Cher Parti québécois, pourquoi je ne voterai plus pour toi… si…

PQ-JFL-

 

Si la tendance se maintien au PQ…

Si la gouvernance provincialiste est encore la seule proposition admise au PQ…

Si Martine Ouellet ne cesse pas de tabler sur la seule souveraineté de l’État…

Si… le PQ refuse encore l’UNION sous Coalition démocrate multipartite

 

… je vais ANNULER mon vote et grossir le 30% de Québécois,es qui ne vote plus ; dont au moins la moitié est composée de souverainistes découragé,es par l’impasse politique actuelle et l’inconséquence irresponsable de nos jeunes et immatures élites démocratique citoyennes et politiques qui VALIDE la NÉGATION même de la souveraineté constituante et politique du Peuple Souverain du Québec

 

Sondage: le PQ menacerait davantage avec Jean-François Lisée
HuffingtonPost.com PC  |  Par La Presse Canadienne
2016 09 22 06:09 EDT Mis à jour: 22/09/2016 10:18 EDT

L’avance des libéraux serait de 11 points si le PQ confiait la direction à Martine Ouellet.

Pour Martine Ouellet et pour l’équipe de Martine Ouellet, le constat ne peut être plus clair, il faut faire un grand X sur ce qu’elle a mis de l’avant puisque ce qu’elle a mis de l’avant la mène dans l’impasse de la défaite. Il faut trouver autre chose.

La preuve est faite : parler de l’indépendance de l’État, mettre de l’avant l’indépendance de l’État, prévoir former un gouvernement du Parti Québécois qui va gouverner pour préparer pendant 4 ans un référendum gagnant, comme le propose Martine Ouellet et comme le Parti Québécois le propose depuis la fondation du MSA par René Lévesque en novembre 1967, ne suffit pas à emporter l’adhésion majoritaire des Québécois,es. Rien ne va plus. Les jeux sont faits. Il faut trouver autre chose, il faut faire le deuil de cette politique tourne en rond.

Rassembler autour de la souveraineté démocratique du Peuple

Le concept d’indépendance de l’État du Québec à venir est éminemment intellectuel, abstrait, qui oppose de manière conflictuelle un monde connu à un monde inconnu, qui oppose deux États bien différents, celui d’un Québec abstrait incertain à venir et celui d’un concret Canada actuel bien connu ; il ouvre théoriquement sur le monde, mais concrètement il oppose deux cultures, deux peuples et deux identités aux frontières mouvantes, d’une part une identité québécoise francophone et d’autre part une identité canadian anglo/allophone.

Par contre, l’indépendance du Peuple, la souveraineté du Peuple, la démocratie, n’opposent rien de ces différents pôles constitutifs des identités plurielles des Québécois,es, de quelqu’origine qu’il,elles soient et peu importe leur âge, les Québécoises peuvent se dire démocrates et peuvent vouloir la défendre et développer. S’il y a conflit, il ne concerne ni la race, ni la couleur de la peau, ni la religion, ni la langue d’usage. S’il y a conflit, il oppose démocratie à autocratie, il oppose pouvoir démocratique constituant et politique du Peuple et pouvoir autocratique auto-proclamé par-dessus la tête du Peuple. On est démocrate ou on est autocrate, c’est soit l’un soit l’autre ; ça ne peut pas être les deux. Si on est démocrate on est en faveur de la primauté démocratique de la souveraineté constituante, politique, oeconomique et oecologique du peuple. On peut venir d’Algérie, de Pologne, d’Haïti, de Italie de l’Ontario et être démocrate, à savoir, être partisan de la souveraineté démocratique constituante du Peuple Souverain du Québec sur SON territoire national du Québec.

Renverser le fardeau de la preuve

Mettre de l’avant la démocratie, mettre de l’avant le respect de la souveraineté constituante du Peuple, c’est refuser de tenir pour valide et légitime un État du Canada du statu quo illégitime actuel qui n’a jamais accepté de se soumettre à l’aval référendaire des Québécois,es alors que l’État du Royaume de la Couronne canado-britannique s’impose sans OUI référendaire au Québec depuis la Conquête de force et d’autorité impériale. ( Cf Nomenclature des États autocrates britanno-canadian s’étant succédé depuis la Conquête au Québec ).

Que faire quand Le Peuple est aux prises avec un État autocrate auto-proclamé par-dessus la tête constituante du Peuple et qui refuse de se soumettre à la primauté du pouvoir démocratique constituant et politique du souverain du Peuple du Québec ? Que faire sinon suivre l’exemple de De Gaulle ? Que faire sinon comme lui, toutes choses égales par ailleurs, donner l’occasion historique au Peuple de rendre effective sa souveraineté démocratique constituante et politique, celle qui s’applique non seulement au Peuple, mais aussi au gouvernement du Peuple, aux institutions de l’État, à la députation du Peuple et aux lois votées par elle.

Si la LOI suprême constituante de l’État qui gouverne les gouvernements qui gouvernent Le Peuple n’est pas approuvée nommément par Le Peuple ( jamais aussi clairement et directement que par référendum ), l’État en question n’est tout simplement pas démocratique. L’État du Canada est manifestement un État de clair déficit démocratique. La députation unanime du Québec a refusé en 1982 de reconnaître la validité des Actes constituants qui s’appliquent par défaut au Québec depuis la Conquête.

Il faut renverser le fardeau de la preuve démocratique. Ce n’est pas seulement à l’État à venir de se soumettre à la démocratique volonté libre du Peuple, mais aussi à l’État concret actuel de le faire ; à défaut, il est proclamé INVALIDE au Québec par les Québécois,es

Un nouveau contrat politique transpartisan

On prend un an pour régler le problème une fois pour toute… Ou bien le Canada du statu quo illégitime actuel du Cda obtient le clair OUI du Peuple ou bien il dégage… Le Peuple est appeler à USER sans condition ni délai de ses plein droits démocratique du seul fait pour lui de Proclamer INVALIDE au Québec TOUT État qui, tel l’État illégitime du Canada, n’a pas obtenu pour ses Actes constituants le clair OUI référendaire des Québécois,es, ce qui fait s’effondrer le statu quo de blocage canadian, ce qui fait s’effondrer au Québec le Royaume de la Couronne canado-britannique. Dans la foulée et du même souffle référendaire, Les Québécois,es Proclament seule valide au Québec la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec.

Pour ce faire, suffit de ROMPRE avec la gouvernance collabo provincialiste ; suffit de faire l’UNION des démocrates sous Coalition démocrate multipartite autour d’un même Programme COMMUN d’État démocratique républicain.

Pour ce faire, suffit de cesser de voter pour les partis qui refusent d’endosser un tel Programme d’État radicalement démocratique qui cesse de NIER la primauté de la souveraineté démocratique constituante et politique du Peuple.

0-UNION3

 

 

0-Démarche-04-2

 

, , , , , , , ,

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire