UNION multipartite | QS se commet et pose ses conditions | un début

QS-union

Le Soleil | 2016 11 20 | Québec solidaire tend la main au Parti Québécois

Le Devoir | 2016 11 21 | Candidatures communes: Lisée accepte la main tendue de QS

QS accepte enfin d’ouvrir le dialogue pour mettre sur pieds une UNION sous Coalition multipartite démocrate… ; mieux vaut tard que jamais ; et Lisée accepte la main tendue…  c’est un début.

Un début qui peut se concrétiser dès les partielles du 5 décembre 2016 sur une victoire de la Coalition démocrate multipartite dans Verdun… suffit de mettre de l’avant la « proportionnelle pragmatique » pour élire un,e député du PQ dans Verdun et plus tard le co-chef de QS dans Laurier-Dorion quand se libérera le comté de Gerry Sklavounos qui a été exclu du caucus libéral après que des accusations d’agressions sexuelles furent déposées contre lui ; et s’il ne démissionne pas avant 2018, ce ne sera que partie remise en 2018… Même si tous les fils ne sont pas attachés pour le 5 déc., on peut néanmoins prendre de l’avance avec une victoire de la Coalition… ( Cf : JFL | Robin-Lisée-des-bois de Verdun  )

Pour l’heure, QS propose cependant de s’UNIR non pas sur un même Programme COMMUN d’État démocratique républicain, mais sur un Programme de « gouvernance collabo » de l’État illégitime actuel du Canada qui ne vaut pas mieux que celui du PQ mis de l’avant par Jean-François Lisée. Il faut donc trouver autre chose qui soit en mesure de rallier tous les démocrates de gauche à droite du spectre politique démocratique.

Par ailleurs, s’entendre avant les élections pour présenter une candidature commune, se trouve à priver Le Peuple de se prononcer lors des élections. Il y a une alternative qui ne prive pas Le Peuple de son droit de choisir qui doit ou pas le représenter… c’est la « proportionnelle pragmatique ».

Enfin, s’il est question d’élire un gouvernement « vraiment progressiste » comme l’appelle de ses voeux Françoise David, ce ne pourra pas être pour former un gouvernement de Coalition démocrate multipartite qui accepte de NIER la souveraineté démocratique constituante et politique du Peuple Souverain du Québec comme prévoit le faire Québec solidaire. En effet, s’il est question d’engager un large processus constituant populaire sous dictature d’occupation canadian comme veut le faire QS, il sera question de continuer à gouverner Le Peuple sous les auspices d’une Loi constituante canadian qui NIERA encore et toujours la souveraineté démocratique constituant et politique des Québécois,es ;  ce ne sera juste pas ni démocratique, ni progressiste ; ce sera continuer à participer à la négation de la souveraineté constituante du Peuple. Comment Le Peuple peut-il accorder sa confiance à de soi-disant « souverainistes » qui valident la NÉGATION de la souveraineté démocratique constituante et politique du Peuple ? Il ne le peut pas, donc il ne l’accorde pas, et l’impasse perdure…

Pour cesser de participer à la NÉGATION de la souveraineté démocratique constituante et politique du Peuple il faut cesser de VALIDER l’État illégitime du Canada qui s’impose sans OUI au Québec ; il faut refuser de former un gouvernement qui d’être lui-même gouverné par une loi constituante canadian illégitime qui n’est pas celle du Peuple, qui n’a jamais ni sollicité ni obtenu le clair OUI référendaire des Québécois,es. On refuse de former un gouvernement collabo en formant un gouvernement de Libération démocratique nationale qui expédie les affaires courantes cependant qu’il appelle l’ANQ | Assemblée nationale du Québec à voter 2 Actes constituants fondateurs qui prennent effet dès après la tenue d’un référendum à double proclamation constituante.

Pour être démocrate, pour être démocrate progressiste, il faut donc prévoir, sitôt élu un Gouvernement MAJORITAIRE de Coalition démocrate multipartite, donner l’occasion au Peuple Souverain du Québec de RENVERSER l’État illégitime du Canada qui s’impose au Québec sans jamais avoir obtenu pour ses Actes constituants le clair OUI référendaire des Québécois,es. Pour ce faire, suffit de lui donner l’occasion de se prononcer lors de la tenue d’un référendum à double proclamation constituante pour…

  • Proclamer INVALIDE au Québec tout État qui, tel l’État illégitime du Canada, n’a pas obtenu pour ses Actes constituant le clair OUI référendaire des Québécois,es ; OUI / NON
  • Proclamer seule VALIDE au Québec la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec adoptée par la députation du Peuple siégeant à l’ANQ | Assemblée nationale du Québec ; OUI / NON

Ce n’est qu’après avoir donné l’occasion au Peuple de se prononcer sur l’État actuel du Canada qui NIE sa souveraineté démocratique constituante que peut LIBREMENT se tenir, sous République démocratique un large processus constituant populaire. À défaut, on se trouve à dire une chose et faire le contraire. On se trouve à mettre de l’avant la souveraineté constituante du Peuple tout en participant à sa NÉGATION. On ne peut obtenir la confiance du Peuple en disant une chose et en faisant le contraire.

QS devra rectifier le tir pour être démocratiquement congruent, et le PQ devra lui aussi rectifier le tir pour rompre enfin avec la « gouvernance collabo » d’un État illégitime du Canada qui s’impose au Québec depuis la Conquête sans jamais avoir respecté la souveraineté démocratique constituante du Peuple.

Mais le PQ aussi devra rectifier le tir. JFL a été élu à la tête du PQ en mettant de côté le respect de la souveraineté constituante et politique du Peuple… résultat des courses, les souverainistes quittent le navire amiral… comme le montre le sondage Crop-La Presse du 23 novembre 2016… Normal… nulle incitation ni urgente nécessité à voter pour un parti qui va gouverner le Québec comme n’importe quel autre gouvernement collabo de l’État de clair déni démocratique canadian…

La Presse | 2016 11 23 | Sondage CROP-La Presse: les souverainistes quittent le PQ |

Il faut donc rompre avec la gouvernance collabo et s’engager à rendre effective la souveraineté constituante et politique du Peuple Souverain du Québec dès après l’élection d’un Gouvernement de Coalition démocrate multipartite de gauche à droite qui s’est ENGAGÉ à donner l’occasion aux Québécois,es de se prononcer non seulement sur l’État abstrait Souverain à venir, mais sur l’État concret du Canada qui s’impose sans OUI au Québec par-dessus la tête constituante des Québécois,es.

0-Démarche-04-2

 

________________________________________________________

Le Soleil | 2016 11 20 | Québec solidaire tend la main au Parti Québécois

Québec solidaire tend la main au Parti québécois

Jean-François Néron
Le Soleil | 2011 11 20

(Québec) Québec solidaire accepte d’ouvrir le dialogue avec le Parti québécois pour battre les libéraux à l’élection générale de 2018. Mais déjà se pointe à l’horizon l’écueil du mode d’accession à l’indépendance.

«Hier (samedi), nous avons entrepris un grand chantier pour nous débarrasser de ce gouvernement néfaste», a lancé dimanche la député de Gouin et co-porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, aux délégués du Conseil national de QS, réunis dans la capitale. Allons-nous discuter avec d’autres partis politiques? Notre réponse est claire, c’est : «Oui»», ajoute-t-elle.

Après réflexion, QS répond ainsi favorablement à l’invitation que lui avait faite le nouveau chef du Parti québécois, Jean-François Lisée. Mais pas sans imposer plusieurs conditions. «On veut mettre (au pouvoir) un gouvernement progressiste et non pas une pâle copie du gouvernement actuel. Dans les détails on peut diverger, mais pas sur les principes», avise Mme David.Ainsi, le PQ, comme tout autre groupe politique qui souhaite «rallier les forces vives du Québec dans un seul camp au-delà des partis», devra respecter les principes suivants: interpeller le 1% de la population pour remplir les coffres de l’État et réinvestir dans les services publics; être féministe; accepter de mettre fin au développement des hydrocarbures; élaborer un projet indépendantiste inclusif; favoriser l’autodétermination des nations autochtones; promouvoir un mode de scrutin proportionnel. «On ne se satisfera pas seulement de mots, nous voulons des gestes»,  souligne la députée solidaire.

Dans le camp du PQ

«La balle est dans son camp», a renchéri Mme David, en parlant spécifiquement du PQ. Si les discussions sont officiellement ouvertes, les moyens de vaincre les libéraux restent à déterminer. Par exemple, la co-porte-parole de QS n’a pas voulu se prononcer sur la pertinence de ne pas présenter des candidats dans des circonscriptions visées pour éviter une division du vote entre les partis indépendantistes.

Les pourparlers à venir peuvent frapper quelques écueils, reconnaît Mme David. «Ça pose un problème important quand Jean-François Lisée dit non à un référendum dans un premier mandat.De notre point de vue, l’élection d’un gouvernement souverainiste signifie que nous ouvrons cet autre grand chantier qui s’appelle une constituante, une assemblée citoyenne élue par la population, qui va débattre d’un projet de constitution. Et ça va se terminer par un référendum portant aussi sur l’avenir politique du Québec. Oui, y’a un os là.»

QS a aussi affirmé son intention d’inscrire cette vision à la feuille de route de Oui Québec, organisations unies pour l’indépendance, qui tient des discussions sur le processus d’accession à l’indépendance. «On accepte parce qu’on en a un, nous, un très beau projet, non partisan (…) Nous espérons convaincre le mouvement souverainiste que c’est la meilleure façon d’arriver à la souveraineté, et non plus ces campagnes très courtes à coup de millions, à coups de publicités envahissantes, qui finissent par empêcher le monde de penser.»Le temps est compté pour élaborer une stratégie. En effet, Québec solidaire veut déposer des propositions concrètes à ses membres lors de son congrès qui se tiendra en mai 2017.

 

 

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire