Le « moment Lisée » a fait long feu | place à la démocratie | Faut changer de cap… dans l’UNION multipartite radicalement démocratique

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, ferait le meilleur premier ministre du Québec pour 13 % des répondants seulement.

Un nouveau sondage confirme le déclin du PQ

24 juin 2017 | Stéphane Baillargeon | Québec

Les plus jeunes formations, la CAQ et QS, progressent encore. Les deux anciennes formations, le PLQ et le PQ, elles, reculent à nouveau, d’un point partout, pour se situer respectivement à 31% et 22%.

Sondage-2017-06-25

 

 

 

Durant la dernière course à la chefferie, Jean-François Lisée a réussi à convaincre les militants péquistes que le report du référendum à un deuxième mandat améliorerait les chances de victoire du PQ.
 
Quand Bernard Drainville avait fait la même proposition un an plus tôt, M. Lisée avait immédiatement rejeté celle-ci. Ceux qui ne voulaient pas d’un référendum durant un premier mandat n’allaient sûrement pas voter pour un parti qui prendrait simplement un peu plus de temps pour le préparer. Il avait vu juste.

D’un sondage à l’autre, les intentions de vote du PQ ressemblent à une glissade que rien ne semble pouvoir freiner. Dans une élection générale, les 22 % dont le crédite le dernier sondage Léger–Le Devoir lui vaudraient non seulement la troisième place, mais aussi le pire résultat de toute son histoire. Serait-ce le début de la fin ?

[...]

Le sondage Léger témoigne que l’opération a été un succès. De toute évidence, les Québécois ne se font pas d’illusions sur les chances de voir le Canada anglais accéder aux demandes du Québec, ni même accepter d’en discuter, mais ils apprécient l’initiative du gouvernement Couillard. De toute manière, vivre dans les limbes constitutionnels ne semble pas les indisposer outre mesure. Pour la plupart, ce n’est pas un problème, ou alors il s’agit d’un « problème mineur ». En fait, c’est précisément cette indifférence qui est le problème.

Pendant ce temps le Bloc québécois, nouvellement dirigé par Martine Ouellet ( qui est contre la gouvernance collabo/provincialiste de JFL ), gagne des points… et passe de 12% à 29%, alors que le NPD fait le chemin inverse…

Sondage-2017-CTVNews-Bloc29%

 

Sondage-2017-06-CTVNews-Bloc29%

C’est clair comme de l’eau de ROC…

La gouvernance collabo-provincialiste a fait long feu ; le contraire gagne des points…

Ne reste plus à Jean-François Lisée qu’à rectifier le tir ou qu’à s’éclipser…

Le moment Lisée a fait long feu

Les sondages démontrent que la politique de la gouvernance collabo/provincialiste de JFL n’emporte pas l’adhésion des Québécois,es. Il faut donc rectifier le tir.

Comment ?

En remettant les pendules à l’heure, fort,es que nous sommes des expertises acquises depuis que René Lévesque a lancé en novembre 1967, il y a bientôt 50 ans,  le MSA | Mouvement souveraineté-association ( s’associer à une dictature d’occupation sans prévoir d’abord la renverser au Québec ), et ce, en tournant le dos à De Gaulle, 4 mois après qu’il se fut écrié ici le 24 juillet de la même année 1967, VIVE le Québec LIBRE !

René Lévesque et ce que nous pourrions nommer le « souverainisme étatique historique » dont JFL est le dernier des Mohicans a cru utile depuis 50 ans de valider la négation de la souveraineté constituante des Québécois,es en s’abstenant d’appeler Le Peuple à se prononcer sur la validité/invalidité de l’État de clair déni démocratique canadian.  En 1967 René Lévesque a cru utile de tourner le dos à De Gaulle en proposant de faire l’économie du renversement de l’État de clair déni démocratique canadian qui s’imposait et qui s’impose toujours depuis la Conquête par-dessus la tête démocratique constituante du Peuple Souverain du Québec du seul fait pour lui et ses partisans de se bien garder de solliciter et d’obtenir le clair OUI référendaire des Québécois,es.

L’Histoire nous le démontre deux fois plutôt qu’une… en donnant raison à De Gaulle et en donnant tort à René Lévesque… On ne peut pas faire l’économie du renversement d’un État dictatorial d’occupation, on ne peut qu’appeler Le Peuple à le renverser ; ce qu’avait compris de Gaulle en juin 1940, ce pourquoi du reste Le Peuple Souverain du Québec l’a accueilli en héros libérateur en juillet 1967, alors qu’un million de personnes s’est massé le long de son parcours le menant, sur le Chemin du Roy, du Cap Tourmente au balcon de l’Hôtel de Ville de Montréal ; soit quasiment la population entière de l’Île de Montréal à l’époque. Comme quoi, Le Peuple sait reconnaître les siens.

Il est grand temps, 50 ans plus tard, de prendre acte de l’échec du souverainisme étatique historique qui a tout misé sur l’État d’un Québec souverain abstrait à venir non sans former des gouvernements qui ont accepté d’être gouverné par une Loi constituante qui n’était pas celle du Peuple, ce qui a VALIDÉ la NÉGATION de la souveraineté constituante et politique des Québécois,es comme l’a si bien observé déjà Louis-Joseph Papineau dans ses déclarations constituantes de 1837 et 1867.

Louis-Joseph-Papineau, monument, Place du Peuple souverain du Qc

              1867

« … il n’y a d’autorité légitime que celle qui a le consentement de la majorité de la nation ; de constitutions sages et bienfaisantes que celles sur l’adoption desquelles les intéressés ont été consultés et auxquelles les majorités ont donné leur libre acquiescement. »

Extrait de la conférence de Louis-Joseph Papineau donnée à l’Institut canadien de Montréal le 17 décembre 1867

Citation gravée sur le socle de la statue de Louis-Joseph Papineau
Place du peuple souverain du Québec | ANQ

 

LJP-P167-2014-05-017-329

 

04-OVS-CNQ-P167-2014-05-017 333

         1837

« Les sages et immortels rédacteurs de la DÉCLARATION DE L’INDÉPENDANCE AMÉRICAINE, consignèrent dans ce document les principes sur lesquels seuls sont basés les droits de l’homme et revendiquèrent et établirent heureusement les institutions et la forme de gouvernement qui seules peuvent assurer en permanence la prospérité et le bonheur social des habitants de ce continent, dont l’éducation et les moeurs, liées aux circonstances de leur colonisation, demandent un système de gouvernement entièrement dépendant du peuple et qui lui soit directement responsable. »

Adresse de la Confédération des six comtés au peuple du Canada par Louis-Joseph Papineau (La Minerve | 2 novembre 1837)

Il est plus que temps que nos élites soi-disant libératrices comprennent qu’on ne  peut espérer emporter l’adhésion du Peuple en disant une chose et en faisant le contraire ; en prétendant défendre sa souveraineté démocratique tout en acceptant de valider un État et une loi constituante qui la foule aux pieds. C’est soit l’un, soit l’autre, ça ne peut pas être les deux.

Il est plus que temps cesser de mettre de l’avant la souveraineté de l’État tout en acceptant que soit foulée aux pieds la Souveraineté du Peuple.

 

 

 

FIN de la gouvernance collabo-provincialiste

Il faut suivre l’exemple de De Gaulle

Il faut revenir sur nos pas. Il faut comprendre que la collaboration nous a longtemps été utile, mais qu’elle ne l’est plus.

Elle nous a été utile après la Conquête dans Québec bombardée et incendiée désormais occupée par les armées britannique imposant leur loi martiale au lendemain de la défaite du 13 septembre 1759. Elle nous a été utile pour d’abord survivre… survivre sans perdre notre culture et notre langue française à tout ce qu’a déployé l’Empire le plus puissant de toute l’Histoire de l’Humanité pour nous faire disparaître et nous assimiler… alors même que ni les Écossais, ni les Irlandais n’y sont parvenus…

Même si ± 32 millions de personnes d’origine neufrancienne ( Nouvelle-France ) vivent aujourd’hui en Amérique du Nord parfaitement anglicisées, tel,les Madona, Justin Bieber, Angelina Jolie, Beyoncé, Lady Gaga et… Hillary Clinton ( Cf: Liste de personnalités des États-Unis d’origine française ), Le Peuple Souverain du Québec a su toujours trouver comment déjouer les fausses promesses, les politiques, les roueries et tromperies de toutes sortes développées pour nous humilier, ravaler, et pour nous faire tous simplement disparaître dans la nuit des temps. Ce qui démontre que ce Peuple a su faire mentir les prophéties et espérances des la fine fleur soi-disant civilisatrice britannique. Lord Durham s’est trompé. Le Peuple a su survivre à la fuite de ses élites politiques, militaires, financières, économiques, entrepreneuriales, cléricales et culturelles, au fait que seuls ne soient restés que le bas clergé et la petite noblesse.

Il a pu non seulement survivre, mais su trouver comment, à partir de presque rien, dépouillé de tout, se reconstituer des élites propres en moins de 200 ans de la Conquête à aujourd’hui, chaque génération cédant à la suivante un peu plus qu’elle n’avait reçu de la précédente, suffisamment pour nous réapproprier à la faveur de la Révolution Tranquille près de la moitié de notre État, de ses grands leviers de développement économique, culturel, éducationnel et de santé publique. Ce qui représente un exploit à nul autre pareil et qui fait en sorte que nous pouvons aujourd’hui nous passer de la collaboration qui nous a beaucoup servi.

Il est plus que temps que nos jeunes et immatures élites citoyennes et politiques soi-disant libératrices comprennent que la collaboration ne nous sert plus à rien, et ne fait que valider un État qui foule aux pieds la Souveraineté démocratique constituante du Peuple.

Il faut désormais renverser le fardeau de la preuve

TOUS les États doivent respecter la même règle, non pas seulement l’État abstrait Souverain à venir, perpétuellement à venir, mais aussi et surtout l’État concret présent, pour l’INVALIDER puisqu’il n’a pas ni sollicité ni obtenu le clair OUI référendaire des Québécois,es. Nous ne pouvons forcer les partisans du Canada à tenir un référendum pour mettre aux voix l’État illégitime actuel du Canada, mais nous pouvons appeler Le Peuple à se prononcer pour Proclamer INVALIDE au Québec tout État qui, tel l’État ILLÉGITIME du Canada, n’a pas obtenu le clair OUI référendaire des Québécois,es.

Facile d’obtenir le NON à l’État Souverain, ou à l’État du Canada de l’Accord de Charlottetown… suffit d’invoquer une seule objection… Facile de fédérer les NON…

Difficile d’obtenir un OUI, il faut pour cela avoir pu répondre avec succès à TOUTES les objections, à tous les NON…

En nous abstenant de renverser le fardeau de la preuve, en continuant à perpétuellement ne mettre de l’avant qu’un référendum sur la Souveraineté de l’État abstrait à venir, non seulement on facilite la tâche de la minorité activiste canadian mais on lui permet de s’abstenir de respecter la primauté de la souveraineté constituante du Peuple ; on lui permet d’exclure Le Peuple du sommet de l’État ; on VALIDE la NÉGATION de sa Souveraineté démocratique constituante. Ce qui n’échappe pas au Peuple.

Comment pourrait-il accorder sa confiance à des élites soi-disant libératrices aussi inconséquentes que contradictoires ? Il ne le peut pas… Ce n’est pas un manque d’intérêt, ni de l’indifférence… c’est simplement de la logique…

Comment s’intéresser à la question constituante dans un tel contexte de dissociation cognitive et dans un tel contexte de division.

Le Peuple est un excellent stratège. Il comprend qu’il ne peut pas gagner la guerre face à l’Empire le plus puissant de toute l’Histoire de l’Humanité tant et aussi longtemps que ses élites soi-disant libératrices n’auront pas compris qu’on ne peut pas à la fois mettre de l’avant la souveraineté de l’État et à la fois participer à la NÉGATION de la souveraineté du Peuple ; tant qu’elles n’auront pas mis au point un Programme COMMUN d’État démocratique républicain capable de transcender de gauche à droite leurs divisions sur la gouvernance de l’État.

L’UNION multipartite ou J’ANNULE mon vote

Et si JFL s’entête… on peut faire la différence… cf…

Mouvement citoyen Québec démocratie 101

 

0-0-2017-UNION4

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire