La défaite de Martine Ouellet dopera l’appui à l’Option nationale

HuffingtonPOST | 2016 09 24 | Option nationale croit que l’issue de la course à la direction du PQ l’avantagera

« Selon lui ( Sol Zanetti ), MM. Cloutier, Lisée et Paul St-Pierre Plamondon proposent le « flou ou le report à plus tard », ce qui alimente la division au sein du mouvement indépendantiste. « On n’attendra pas que le Parti québécois se décide, on n’attendra pas que le Parti québécois change. On va commencer tout de suite, on va continuer à bâtir l’avenir », a-t-il lancé. »

Commencer tout de suite, à la bonne heure !

Ça commence par cesser de pratiquer la politique qui nous a menés dans l’impasse actuelle, celle qui a mis, et qui met toujours de l’avant la seule souveraineté de l’État tout en NIANT la souveraineté constituante du Peuple ; celle qui prive Le Peuple de son droit de se prononcer quant à l’État PRÉSENT illégitime du Canada pour l’INVALIDER au Québec puisqu’il s’impose sans OUI ; celle qui foule aux pieds la souveraineté constituante et politique des Québécois,es du seul fait de former sans cesse des gouvernements qui gouvernent Le Peuple en acceptant eux-mêmes d’être gouvernés par une loi constituante canadian qui n’est pas celle du Peuple, ce qui NIE la primauté démocratique de la souveraineté du Peuple. Cette contradiction n’échappe pas au Peuple, ce pourquoi il désavoue ses élites soi-disant libératrices en errant dans le champ de la démission et du découragement et en désertant les urnes ; ce pourquoi celles et ceux qui ne les ont pas désertées n’accordent pas majoritairement leurs votes aux souverainistes.

Pour changer ça, il faut mettre de l’avant concrètement Le Peuple, non pas l’État du Peuple. Pour changer ça, il faut s’occuper du Présent qui détermine l’à venir, en cessant de se projeter dans l’avenir. Pour changer ça, il faut s’occuper de l’État actuel du Canada pour le RENVERSER démocratiquement. Pour le RENVERSER, il faut le mettre aux voix ; pour le RENVERSER, il faut s’engager à donner l’occasion aux Québécois,es d’user de leurs pleins droits démocratiques constituants du seul fait de proclamer par référendum INVALIDE au Québec tout État qui, tel l’État illégitime du Canada, n’a pas obtenu pour ses Actes constituants le clair OUI référendaire des Québécois,es.

L’Option nationale est très bien placée pour ce faire. D’autant si Martine Ouellet perd la course à la chefferie du PQ. D’autant si sa politique est battue, avec raison, parce qu’elle est met toujours de l’avant que la seule souveraineté de l’État en privant Le Peuple de son droit de se prononcer non pas seulement sur l’État abstrait à venir, mais aussi et d’abord sur l’État concret illégitime actuel du Canada, afin de rendre effective sa souveraineté démocratique constituante et politique.

Nous sommes Le Peuple Souverain du Québec !

Pour gagner l’adhésion du Peuple, il faut être proche du Peuple ; il faut mettre directement de l’avant Le Peuple. On ne le met pas directement de l’avant quand on met de l’avant la souveraineté de l’État du Peuple, on ne fait que le tenir à distance. Pour qu’il n’y ait pas de distance entre Le Peuple et ses élites libératrices citoyennes et politiques, il faut que les élites citoyennes et politiques s’effacent devant Le Peuple, il faut que l’État du Peuple s’efface devant Le Peuple, pour lui donner TOUTE la place afin qu’il remplisse l’espace public démocratique qui est le sien. Il faut mettre de l’avant le pouvoir de la primauté démocratique de la Souveraineté du Peuple Souverain ; il faut mettre de l’avant Le Peuple lui-même, non pas l’État du Peuple, une entité abstraite à distance du Peuple.

C’est possible de mettre Le Peuple au centre de son action, de son programme d’État, dès lors qu’on cesse de fouler aux pieds la Souveraineté du Peuple. Et, on cesse de la fouler aux pieds la souveraineté constituante et politique du Peuple dès lors qu’on REFUSE de former des gouvernements qui vont ACCEPTER de se gouverner eux-mêmes en fonction d’une loi constituante canadian qui n’est pas celle du Peuple, qui n’a jamais obtenu le clair OUI du Peuple.

C’est ce que de Gaulle a fait en juin 1940. Il a REFUSÉ de participer à un gouvernement collabo PÉTAIN/Laval qui acceptait d’être gouverné par une Loi arbitraire et illégitime qui n’avait pas été approuvée par Le Peuple. L’Histoire lui a donné raison et a donné tort à la gouvernance collabo, comme elle a donné tort à la gouvernance collabo-provincialiste qui a cours ici depuis la Conquête, et qui a cours sous gouvernance soi-disant souverainiste depuis que René Lévesque a lancé le MSA | Mouvement souveraineté-association en novembre 1967, 4 mois après que de Gaulle se fut écrié le 24 juillet de la même année 1967 VIVE le Québec LIBRE ! Le pendant du cri qui terminait ses appels à la libération de juin 1940 : VIVE la France LIBRE !

On ne peut pas à la fois préparer la souveraineté de l’État tout en foulant aux pieds la souveraineté du peuple.

C’est soi l’un, soit l’autre

Ça ne peut pas être les deux. Il faut faire un choix, et le choix est simple à faire, il faut à partir de désormais choisir de respecter la souveraineté constituante et politique démocratique du Peuple. On n’a pas le choix de le faire et ce faisant on n’a pas le choix, il faut donner l’occasion au Peuple de Proclamer INVALIDE au Québec tout État qui, tel l’État illégitime du Canada, n’a pas obtenu pour ses Actes constituants le clair OUI référendaire des Québécois,es.

L’UNION des démocrates VS les autocrates

Il faut faire l’UNION des démocrates autour d’un même Programme COMMUN d’État démocratique républicain, et former une Coalition démocrate multipartite qui va, lors des élections à Québec de 2018, proposer la formation d’un gouvernement d’UNION démocratique nationale multipartite majoritaire en siège et si possible en voix.

REFUSER de voter pour les partis qui REFUSENT l’UNION

Un action citoyenne radicalement démocratique refuse désormais de voter pour les partis qui refusent l’UNION autour d’un Programme COMMUN d’État démocratique républicain qui ROMPT avec la gouvernance collabo-provincialiste et qui donne l’occasion au Peuple d’user de ses pleins droits démocratiques constituants pour obliger TOUS les États à respecter la même règle : TOUS doivent obtenir le clair OUI référendaire des Québécois,es pour avoir droit de s’appliquer au Québec.

0-UNION3

 

, , , , , , , , , , ,

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire