PSPP | La partie est truquée, faut cesser d’y jouer

Tout au long de la #CoursePQ, je publierai des billets de blogue qui détailleront mes propositions. On commence avec ma proposition #1: une consultation populaire sur l’indépendance une fois le #PQ arrivé au gouvernement #polqc #assnat #OUIPSPP #PSPP2020

Image_PSPP_1200x1200-02-153
Oui à l’indépendance - Paul St-Pierre Plamondon
Propositions #1 – Une consultation populaire sur l’indépendance dans un premier mandat.
Pour rebâtir la coalition du Parti Québécois et réhabiliter l’idée d’indépendance, il faut un objectif clair et…
________________________________________________________

M. PAUL St-Pierre Plamondon

Absurdistan !

On ne tient pas un référendum « pour réhabiliter l’idée d’indépendance », on tient un référendum quand on peut gagner un référendum portant sur l’indépendance. Le reste n’est que littérature.

Un référendum gagnant !

Il y a un référendum que les démocrates peuvent gagner, que les partisan,es de la souveraineté démocratique du Peuple peuvent gagner et haut la main, c’est celui que se sont bien gardés tenir les autocrates canadian, à savoir, celui portant sur l’État illégitime concret actuel du Canada, pour l’INVALIDER au Québec.

Un plébiscite constituant révocatoire !

Les souverainistes doivent défendre la Souveraineté constituante du Peuple, non pas la NIER. Ils ont cessé de le faire dès 1976 en acceptant de former un gouvernement qui accepte d’être gouverné par une Loi constituante qui n’est pas celle du Peuple. 44 ans plus tard, force est de constater que l’Histoire a montré que la gouvernance collabo-provincialiste est une impasse, une voie sans issus, un mouroir quand il est question de rendre effective la souveraineté démocratique constituante du Peuple.

Il faut donc rompre avec la gouvernance collabo-provincialiste qui participe de la NÉGATION de la Souveraineté constituante du Peuple. Le fait de prétendre à la souveraineté de l’État tout en foulant aux pieds la souveraineté constituante du Peuple n’échappe pas et n’a pas échappé au Peuple. Le fait de cesser de le faire est ce qui seul peut faire l’UNION des démocrates puisqu’il est question de mettre Le Peuple au POUVOIR au Sommet de l’État du Peuple. L’essence même de la démocratie.

Le Peuple saura reconnaître les siens

Pour l’instant, rien ne permet de susciter l’enthousiasme et la ferveur du Peuple. Aucune proposition sur la table de la part des candidats à la chefferie du PQ n’engage l’engouement du Peuple. Aucun électrochoc possible avec le genre de propositions convenue mises de l’avant par ces candidats. Il faut trouver autre chose…

Il faut avoir le courage de ses convictions démocrates et il faut avoir le courage de confronter Le Peuple à sa responsabilité constituante quant à l’État illégitime concret actuel du Canada en lieu et place de prévoir former un gouvernement comme les autres. Il n’y a pas d’autres moyens que de l’appeler à se prononcer sur l’État concret actuel du Canada pour que la même règle s’applique à tous les États et non pas seulement à l’État abstrait à venir, perpétuellement à venir.

La partie est truquée

Avant de penser tenir un référendum il faut cesser de participer à un jeu truqué. Il faut que toutes les équipes acceptent de respecter la même règle, à savoir OBTENIR le clair OUI référendaire des Québécois,es. Le Canada n’a jamais obtenu ce clair OUI. Il ne peut donc pas s’appliquer. Et puisqu’il s’applique, de force et d’autorité impériale, seul Le Peuple à plein pouvoir de l’INVALIDER au Québec. Suffit donc de lui donner l’occasion de le faire en lui disant qu’il a plein pouvoir de le faire.

À défaut, cela consiste à se présenter sur la patinoire en acceptant que l’équipe adverse dispose d’une rondelle par joueur… alors que nous n’avons qu’une seule rondelle. Faut pas s’étonner ensuite que notre but soit plein de rondelles…

Un Plébiscite constituant qui RENVERSE le fardeau de la preuve

Le Peuple a pleins pouvoirs démocratiques. Un Plébiscite ( un référendum portant sur une loi adoptée par l’ANQ ) permet au Peuple de DÉCIDER… Il décide que TOUS les États doivent respecter la même règle pour avoir droit de s’appliquer au Québec. C’est rigoureusement et radicalement démocratique.

Le Soleil | 18 octobre 2010 | Luc Archambault
S’unir dans une action radicalement démocratique | Lettre à Paulien MAROIS

Ce n’est dès lors plus une simple et traditionnelle bataille entre souverainistes et soi-disant fédéralistes, entre bleus et rouges, entre gauche et droite, entre un tel et un tel autre, mais bien entre DÉMOCRATIE et AUTOCRATIE. Ce qui change tout…

Luc A.

 

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire