Martine Ouellet doit OSER… la DÉMOCRATIE et l’UNION des démocrates !

PQ-MO-PKP_6903-2

Martine Ouellet ne fait pas le poids dans la course à la chefferie du PQ

Que Martine Ouellet perde la course à la chefferie est une chose
( elle pourra continuer à servir et à contribuer utilement ),
mais que la gouvernance collabo GAGNE avec JFL et Alexandre Cloutier en est une autre…

Qui d’autre que Martine Ouellet peut décider de ROMPRE avec la gouvernance collabo de l’État ILLÉGITIME sans OUI du Canada ? Alexandre Cloutier ? JFL ?

Les appuis et conseillers de Martine Ouellet à l’extérieur du caucus des député,es du PQ ont erré et doivent impérativement remettre sur le métier leur ouvrage ; à défaut, Martine Ouellet va irrémédiablement perdre la course à la chefferie parce que les sondages montrent. qu’elle perdrait les élections à coup sûr… le verdict est sans appel…

LE PQ TROISIÈME AVEC OUELLET

Avec Martine Ouellet à la barre, le PQ s’enfonce clairement en troisième place. Les libéraux restent à 32 %, la CAQ arrive seconde avec 28 %, et le PQ ferme la marche avec 22 % d’appuis.

La Presse | 2016 09 17 | La démarche identitaire de Lisée n’attire pas les caquistes

Ce que l’équipe de Martine Ouellet a concocté ne parvient très manifestement pas à emporter l’adhésion de la députation ; ne parvient pas à s’imposer lors des débats utiles ; ne parvient pas à emporter un large appui ni dans le parti, ni dans la population.

Rectifier le tir

Il faut que l’équipe de Martine Ouellet rectifie le tir et de manière spectaculaire et radicale, il en va du respect de la démocratie elle-même ; parce qu’il en va du respect de la souveraineté démocratique constituante et politique du Peuple ; il en va du sort constituant de l’ensemble de notre activité politique, économique et culturelle.

Martine Ouellet doit rectifier le tir, principalement pour pallier l’épouvantail du « mur référendaire » agité par JFL et par l’ensemble de la classe politique québécoise souffrant d’un pernicieux syndrome de Stockholm qui intègre les postulats autocrate du Régime de clair déni démocratique canadian. Prétendre qu’il suffit de parler d’indépendance comme le prétendent les conseillers de Martine Ouellet est parfaitement infertile, inefficace et vain. Ça ne suffit pas…

La preuve est faite ; il faut trouver autre chose ; quelque chose qui tranche avec les recettes éculées et le volontarisme militant. Un référendum portant sur la seule souveraineté de l’État abstrait du Québec ne pourra pas emporter l’adhésion du plus grand nombre. L’indépendance de l’État est abstraite, l’indépendance et a souveraineté constituante du Peuple, c’est autre chose… c’est du concret… Le Peuple…

Pour faire disparaitre le mirage du « mur référendaire » que voit JFL, Martine Ouellet doit OSER mettre sur la table la tenue d’un Brexit québécois ; la tenue d’un plébiscite portant sur l’État concret ACTUEL du Canada qui s’applique actuellement au Québec, pour l’INVALIDER ; un CanadEXIT… Un référendum que n’a jamais OSÉ tenir la minorité activiste canadianisatrice parce qu’elle savait que si la question avait été posée, c’eut été NON…

0-CanadEXIT-01

Le caractère inédit de telle proposition désormais endossée par l’équipe de Martine Ouellet ferait l’effet d’une bombe médiatique dans l’espace public politique du Québec et du Canada, voire aussi dans le monde, puisqu’elle ne manquerait pas de nourrir le débat qui fait rage actuellement en Écosse, en Irlande du Nord et en Catalogne. L’impact médiatique et politique de cette innovation référendaire et plébiscitaire donnerait l’avantage à l’équipe de Martine Ouellet puisque toutes et tous seraient obligé,es de se positionner. La question deviendrait donc centrale dans la campagne avec tout ce que cela comporte en terme de visibilité dans les médias sociaux et les médias de masse. Alors que tout concourt actuellement à ne rendre visible que l’affrontement fabriqué entre Alexandre Cloutier et JFL.

Tout ce tremblement ne manquerait pas non plus de sortir de leur indolente torpeur les souverainistes fatigué,es, déçu,es et démobilisé,es dans le champ de la désespérance et qui ne se déplacent plus pour voter et encore moins pour militer… une démission politique qui se trouve à former le plus grand parti du Québec disposant de ± 30% du vote des Québécois,es.

Un DÉBAT d’IDÉES

… l’idée démocrate…

Mais avant de ce faire, il faudra être fin prêts et fin prêts à livrer une immense et décisive bataille, pour la GAGNER. C’est celle qui mettra opposition frontale d’une part les DÉMOCRATES contre les AUTOCRATES, ces partisans de la gouvernance collabo d’un État ILLÉGITIME du Canada qui s’impose sans OUI référendaire par-dessus la tête démocratique constituante du Peuple Souverain du Québec et qui pensent à tort qu’il n’y a pas d’alternative à cette mise en abîme de la souveraineté démocratique du Peuple.

Il faudra avoir attaché tous les fils, incluant le dispositif plébiscitaire devant succéder à ce qui a jusqu’à maintenant été présenté aux Québécois,es par les souverainistes depuis que René Lévesque a tourné le dos à De Gaulle en novembre 1967 en fondant le MSA | Mouvement souveraineté-association : s’associer à un État de clair déni démocratique sans d’abord prévoir le renverser démocratiquement au Québec. Près 50 ans plus tard, faire l’économie de ce renversement démocratique n’a pas produit l’effet escompté et force est d’admettre que ce n’est pas la bonne politique puisque les Québécois,es n’ont jamais eu l’occasion de se prononcer sur l’État présent pour l’INVALIDER puisqu’il,elles n’en veulent pas… 

Il faudra être prêt,es à répondre du tac au tac à tous les arguments qui seront invoqués pour disqualifier, discréditer, contredire cette proposition inédite qui n’a jamais été présentée aux Québécois,es, celle qui met sur le même pied l’État abstrait à venir et l’État concret très présent et pesant du Canada actuel ; celle qui affirme à la face du monde libre que TOUS les États doivent impérativement respecter la même règle, à savoir, solliciter et obtenir le clair OUI référendaire des Québécois,es pour avoir droit de s’appliquer au Québec.

Il faudra aussi avoir obtenu l’appui des partisan,es de la CONVERGENCE souverainiste ; celui de Sol Zanetti et de l’Option nationale, voire aussi celui des démocrates de QS, des Verts et voire aussi celles et ceux de la CAQ, du moins, il faudra situer la question dans le débat entourant la convergence des forces démocratiques du Peuple Souverain du Québec puisqu’il est question de désormais cesser de fouler aux pieds la souveraineté démocratique constituante et politique des Québécois,es.

0-Démarche-04-2

DOCUMENTATION

UNION sous Coalition DÉMOCRATE multipartite

Programme COMMUN d’État démocratique républicain

______________________________________

Suivi

Il va lui falloir se relever les manches pas à peu près si elle ne peut pas qualifier de provincialiste la politique que mène le PQ depuis le départ de Jacques Parizeau.

La Presse | 2016 09 16 | Denis Lessard
Course au PQ: Martine Ouellet ramenée à l’ordre par son chef

M. Gaudreault a rappelé que plusieurs collègues étaient froissés de se voir qualifier de «provincialistes», une épithète qu’elle dirige à répétition vers ceux qui sont moins pressés de déclencher un référendum sur la souveraineté.

Ce ne sont pas les député,es qui sont « provincialistes », c’est leur politique qui l’est ; celle qui VALIDE la gouvernance collabo qui a cours ici depuis la Conquête… NUANCE !

Il faut admettre le réel si l’on veut pouvoir avoir prise sur lui ; c’est la moindre des choses pour les démocrates et d’autant plus quand on est député,e du Peuple. Il faut en l’occurrence savoir ROMPRE avec la gouvernance de collaboration béate et servile, pour donner sans condition ni délai l’occasion au Peuple de se prononcer sur l’État ACTUEL du Canada ILLÉGITIME qui s’impose sans clair OUI référendaire au Québec par-dessus la tête démocratique constituante et politique des Québécois,es.

 

PQ-MO-2016-09-16

La Presse | 2016 09 16 | Martine Ouellet: les «conditions gagnantes» sont réunies

«Qu’ossa donne» pour Québec

Lors des débats, Martine Ouellet cherche régulièrement à faire un lien entre la question et un Québec indépendant. Ça a été la même chose lorsqu’on lui a demandé ses intentions pour la région de Québec. «C’est légitime de la part des gens de vouloir savoir « qu’ossa donne » dans leur quotidien», a-t-elle indiqué. Elle parle de 150 à 200 ambassades qui viendraient enrichir la vie diplomatique et commerciale de la capitale. «Vous imaginez l’impact pour les entreprises de la région pour l’exportation de leurs produits», dit-elle. Un Québec indépendant pourrait appliquer ses lois environnementales au Port, par exemple. «Ce n’est pas normal que la qualité de l’air ne puisse pas être protégée parce que le port est de juridiction canadienne», lance-t-elle. Elle juge aussi que si la Davie avait eu sa part des contrats maritimes fédéraux, près de 20 milliards $ seraient revenus à terme dans la région. «Pensez à tous les fournisseurs, évoque-t-elle. Qu’on ne me parle pas de péréquation quand les bonnes jobs se font ailleurs avec notre argent.»

De bons arguments certes, mais ça ne suffira pas à gagner la course à la chefferie ; et quand bien même, ça ne suffira pas, toutes choses égales par ailleurs, à faire mieux que Jacques Parizeau… parce que c’est encore et toujours la même poutine étatiste qui se trouve fouler aux pieds la souveraineté démocratique constituante du peuple en le privant de son droit de se prononcer quant à l’État concret actuel. Si le NON l’emporte sur la souveraineté de l’État du Québec, l’État actuel du Canada ILLÉGITIME pourra encore s’imposer de force et d’autorité impériale puisque RIEN ne l’aura INVALIDÉ. On est déjà passé par là 3 fois, pourquoi prendre le risque de voir la même chose se reproduire une quatrième fois ?

Les mêmes causes produiront les mêmes résultats. Faire l’économie du renversement de l’État illégitime actuel du Canada, est une fausse bonne idée qui a fait ses preuves, à savoir, assurer la pérennité de l’État illégitime actuel, c’est tout sauf économique en terme de temps, 50 ans de lutte le démontrent, ici comme en Écosse… c’est tout sauf économique en terme d’énergie, 30% des Québécois,es ne se déplacent plus pour voté, épuisé qu’il est par cette succession de luttes sans lendemains.

Il faut cesser de former des gouvernements qui acceptent d’être gouvernés par une loi constituante canadian et par son ordre constitutionnel ILLÉGITIME qui n’est pas celui du Peuple, qui n’a jamais été soumis à l’aval référendaire du Peuple. Il faut sitôt après la formation d’un Gouvernement de libération démocratique nationale, appeler Le Peuple à USER de ses pleins droits démocratiques constituants pour INVALIDER au Québec tout État qui, tel l’État illégitime du Canada n’a pas obtenu le clair OUI référendaire des Québécois,es. Un OUI à cette question fait s’effondrer l’État ILLÉGITIME actuel du Canada, il ne peut plus s’appliquer au Québec à bons droits démocratiques, il perd toute crédibilité, Sa Superbe soi-disant démocratique s’abime sur le ROC de Souveraineté démocratique constituante du Peuple.

 

, , , , , ,

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire