toute chose. Pour cela, il faut comprendre comment s’est édifiée puis structuré telle culture patriarcaliste sapienne obsédée par le rôle co-géniteur du mâle dans la procréation sapienne et animale. ( Cf : Le Giga-bang culturel sapiens ou Le choc sexuel géniteur de l’idée de Dieu ).

S’il y a guerre, ce n’est pas une guerre entre l’Occident et la terreur islamiste, c’est une guerre civilisationnelle entre culture patriarcaliste impériale et impérialiste débilitante et culture féminhumaniste égalitariste.

Vivement l’Apocalypse !

NICE: le chagrin, le dégoût, la colère par · 17 juillet 2016 | RussEurope | Blog de Jacques Sapir sur la Russie et l’Europe

Je cite M. Jacques Sapir : « A vouloir combattre une soi-disant « islamophobie » on prépare le terrain à une mise hors débat de l’Islam et des autres religions. C’est une erreur grave, dont les conséquences pourraient être terribles. Elle signe la démission intellectuelle par rapport à nos principes fondateurs, principes qui vont bien au-delà du rapport à une religion particulière. »

« Islam et autres religions » !? Nos « principes fondateurs » !? Qu’est-ce qui structure nos cultures sapiennes contemporaines sinon la lutte entre une culture patriarcaliste impériale et impérialiste inégalitaire débilitante dont le développement technique, scientifique, industriel, monétaire et financier a déréglé le climat, la bio-diversité, la cultur-diversité, toutes choses qui menace la vie sur terre, et une culture égalitariste féminhumaniste qui rompt avec la doxa patriarcaliste de la ségrégation des sexes et de la suprématie mâle. Cf : Le Giga-bang culturel sapiens ou le choc sexuel géniteur de l’idée de Dieu.

Nous vivons à une période charnière du développement culturel sapiens qui s’étale sur ± 200 000 ans ; pendant ± 190 000 ans, les cultures sapiennes se sont déployées et développées partout sur la terre sans être structurées par une culture patriarcaliste débilitante. Aujourd’hui, après ± 6 000 ans de développement et de mise au point des cultures sapiennes patriarcalistes sexistes, ségrégationnistes et impérialistes, est en train, à la faveur des luttes démocratiques et féministes qui ont cours depuis ± 200 ans, de s’opérer un renversement paradigmatique culturel sans précédent depuis que s’est produit le Giga-bang culturel sapiens qui a transformé les culture sapiennes il y a ± 10 000 ans, si tant était que ne triomphe pas ce qui a été produit il y a ± 6 000 ans pour structurer la culture autour d’une suprématie mâle patriarcaliste devant faire foi de tout… à savoir, la destruction et l’extinction de la plupart des espèces animales sur terre…

Voilà pourquoi la terreur islamiste n’a aucun problème éthique à mutiler, blesser et tuer d’innocentes victimes.

Ce renversement paradigmatique fait face à une forte résistance, et c’est une question de vie ou de mort pour l’ensemble des civilisations sapiennes… Les religieux extrémistes espèrent l’Apocalypse et travaillent sans relâche à la destruction de la vie sur terre pour qu’advienne le plus vite possible le Royaume de Dieu… que ces extrémistes soient chrétiens, juifs ou islamistes ( des religions abrahamiques à dieu unique mâle ou asexué ), il,elles travaillent toutes et tous très fort pour que leurs coreligionnaires triomphent au jour de l’Apocalypse ; ce qui, d’ici l’Apocalypse, fait la fortune du complexe militaro-banco-techno-fossilo-chimico-pharmaco-médico-industriel, qui finance, forme et inspire les djihadistes islamistes… Cf : Harper, l’évangéliste | Le Devoir 27 août 2014 | Francine Pelletier

« Mais là où la foi religieuse de Stephen Harper transparaît clairement [...] c’est à l’égard d’Israël. Sous Harper, le Canada a abandonné son rôle de médiateur au Proche-Orient pour littéralement embrasser la cause israélienne. En visite officielle au début de cette année, Harper affirme qu’Israël sert une leçon édifiante au monde entier et que le Canada se tiendra à ses côtés « coûte que coûte ». Or les évangélistes sont d’ardents défenseurs de l’État hébreu, car, selon eux, la seconde venue du Christ dépend du retour des Juifs en Israël. « Il s’ensuit que la nation actuelle d’Israël et toutes ses initiatives sont d’une extrême importance pour le plan divin de la fin des temps », explique un pasteur évangéliste dans le film.

Chaque année, de nombreux évangélistes font d’ailleurs un pèlerinage en Israël, à Jérusalem et à Bethléem, exactement comme l’a fait Stephen Harper, dont la délégation comptait aussi plusieurs pasteurs évangélistes. Israël compte même une petite colonie d’évangélistes, question d’être fin prêts à l’arrivée du Big Guy. Le fait que la position du gouvernement Harper n’a pas bougé d’un poil, même si les morts s’accumulent à Gaza et que les protestations s’intensifient, et qu’il n’a rien à y gagner politiquement illustre qu’il est motivé par « quelque chose qui ressemble à la foi », dit Louis Rousseau, prof de sciences religieuses. »

Dans la foulée, Israël sioniste occupant la Palestine est en quelque sorte le laboratoire expérimental de différents dispositif sécuritaires, idéologiques et culturels de ce qui devra s’appliquer à l’ensemble du monde menacé par la terreur islamiste. Ces dispositifs ne feront qu’encourager la détermination des religieux abrahamiques fanatisés, qu’ils soient chrétiens, juifs ou islamistes, salafistes takfiri ou pas…

Quand MBC exalte la guerre civilisationnelle, il carbure à l’affrontement apocalyptique. L’antidote, c’est l’anti-impérialisme pacifiste, c’est le respect de la cultur-diversité, c’est le respect de la démocratie et de la souveraineté des peuples. Certaines cultures ont droit d’endosser ce que bon leur semble… sans qu’il soit question de respecter ce que d’autres endossent… et vice-versa.

L’antidote !? La démocratie féminhumaniste !

 

______________________

( …à suivre, texte en construction | rafraichir la page de temps à autres pour lire la suite )
______________________

Documentation

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire