Guy Nantel | chefferie du PQ | un programme incomplet… à rejeter en l’état…

PQ-Guy Nantel

 

JdQ | 2020 08 18 | PATRICK BELLEROSE

Course à la chefferie du PQ: Guy Nantel mise tout sur la souveraineté

M. Nantel,

Même si au niveau des principes nous sommes de connivence, malheureusement votre approche ne fonctionne pas à maints égards. Je pense qu’il ne manque pas grand chose pour que nous soyons de connivence autant au niveau des principes que de leur incarnation programmatique.

Je soumets à votre attention et à l’attention de vos gens quelque considérations publiées dans mon blog démocratie 101 au lien suivant…

Cordialement,

Luc A.

Artiste et citoyen | ex-président du Conseil de la Souveraineté ( OUI Québc ) de la Capitale-NATIONALE et Chaudière Appalaches.

 

 

ERREUR # 001 

VALIDER la négation de la souveraineté démocratique constituante du Peuple

« … un gouvernement Nantel créerait une assemblée constituante chargée de rédiger une constitution initiale pour déterminer les caractéristiques d’un Québec indépendant (régime politique, mode de scrutin, monnaie, frontières, etc.).   »

Nulle part dans le monde et à aucune époque ne s’est tenue une assemblée constituante sous dictature d’un État démocratiquement illégitime, comme l’est l’État concret actuel du Royaume de la Couronne canado-brit puisqu’il n’émane pas du Peuple et n’a pas même l’aval de la députation du Peuple siégeant à l’ANQ | Assemblée nationale du Québec. Partout et en tout temps, un tel processus constituant intervient après et seulement après le RENVERSEMENT de l’État illégitime concerné, et ce autant en France occupée en juin 1940, qu’en Tunisie plus récemment. Pour la bonne et simple raison que ne peut se tenir un libre exercice constituant démocratique sous dictature. On l’a bien vu lors du débat sur la laïcité de l’État, thème constituant par excellence, suffit d’un rien pour faire dérailler le débat et contaminer l’exercice constituant puisque RIEN ne vient disqualifier les tenants de l’État ILLÉGITIME du Canada et le fait qu’il s’impose au Québec de force et d’autorité impériale autocrate. Rien, sauf le fait de le dire, comme de dire le contraire, ce qui revient à ne rien dire et ce,tant que Le Peuple ne s’est pas prononcé. Tant qu’on aura accepté qu’il soit ainsi tenu loin du sommet de l’État ACTUEL.

Or, la vérité c’est que le Cda s’impose de force et d’autorité impériale AUTOCRATE qui n’a rien de DÉMOCRATIQUE puisque les Actes constituants du Royaume de la Couronne canado-brit n’émanent pas du Peuple = 0 démocratie. Faut pour en convenir, d’abord donner l’occasion aux Québébcois,es de se PRONONCER sur tel État illégitime concret actuel. Ce qui n’a JAMAIS pu être le cas, ni de la part des partisans du Canada qui s’en sont toujours bien gardé parce qu’ils savaient que si la question était posée c’eut été NON ; ni de la part des souverainistes qui ont cru bon faire l’économie du renversement de l’État illégitime actuel. Résultat : 4 référendums perdus ou sans effets, 2 au Québec, 1 en Écosse et 1 en Catalogne…

Le seul que nous avons gagné portait sur l’État du Canada de Charlottetown…

Tant qu’on ne permet pas au Peuple de se prononcer sur l’État actuel, on se trouve à VALIDER la négation de la souveraineté démocratique constituante du Peuple. Tant que Le Peuple n’a pas eu l’occasion de se prononcer sur l’État actuel, y compris cependant que se tient un processus populaire constituant, on se trouve à VALIDER la négation de la souveraineté démocratique constituante du Peuple, ce qui est antinomique, cela ne peut pas échapper à l’intelligence du Peuple. Cette contradiction ne pourra qu’être source de confusion et toute confusion ne peut qu’aujouter à la confusion actuelle savamment entretenu par les partisans de l’État illégitime autocrate canadian.

Un Plébiscite GAGNANT

L’ANTIDOTE # 001

la DÉMOCRATIE : la souveraineté démocratique constituante du Peuple

Il faut d’abord donner l’occasion au Peuple de RENVERSER l’État illégitime du Canada en tenant un Plébiscite permettant au Peuple de se prononcer sur l’État concret ACTUEL illégitime pour le Proclamer INVALIDE au Québec puisqu’il n’a jamais ni sollicité ni obtenu le clair OUI démocratique des Québécois,es. Plébiscite = un référendum portant sur une loi faisant Loi.

Un Plébiscite à double Proclamation CONSTITUANTE qui dans la foulée permet au Peuple de Proclamer SEULE valide au Québec la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec adoptée par l’ANQ | L’Assemblée nationale du Québec.

Cf : Programme COMMUN d’État démocratique républicain


ERREUR # 002 | Un bon plan… VS LE bon plan…

« «Étant quelqu’un de populaire et de connecté sur le peuple, je pense être capable de faire en sorte de pouvoir changer le courant, de connecter avec le peuple, ajoute-t-il. Ce n’est pas tout de faire un bon plan, il faut le communiquer et il faut que les gens y adhèrent. »

Un bon plan

Certes ce n’est pas tout d’avoir un bon plan… mais encore faut-il avoir LE bon plan… Le vôtre fait l’erreur de tenir un processus constituant sous dictature canadian contre toute logique historique. Mais en plus vous vous prenez pour le Messie Sauveur en prenant sur vos seules épaules le destin du Peuple. C’est tout sauf avisé.

Vous prenez Le Peuple pour un idiot en prétendant qu’il n’est pas au fait des bienfaits de l’indépendance. La question n’est pas là. Le Peuple est parfaitement conscient des bienfaits de l’indépendance et en est parfaitement convaincu, et ce depuis la Conquête. S’il n’a pas voté largement OUI en 1980 et en 1995, ce n’est pas faute d’être convaincu des bienfaits de l’indépendance, c’est parce qu’il a, AVEC RAISON, considéré que ses élites soi-disant libératrices étaient INCAPABLES de faire l’UNION des forces démocratiques du Peuple ; INCAPABLES de faire face au rouleau compresseur de l’Empire le plus puissant de toute l’Histoire de l’Humanité qui le menace de représailles autant politique, sociétales, culturelles, qu’économiques, alors que nous sommes seuls au monde et que nous savons pertinemment que personne ne viendra à notre secours maintenant que de Gaulle n’est plus de ce monde.

Seul de Gaulle à qui l’Histoire a donné raison aurait pu faire face à l’Empire qui occupe notre territoire national du Québec. Seule sa logique radicalement démocratique aurait pu le faire et ce n’est pour rien qu’il a été accueilli ici en héros libérateur de peuples en juillet 1967 alors qu’un million de Québécois,es s’est massé le long du parcours de son cortège le menant sur le Chemin du Roy du Cap Tourmente au balcon de l’Hôtel de Ville de Montréal.

La logique de De Gaulle a consisté à REFUSER la gouvernance collabo-provincialiste, celle qui a cours ici depuis la Conquête, et à donner l’occasion au Peuple de RENVERSER l’État AUTOCRATE qui s’impose de force et d’autorité impériale sans jamais avoir obtenu le clair OUI démocratique du Peuple. Lui l’a fait par les armes avec les alliés, nous, pouvons le faire seuls au monde par la DÉMOCRATIE, par la voix d’un Plébiscite constituant ( une référendum portant sur une loi constituante votée par l’ANQ et approuvée par Le Peuple ).

LE bon plan

LE bon plan c’est celui qu’a mis de l’avant de Gaulle. Ce n’est qu’après avoir RENVERSÉ l’État usurpateur autocrate que peut ensuite se tenir, sous RÉPUBLIQUE, un large et LIBRE processus constituant populaire. Ce que prévoit le Programme COMMUN d’État démocratique républicain que je mets de l’avant.

Tenir un tel processus sous la houlette d’un gouvernement qui gouverne Le Peuple en vertu d’une loi constituante ILLÉGITIME qui n’est pas celle du Peuple consiste à VALIDER la NÉGATION de la souveraineté constituante du Peuple tout en mettant de l’avant le contraire de cette NÉGATION, ce qui est parfaitement non seulement illogique, mais en tout point aussi inconséquent qu’irresponsable. Ce qui ne peut en aucun cas permettre au peuple de largement y adhérer. Avec raison.

LE bon plan consiste À CESSER de tenir Le Peuple éloigné du Sommet de l’État concret illégitime actuel. Et pour cela il n’y a qu’un moyen c’est de permettre d’emblée au Peuple de le Proclamer INVALIDE au Québec, et pour cela il faut le mettre aux voix. Il faut donner l’occasion au Peuple de se prononcer D’ABORD et D’EMBLÉE sur l’État concret ACTUEL pour le Proclamer INVALIDE au Québec.

S’il n’est pas INVALIDÉ par Le Peuple, c’est donc qu’il EST VALIDE… S’il est VALIDE, à quoi sert de vouloir en changer. C’est parce qu’il est INVALIDÉ par Le Peuple que s’impose le fait de devoir fonder un État devant succéder à l’effondrement de l’État actuel. Il n’y a de nécessité de le fonder cet État successeur que si et seulement l’État actuel s’est effondré au Québec parce qu’il aura été INVALIDÉ par Le Peuple.

L’ANTIDOTE # 002 | Le Peuple est tout sauf idiot

Il faut CESSER de prendre Le Peuple pour un idiot. Il faut CESSER de croire qu’il ne comprend pas ce dont il est question et qu’il faut juste éduquer Le Peuple pour qu’il se range de notre côté.

Pour cela, faut faire la différence entre Le Peuple et la foule, ou le badaud. 

Le Peuple, c’est TOUT Le Peuple, élites comprises. C’est l’entité formée non seulement de l’addition, la somme, des différentes personnes qui composent Le Peuple, mais aussi l’entité que forme cette somme. C’est l’entité historique, patri-matri-moniale. C’est la somme des expériences passées, c’est la somme que forme l’Histoire du Peuple. Et son Histoire remonte non pas seulement à la Conquête ; non pas seulement à la Nouvelle-France, mais aussi à la France. La France baroque de Champlain, et des Filles du Roy, mais aussi la France des cathédrales gothiques du Haut Moyen-Âge ; et encore la France d’avant la France ; la France des Celtes et des Gaulois, des Francs… Le Peuple Souverain du Québec est né de l’abdication de facto de Son Souverain qui a abdiqué le 13 sept. 1759 son devoir premier de protéger ses vassaux et son Peuple de l’envahisseur. Il a failli de par la faute de son Général Montcalm qui s’est précipité dans un bataille rangée à l’Européenne sans d’abord faire l’Union de nos forces et sans attendre le Chevalier de Lévis. Une abdication doublé d’une ignoble Cession. Comme si un Peuple pouvait être objet de Cession. Tout cela témoignant de la turpitude ignoble d’un lignée Souveraine indigne heureusement écourtée à la faveur de la Révolution française survenue  30 ans plus tard.

Un Peuple dès lors sans Souverain. Peuple Souverain devenu donc, 15 ans avant la Révolution états-unienne et 30 ans avant la Révolution française.

C’est parfaitement stupide de fouler aux pieds l’intelligence de ce Peuple qui a su trouver comment survivre à la Conquête et à tout ce que la fine fleur de l’Empire le plus puissant de toute l’Histoire de l’Humanité a produit depuis la Conquête pour le faire disparaître sans y parvenir. Le Peuple, Ce Peuple, dispose donc de tout ce qu’il faut pour se gouverner lui-même. Ne lui manque que l’occasion de le faire et il ne peut le faire si, nous, ses élites soi-disant libératrices, continuons à le priver du seul moyen qui lui permettrait de se prononcer sur l’État concret actuel pour le RENVERSER, pour le Proclamer INVALIDE au Québec.

Il faut donc d’abord donner l’occasion au Peuple de RENVERSER l’État illégitime du Canada en tenant un Plébiscite permettant au Peuple de se prononcer sur l’État concret ACTUEL illégitime pour le Proclamer INVALIDE au Québec puisqu’il n’a jamais ni sollicité ni obtenu le clair OUI démocratique des Québécois,es.

Un Plébiscite à double Proclamation CONSTITUANTE qui dans la foulée permet au Peuple de Proclamer SEULE valide au Québec la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec adoptée par l’ANQ | L’Assemblée nationale du Québec.

Une Constitution primordiale ( initiale ) qui inclut un Article essentiel qui la rend INVALIDE si n’est pas engagé dans les 6 mois après l’obtention d’un clair OUI lors de la tenue du plébiscite constituant concerné un large processus constituant populaire devant disposer de tout ce qui aura été hérité de plus de 410 ans d’Histoire en continu sous Régime français monarchique et sous occupation autocrate monarchique canado-britannique.

Une même clause d’obsolescence programmée prévoirait que les Actes constituants de la Première République du Peuple Souverain du Québec seront INVALIDES 65 ans après sa mise en vigueur. Ce pourquoi la Présidence de la République est tenue d’engager à nouveau, 50 ans après sa mise en vigueur, un large processus constituant devant permettre au Peuple de reconsidérer les Actes constituants du Peuple pour les modifier, abroger, et en ajouter d’autres, voire pour en rédiger de tout nouveau.

Cf : Programme COMMUN d’État démocratique républicain

ERREUR # 003 | la mienne est plus grosse que la tienne

« Je pense qu’il n’y a pas eu beaucoup de gens dans l’histoire de la souveraineté qui ont bien pris le temps de vulgariser à quoi sert la souveraineté et en quoi c’est nuisible d’être subordonné à un autre peuple. Je ne suis pas en train de dire que les autres n’ont pas fait un bon travail, mais les documents légaux, sérieux sont souvent lus par un très faible pourcentage de la population.

[ ... ]

Je pense que c’est une force que j’ai, de pouvoir communiquer à la fois avec des intellectuels, mais aussi avec le peuple. Je me sens bien à l’aise dans ce rôle-là… »

Comme si René Lévesque, Camille Laurin, Jacques Parizeau et une innombrable quantité de souverainistes, de Pierre Bourgault à Pierre Falardeau en passant par Charles de Gaulle, n’avaient pas eu la capacité de « communiquer à la fois avec des intellectuels, mais aussi avec le peuple » et ce pendant plus de 50 ans… de toutes les manières possibles imaginables…

Soyons sérieux, si Le Peuple n’a pas compris, il ne comprendra jamais… Or, il a bien compris. Le problème n’est pas là… Il a bien compris que pour faire face à La Majesté de l’Empire le plus puissant de toute l’Histoire de l’humanité, alors que ce Peuple vit en son coeur même, 8M entourés par 400M de personnes, la moindre des choses c’est de pouvoir agir en force et dans l’UNION de nos forces. Ce qui est loin d’être le cas au Québec. Et ça ne s’arrange pas avec le nettoyage ethnique en cours à Montréal qui fait en sorte que la majorité n’est plus d’origine neufrancienne, ouvrant la porte à la partition de jure du Québec, alors qu’elle est de facto bien implantée autant politiquement que médiatiquement, culturellement, économiquement.

L’ANTIDOTE # 003 | ROMPRE avec la gouvernance collabo-provincialiste

Ce que semble vouloir faire votre programme M. Nantel. Mais ce qu’il ne fait qu’à moitié et tout croche, comme je l’ai documenté plus haut. Ne reste qu’à en prendre acte.

Communiquer LE bon plan

Le Peuple a bien compris qu’il faut être logique et qu’il faut ROMPRE avec la gouvernance collabo-provincialiste, celle qu’a REFUSÉ de Gaulle en juin 1940, non sans terminer ses appels à la LIBÉRATION avec le pendant du cri qu’il a lancé le 24 juillet 1967 du haut du balcon de l’Hôtel de Ville de Montréal, VIVE la France LIBRE ! En s’écriant VIVE le Québec LIBRE ! de Gaulle affirmait à la face du monde libre que l’État du Canada autocrate jamais validé démocratiquement par Le Peuple était de même nature usurpatrice autocrate que ne l’était l’État d’exception PÉTAIN/Laval qu’il appelait à RENVERSER en juin 1940, avant même qu’il ne se mette au service de l’État occupant nazi et de ses basses oeuvres racistes antisémites exterminatrices. Lui suffisait que tel État s’impose par-dessus la tête démocratique constituante du Peuple pour REFUSER de gouverner Le Peuple sous de tels et si ignobles auspices autocrates.

Le Peuple Souverain du Québec l’a parfaitement compris. Il a compris aussi, en rejetant la gouvernance collabo-provincialiste de Jean-François Lisée, que le PQ devait ROMPRE avec elle. Mais pour ce faire, on ne peut engager n’importe quoi et son contraire.

On ne peut que, d’emblée, et dans les plus brefs délais, refuser de gouverner comme si de rien n’était en ne faisant qu’expédier les affaires courantes pour soumettre aux voix l’État ILLÉGITIME concret ACTUEL du Canada pour l’INVALIDER au Québec puisqu’il s’impose sans avoir ni sollicité ETni donc obtenu le clair OUI démocratique référendaire du Peuple Souverain du Québec.  On ne peut pas, sous dictature ( sous la houlette d’un État canadian qui n’émane pas du Peuple ), tenir un LIBRE processus constituant populaire. Un tel processus démocratique ne pourra qu’être contaminé par le manque de rigueur démocratique de l’État actuel, que par la rouerie partisane canadianisatrice, puisque RIEN ne permet et ne permettra de disqualifier l’État illégitime actuel de manière définitive, sauf, le fait de le dire, à tous vents, sans que Le Peuple n’ait statué. Ce qui peut être à loisir être contredit sans aucune espèce de problème puisque Le Peuple ne s’est pas prononcé. Ce qui consiste à tourner en rond en pure perte, comme nous le faisons depuis plus de 50 ans, en pensant que faire l’économie du renversement de l’État ILLÉGITIME concret actuel est une bonne idée.

Or, c’est une fausse bonne idée et Le Peuple le comprend très bien… Suffit donc de lui permettre de se prononcer sur l’État actuel pour l’INVALIDER au Québec. C’est la base.

L’Acte constituant premier

Disposer de l’État concret ACTUEL. CESSER de fouler aux pieds La Souveraineté démocratique constituante du Peuple. Cesser de rêver à l’État abstrait à venir.

Il faut donner Le POUVOIR à la Souveraineté DÉMOCRATIQUE du Peuple, avant de penser à fonder l’État souverain du Peuple. Donner le pouvoir à la Souveraineté CONSTITUANTE du Peuple quant à l’État concret actuel… Celui sur lequel nous pouvons avoir directement prise, pour le RENVERSER, comme Le Peuple en a les PLEINS POUVOIRS démocratiques constituants.

Ça ne sert à rien que Le Peuple se prononce sur l’État abstrait à venir devant succéder à l’effondrement de l’État ILLÉGITIME actuel du Canada si d’abord Le Peuple ne s’est pas prononcé pour INVALIDER au Québec l’État ILLÉGITIME actuel canadian qui n’est pas celui du Peuple.

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire