Plaidoyer et FORUM | COMPLÉMENT de ma Lettre OUVERTE aux RESPONSABLES de la guerre en Ukraine pour que se déploie une RÉPLIQUE militaire conséquente à la Russie de Poutine

|

Album photo VIVE l’Ukraine LIBRE AFFICHETTES pro-Ukraine

 

Pour CO-signer cette Lettre OUVERTE,

joindre au lien suivant le titre dans JESIGNEQUEBEC.com

 

FORUM citoyen | DÉPOSER ICI-BAS vos commentaires et avis

 

0-LettreOUVERTE-2022 03 12

Le mythe de la guerre nucléaire sous 3e Guerre mondiale

Ukraine | De la peur d’une 3e guerre mondiale nucléaire

On ne cesse de nous bombarder avec ce leitmotiv récurrent mil fois répété, il faut éviter une 3e guerre mondiale, puisqu’elle ne pourrait être que nucléaire, et donc qu’apocalyptique. Ainsi, l’UE, l’OTAN, les États-Unis ne peuvent que… NE RIEN FAIRE d’autre devant le matamore Poutine, que d’espérer qu’il n’est pas assez fou pour mettre le pied sur 1cm d’un pays de l’OTAN et ainsi provoquer l’indicible.

Or qu’en est-il en fait de cet soi-disant évidence!?

Rien de conséquent, de rationnel dans cette posture indigne qui ne fait que justifier qu’on laisse l’Ukraine aux mains de la Russie de Poutine en s’en lavant les mains. De très rares personnes se sont risqué à contredire cette doctrine parfaitement ignoble au regard du plus élémentaire respect de la démocratie et de son principe premier, la Souveraineté constituante et politique du Peuple; au regard du plus élémentaire respect de la solidarité des pays démocratiques.

On laisse la Russie fouler aux pieds la Souveraineté du Peuple parce qu’on a décidé, par-dessus la tête du Peuple Souverain d’Ukraine, qu’elle ne doit pas être partie de l’OTAN, voire même de l’UE. En vertu de quel droit absolu autocratique et arbitraire!? Nul ne le sait mais chacun fait comme si c’était logique et congruent…

Comment peut-on en arriver à tel stupide résultat? Seul la peur peut produire un tel résultat ; la peur qui carbure à la dissociation cognitive pour masquer à la raison, sa déraison.

Sophisme de l’épouvantail

Une dissociation sophistique circulaire de l’a priori; L’UE et l’OTAN ne peuvent pas intervenir militairement parce que l’on va provoquer une 3e Guerre non seulement mondiale mais nucléaire.

Sophisme de l’épouvantail, appel à la terreur, ad odium… au choix et j’en passe. En effet, ce n’est pas parce que l’on peut provoquer une 3e guerre qu’elle sera nucléaire; ce n’est pas parce qu’elle est nucléaire qu’elle provoquera la fin du monde; ce n’est parce qu’elle est nucléaire qu’elle ne peut pas être nécessaire; ce n’est pas parce que c’est une 3e guerre mondiale qu’elle sera comme la 2e ; etc.

Examen rationnel des faits

La dissuasion nucléaire

L’enclenchement de tirs nucléaires… ne se fait pas à partir du bureau de Poutine… un tir ne peut pas se faire d’un seul homme. Et même s’ils étaient trois à vouloir le faire, contre tout bon sens… ce n’est pas sûr que les subalternes obtempèrent… loin de là…

En fait, ça ne se fait pas sans l’aval des vrais maîtres du monde, à savoir le 1% du 1% qui contrôle les armes atomiques et autres…

Les tétanisé,es par l‘apocalypse nucléaire souffrant de dissociation cognitive caractérisée peuvent se rassurer et revenir sur terre ; leur suffit de comprendre que Poutine n’est qu’un pion parmi de nombreux autres contrôlés par élites militaires, financières et techniques à la tête du complexe techno-crypto-banco-chimico-agrico-fossilo-nucléo-spatio-médio-médico-pharmaco-militaro-industriel multinational qui contrôle les armes y compris les nucléaires… suffit de comprendre que ces gens-là ne toléreront pas que l’apocalypse surviennent prématurément… ils ont trop d’argent à faire avec le monde, le détruire détruirait leur bonne fortune et ce n’est pas un pion, fut-il Poutine, qui peut changer ça…

Je ne suis pas le seul à le dire… le Major-général à la retraite, expert associé au Collège militaire royal de St-Jean, Richard V. Blanchette le confirme dans un article de La Presse du 10 mars dernier.

… si certains analystes pourraient penser que la mégalomanie ou la sociopathie de l’homme fort du Kremlin pourrait en faire un être suicidaire, certains richissimes oligarques autour de lui ne le sont certainement pas et seront prêts à tout pour ne pas se diriger vers la MAD [ mutual assured destruction ; DMA | destruction mutuelle assurée ].

 

Richard V. Blanchette
Major-général à la retraite, expert associé au Collège militaire royal de St-Jean

La PRESSE | 2022 03 10 | Guerre en Ukraine
Arrêtons de parler de l’OTAN à la troisième personne 

 

Il ajoute dans le même texte, que c’est l’opinion publique qui fera la différence. Or cette Lettre OUVERTE participe de l’opinion publique, plus elle recevra de co-signatures, plus son message portera.

Commençons donc à nous rendre compte que c’est NOTRE perception, à chacun d’entre NOUS, qui alimentera les décisions fondamentales que NOS représentants politiques et militaires prendront à Bruxelles ou par vidéoconférences.

_________________________________________________________

 

« Dans un climat de guerre, de si rares appels à la paix »

« Dans un climat de paix de si nombreux appels à la guerre !  »


Dans un climat de paix, on peut à loisir combattre les appels à la guerre par tous les moyens, y compris par la dissuasion nucléaire ou conventionnelle, autrement dit, si tu veux la paix, prépare la guerre, devient une force si redoutable que personne ne voudra s’y frotter.

Autrement dit les appels à la paix ne sont efficaces qu’en temps de paix, en temps de guerre, il n’y a que la force qui tienne ; et la paix n’advient que si et seulement si le plus fort écrase le plus faible.

Disqualifier les partisans d’une réplique militaire à l’emploi des armes par les armées de Poutine, sous prétexte d’être un intellectuel qui n’ira pas lui-même combattre n’est pas crédible de la part d’une personne qui n’a pas de problème à laisser les Ukrainien,nes mourir sous les bombes et affronter SEUL,ES les armées d’invasion de la Russie 10 fois plus nombreuses et armées, alors qu’il combat le fait d’avoir lui-même à combattre. Sa doctrine n’engage pas davantage sa vie que celle qu’il combat en prétendant que c’est lâche d’appeler à la guerre quand il n’est pas question que soi-même s’y engage. C’est pur sophisme de l’épouvantail.

Toutes choses égales par ailleurs, les visées impérialistes de Hitler se déployant en 1939 contre la Tchécoslovaquie en mars ( contre lesquelles le Monde LIBRE n’a pas opposé de force militaire ) et se poursuivant ensuite contre la Pologne en septembre de la même année 1939, n’a fait que donner 6 mois de plus à Hitler pour préparer l’invasion de la Pologne, non sans lui permettre d’obtenir l’aval de Staline qui n’était pas prêt à la Guerre, ces visées de Hitler donc sont pareilles à celles de Poutine et vice versa. Hitler voulait bâtir un 3e Reich empiétant sur les pays libres d’Europe, Poutine veut reconstruire l’URSS, la Biélorussie fut la première pièce, et l’Ukraine n’en est que la 2e. Cela fait, puisque rien n’a pu l’en empêcher, il pourra passer à d’autres conquêtes sans problème parce qu’il aura compris que l’OTAN n’a pas les moyens conventionnels de se défendre si tant est que le Monde LIBRE le veuille tétanisé qu’il est par la peur d’une escalade nucléaire…

Plus on tarde à opposer une force conséquente, plus le matamore se renforce jusqu’à disposer de celle qui permettra d’écraser quiconque, ou à tout le moins jusqu’à disposer de celle qui demandera une quantité d’énergie et de cadavres si considérable qu’il n’y aura plus que des années de guerre totale engageant la destruction de l’Europe tout entière incluant celle de la Russie pour y parvenir si tant était qu’on s’empêche d’utiliser l’arme atomique.

Autrement dit, c’est très simple, ou l’on stoppe le matamore, ou il ne fera que ce qu’il veut, et le stopper ne fera que plus de victimes encore.

Le sacrifice du Peuple russe ne justifie nullement que la Russie de Poutine envahisse l’Ukraine… Propagande pour propagande, RIEN ne peut la justifier cette guerre d’invasion. Il est sophistique et surtout ignoble de prétendre le contraire. La paix à tout prix ne donne que la guerre. Elle est là, elle fait des morts, des blessés, des millions de réfugié,es, elle fait rage et rase des villes entières. La négociation a échoué, elle n’a servi à RIEN… prétendre qu’il faut attendre, lui laisser encore une chance ne fait que permettre la poursuite de la guerre. Pour être légitimé de donner une chance à la paix, il faut à tout le moins immobiliser les troupes et un cesser le feu. Tant que ce n’est pas le cas, ce qu’il y a à négocier c’est un cesser le feu et obtenir d’immobiliser les troupes sur le terrain, et ça, ce n’est pas la paix… c’est la guerre suspendue… rien d’autre.

On en est loin parce que rien ne justifie Poutine de stopper son avance puisque le Monde LIBRE se REFUSE à le frapper à des répliques miroir, par exemple ( crime de guerre en moins ) bombarder Moscou, Minsk et Simferopol puisque Kiev est bombardée. Pire, Poutine dont la volonté ne s’exprime pas comme il le voudrait sur le terrain, en est réduit à la terreur pour obtenir la reddition de l’Ukraine, plus l’Ukraine refuse, plus il doit faire des victimes et doit détruire les villes qui résistent, plus la guerre est meurtrière et plus sont vaines vos suppliques et tentatives de faire la paix. Pire, vos appels ne font que provoquer son contraire.

Ce qui seul pourrait induire la paix c’est le fait de répliquer à Poutine de manière à lui faire suffisamment mal pour que le coût de sa guerre dépasse l’éventuel bénéfice de la faire. Pour ça, faut RÉPLIQUER et pour ça, faut faire pression sur les autorités compétentes pour qu’elle se décident à affronter Poutine.

La NÉCESSAIRE menace, consubstantielle de la prospérité du marché des armes

Ce qui ne va pas sans mal puisque le lobby du complexetechno-crypto-banco-chimico-fossilo-nucléo-spatio-médio-médico-pharmaco-militaro-industriel a tout prévu pour fabriquer le consentement des élites pour sa doctrine de l’ATTENTISME débilitant qui s’assure de ne pas et surtout pas détruire la capacité de nuisance de Poutine. Seule cette irremplaçable, mais très fragile capacité permet qu’il incarne l’INDIPENSABLE menace à la sécurité du monde, et ce, partout dans le monde.

En effet, sans telle menace, les États se croient en sécurité et font la bêtise de réduire considérablement, jusqu’à peau de chagrin les dépenses militaires, ce qui réduit d’autant le chiffre d’affaires du complexe précité jusqu’à la banqueroute, comme ce fut le cas après 40 ans de guerre froide à la faveur de l’effondrement de l’URSS pourtant visé par le monde capitaliste ; or cet effondrement est sa perte, du moins celle du complexe techno-crypto-banco-chimico-fossilo-nucléo-spatio-médio-médico-pharmaco-militaro-industriel.

La mécanique de la prospérité des artisans de la guerre

Après la 2e guerre mondiale, la guerre froide a opposé bloc de l’Est — URSS 1922 / 1991 — et bloc de l’Ouest du seul fait de fabriquer une paranoïa bipolaire qui n’était fondée sur rien de tangible sinon la peur de la folie de l’autre. Ce qui a permis au complexe précité de bénéficier de 40 ans de financement conséquent pour non seulement mettre en place un bouclier nucléaire de part et d’autre et ailleurs aussi, ce qui a nécessité des investissements pharaonesques sur le bras des peuples de ce Monde LIBRE ou pas ; non sans développer quantité de nouvelles armes maintenant au tout technologique de l’IA, jusqu’à devenir indispensable à toute guerre conventionnelle qu’il ne fallait pas oublier de nourrir, sinon provoquer. Chacune permettant de tester le matériel non sans faire disparaître le matériel désuet, processus typique de la nécessaire obsolescence programmée. Notamment au Vietnam de 1946 à 1975, immédiatement après la fin de la 2e Guerre mondiale.

Après l’effondrement du bloc de l’Est en 1991, une URSS affaiblie par le blocus de l’Ouest depuis 40 ans, dont Cuba écope toujours — toujours aussi injustement il a bien fallu remplacer le méchant bloc et comme par hasard, on l’a créé de toutes pièces absentes en armant et formant les djihadistes accourus du Moyen-Orient et de tout le monde musulman pour venir en aide aux Afghans qui s’en prenaient à la Russie en Afghanistan de 1978 à 1989, le Vietnam de l’URSS — qui ne s’en est pas relevée elle, comme par hasard… Ainsi, ce qui participait de l’effondrement de la menace, permettait — de toutes pièces absentes — d’en créer une autre tout aussi efficacement menaçante… celle qui a culminé avec le 11 septembre et la formation de l’État islamique.

De 1991 à 2001 la guerre de Yougoslavie a permis aux djihadistes d’Afghanistan au chômage depuis le retrait de l’URSS en 1989 de s’occuper un temps dans les différentes guerres de Yougoslavie, mais la menace s’est vite estompée… après l’intervention de l’OTAN.

Entretemps, la Russie s’occupait d’écraser les Tchétchènes de 1994 à 1996 puis de les exterminer de 1999 à 2000 ce qui permettait encore aux djihadistes de se former encore un peu plus et un peu mieux…

Tout ce temps de 1991 à 2001, la Russie, privée de l’URSS, n’étant plus une menace conséquente, les dépenses militaires allaient décroissant partout dans le Monde libre…

Les attentats du 11 septembre 2001 ont permis de changer la donne de manière conséquente avec la 2e Guerre d’Afghanistan (2001-2021), la Guerre d’Irak de 2003 à 2011 et la Guerre en Libye en 2011, mais après l’écrasement de l’Irak et du Califat de l’État islamique 2014 à 2019, il fallait créer une nouvelle menace. La Guerre de Syrie a permis à la Russie de Poutine de se faire des galons avec l’aide de Bachar el-Assad, contre plusieurs forces ennemies distinctes, des opposant,es au régime en passant par l’État islamique, Al Nosra, jusqu’aux Kurdes. Mais rien de menaçant encore pour l’Europe et les Amériques… tant et si bien que l’on justifie — fallacieusement — l’ignoble doxa de l’ATTENTISME de l’UE, de l’OTAN et du Monde LIBRE, par le manque de capacité de faire la guerre conventionnelle à la Russie… On hausse donc les budgets militaires, on fait impose des sanctions — parfaitement incapables à court terme de stopper Poutine — mais on n’intervient pas pour ne pas écraser Poutine et la MENACE qu’il représente pour justifier l’accroissement des dépenses militaires.

Une fois la menace islamiste récemment réduite à néant, notamment grâce à l’aide de la Russie en Syrie, et après avoir écrasé inutilement la Libye de Muammar al-Kadhafi en 2011 ( Première guerre de Libye ) grâce à l’OTAN, non sans aussi saccager l’Irak de 2003 à 2011, fallait bien autre chose pour faire peur au monde, parce que la guerre en ex-Yougoslavie n’avait servi qu’à recycler les djihadistes d’Afghanistan, sans créer de méchante MENACE conséquente et pérenne… on n’a donc rien trouvé de mieux que d’encourager Poutine à faire le grand saut en Ukraine… après lui avoir permis de se faire la main en Syrie…

Biden lui n’a rien trouvé de mieux à faire que de donner à Poutine un blanc-seing, à savoir, l’ignoble permission d’envahir l’Ukraine puisqu’il annonçait à l’avance de ne jamais risquer la mort d’un soldat des É-U en Ukraine… non sans renier sa parole qui garantissait en déc. 2021 à Volodymyr Zelenscky son appui… On connaît la suite…

Certains commentateurs disent aujourd’hui que cette annonce de Biden était une erreur stratégique, d’autant que moins de 2 mois avant l’invasion de l’Ukraine, Biden assurait Zelensky qu’il serait garant de son intégrité territoriale… Une PROMESSE non tenue qui a TROMPÉ l’Ukraine…

2021 12 09 | La Voix de l’Est | Valentin Graff et Olga Shylenko AFP |
Ukraine: Biden s’attache à rassurer Zelensky et ses alliés en Europe de l’Est

« Le président américain a redit à Volodymyr Zelensky son « engagement indéfectible » envers la « souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine » lors d’une conversation qui a duré environ une heure et demie, selon un communiqué de la Maison-Blanche.
[...]
« Aucune nation ne peut en forcer une autre à changer sa frontière », a dit cette source. »

Le DEVOIR | 2022 02 11 | Aurélia End – AFP à Washington
Biden demande aux Américains de quitter maintenant l’Ukraine face aux risques de guerre |

Il a répété qu’il n’enverrait pas de soldats sur le terrain en Ukraine, même pour évacuer des Américains dans l’hypothèse d’une invasion russe, car cela pourrait déclencher « une guerre mondiale ».

2022 02 12 | AFP à Washington | La majorité des soldats américains quittent l’Ukraine |

Pour minimiser les risques qu’un soldat des É-U ne soit atteint par des tirs de la Russie, ce qui serait un casus belli ; À SAVOIR : obligerait à la guerre contre la Russie.
_______________________________________________________________________

TROMPERIE qui est aujourd’hui et avec raison dénoncée par l’Ukraine… ( 9:00 AM · 19 mars 2022·Twitter for Android ) et qui est tout sauf une erreur stratégique… Pour que ce soit une erreur, il aurait fallu qu’elle soit dénoncée par des commentateurs, des médias, des représentants et sénateurs des É-U et d’ailleurs, or, nulle dénonciation…

 

0-Ukraine TROMPÉE

Pourquoi, parce que cette déclaration permettait de rendre possible l’invasion de l’Ukraine, sans elle Poutine n’aurait pris le risque de déclencher une 3e guerre nucléaire ni risquer une réplique qui rendrait impossible son invasion NÉCESSAIRE pour que le complexe précité dispose de ce qu’il faut pour que Poutine représente durablement une terrible menace afin de fabriquer le consentement des élites en faveur de l’accroissement considérable des budgets défense et énergétiques tous IRRESPONSABLES moralement et oeco-logiquement…

Ce qui du coup prive d’autant la mission essentielle de transformation RESPONSABLE de l’oeco-nomie irresponsable. Ce qui pourrait provoquer un catastrophique, exponentiel et irréversible réchauffement planétaire encore plus dommageable pour les espèces vivantes que n’importe quelle escalade de guerre conventionnelle ou même nucléaire…

Empêcher une 3e guerre mondiale n’est pas et ne peut pas être une fin en soi… On a bien vu ce que telle volonté d’empêchement a pu provoquer pour la 2e… elle n’a fait que donner six mois de plus à Hitler pour mieux préparer tranquille, l’invasion de la Pologne non sans obtenir l’aval de Staline, il n’aurait pu le faire en tenaille sur deux fronts, à l’Est et à l’Ouest… Si le Monde livre avait déclaré la guerre en mars après l’invasion du 15 de la Tchécoslovaquie, Staline aurait pu attaquer sur le front Est AVANT que ne se mobilisent toutes les forces du 3e Reich contre lui, ce qui aurait tout changé, d’autant que Hitler aurait dû séparer ses forces pour faire EN MÊME temps faire face sur les fronts Ouest et Sud… Ce qui aurait pu empêcher 4 années de guerre, par l’écrasement rapide des armées de l’Allemagne privée de 6 mois de production militaire à pleine cadence.

Il est périlleux de faire de l’Histoire fiction certes, mais on ne peut ignorer que l’entrée en guerre des Alliés 6 mois plus tôt, incluant les É-U, aurait changé le cours de la 2e Guerre mondiale de manière considérable. C’est pourquoi du reste on a fondé l’OTAN, pour que les É-U soient dans le coup d’emblée…

Sauf que, cette dissuasion a été et est si efficace, qu’il n’y a plus moyen de faire la guerre… ce qui pose un problème grave au complexe précité, sauf que, à force, il est parvenu à contourner le problème grâce à l’Ukraine, et au fait qu’il suffisait de ne pas l’intégrer à l’OTAN pour maintenir la tension et provoquer une guerre avec la Russie, sans qu’il faille en venir à un affrontement nucléaire, et pour ça, suffisait de donner à Poutine les assurances nécessaires, à savoir, ne pas intervenir sous prétexte de possible 3e Guerre mondiale et d’escalade nucléaire.

Ce n’est pas l’esprit belliciste des élites, le problème, ce sont les intérêts financiers des actionnaires des entreprises parties du complexe techno-crypto-banco-chimico-agrico-fossilo-nucléo-spatio-médio-médico-pharmaco-militaro-industriel et ce que ses mercenaires conçoivent et déploient dans l’espace secret et public de nos sociétés pour défendre ses intérêts financiers et politiques. L’esprit belliciste n’est une composante de l’équation. L’autre c’est l’intelligence de la guerre, donc de la paix.

La guerre ne résout pas par la paix, elle se résout et survient la paix… La question est comment résoudre la guerre. Souvent, par une surenchère salutaire, ce qui est survenue lors des 1e et 2e Guerre mondiale, mais avec beaucoup trop de dommages… et ce pour une multitude de raisons incluant le manque d’intelligence de l’ennemie et de soi-même…

Maintenant que le complexe précité nous a précipités dans la guerre, la doxa de l’ATTENTISME ne fait que la prolonger. La question n’est pas comment ne pas précipiter la tenue de la 3e Guerre mondiale elle est déjà commencée, de par les sanctions exercées d’un commun accord par les États du Monde LIBRE répliquant à l’invasion de l’Ukraine auquel s’ajoute la livraison d’armes pour y faire face ; il n’y a que les idiots pour prétendre le contraire et l’Histoire saura bien en convenir — la question est, comment faire pour qu’elle soit le moins dommageable possible et de la plus petite durée qui soit… puisque la dissuasion n’a pas fonctionné.

La dissuasion n’a pas fonctionné parce qu’on a VOULU qu’elle ne fonctionne… Elle aurait pu fonctionner si Biden n’avait pas annoncé à l’avance et publiquement, qu’il ne bougerait pas…

Dans le meilleur des cas, Biden et les É-U ont FAILLI à sa parole donnée, ont trahi ses alliés, fouler aux pieds ses principes démocratiques, tout ça pour les profits des actionnaires du complexe industriel précité… dont le lobby des énergies fossiles.

Mais la dissuasion pourrait encore fonctionner… Suffit de lancer un Ultimatum remettant le compteur à zéro…

Le blanc-seing donné est retiré… ce sera un tonnerre de feu qui s’abattra sur la Russie, la Biélorussie, et la Crimée et sur tout pays allié de la Russie de Poutine, incluant le feu nucléaire, si Poutine ne cesse pas le feu, n’immobilise pas ses troupes et ne désarme pas ses armées au profit de l’Ukraine non sans mettre ses troupes au service du nettoyage des décombres par le,la Ministre Ukrainien,ne de la reconstruction ; au service de la recherche et de l’ensevelissement des cadavres, du déminage des espaces minés, en somme de la réparation des dégâts et de la reconstruction de ce qui aura été détruit… de manière à rendre tangible ce qui est intangible pour les attaquants. De manière à ce que les bourreaux puissent rencontrer les victimes sur le chantier même de la réparation des dommages.

Ce qui pourrait enlever aux attaquants jusqu’à l’envie de participer à quelque guerre que ce soit, ce qui priverait les armées de Poutine, à ses frais, de ± 90k hommes et femmes de l’armée de Russie…

C’est mon analyse de la situation en tant que pacifiste. Je la tiens de ce qui est normal dans l’ordre privé de la vie courante. On ne laisse pas un matamore faire ce qu’il veut. On réagit et on s’interpose, au besoin avec usage de la force supérieure à celle en cause, pour la dominer et l’écraser le plus tôt possible afin qu’elle ne cause plus de dommages. Et ce, autant dans un recours aux poings dans un party de famille, dans une cour de récrée, que dans un bar, dans la rue, dans un bus, un train, un avion ou dans une gare, une station de métro ou un aéroport.

Merci pour votre généreuse attention.

La question est… combien vous faudra-t-il de photos de cadavres pour vous convaincre d’agir pour contrer la fabrication du consentement des élites à ATTENDRE que Poutine veuille bien négocier la paix !?

100 de +, 1k, 10k !? Ha c’est 100k que ça vous prend… !?

Le problème, c’est que restera EXACTEMENT le même problème si le maitre mot est d’éviter — soi-disant, puisqu’elle est déjà commencée depuis le 24 fév, dernier —  une 3e Guerre mondiale. Vous n’y échapperez pas… avec 100k morts de plus sur la conscience…

J’en serai moi aussi personnellement responsable puisque je ne serai pas parvenu à vous en convaincre à temps… ce qui me désespère de moi, mais aussi de vous et du genre humain…

U-Invasion-44-T3.3-T

 

Mais bon… comment allez-vous chez vous !? Bien au chaud, cependant que grâce à votre ATTENTISME, les Ukrainien,nes sont sous le feu de barbares qui ont décidé de fouler aux pieds la Souveraineté démocratique constituante et politique d’un Peuple… sans que les soi-disant démocraties contemporaines ne lèvent le petit doigt pour faire ce qu’il faut pour faire CESSER les combats, non pas dans 100k morts, ni même dans 10k, ni 1k, MAINTENANT…

Et, ça commence par poser un geste… endosser une Lettre OUVERTE en ce sens…

Bonne nuit…

Luc A.

P.S.

Une enquête du MONDE est très intéressante

Le MONDE | 2022 03 18 | Guerre en Ukraine : face à Poutine, un déni européen
Par Cécile Ducourtieux (Londres, correspondante), Allan Kaval, Philippe Ricard, Faustine Vincent, Elise Vincent et Thomas Wieder (Berlin, correspondant)

D’un côté, des pays qui, le plus souvent, ont connu le joug soviétique, partisans d’une ligne dure. Ceux-là étaient persuadés que le président russe était « irrécupérable », « revanchard », obsédé par le contrôle de l’Ukraine, et déterminé à rebattre les cartes en Europe, depuis 2008. Cette année-là, la guerre éclair qu’il a menée en Géorgie n’a fait que confirmer ses intentions belliqueuses.

De l’autre, des Etats, surtout dans l’ouest du continent, étaient au contraire convaincus de la nécessité d’un dialogue. La France, l’Allemagne, mais aussi l’Italie, l’Espagne et l’Autriche ont observé au fil du temps une dérive du président russe, qu’il leur fallait ralentir : « Il s’agissait d’arriver à une forme de stabilité en créant des interdépendances entre voisins, et donc d’intégrer la Russie dans l’économie mondiale », poursuit le diplomate. Dès le mois de décembre 1989, dans la foulée de la chute du mur de Berlin, le président français François Mitterrand avait défendu, sans succès, l’idée d’une « Confédération européenne » de l’Atlantique à l’Oural, censée poursuivre l’intégration européenne, tout en recherchant une forme de cohabitation avec la Russie.

 

 

SUITE @ VENIR

À propos de Luc Archambault

Artiste et citoyen

Voir tous les articles de Luc Archambault

2 Réponses à “Plaidoyer et FORUM | COMPLÉMENT de ma Lettre OUVERTE aux RESPONSABLES de la guerre en Ukraine pour que se déploie une RÉPLIQUE militaire conséquente à la Russie de Poutine”

  1. Lorraine Dubé Dit :

    J’ai signé solidairement, pour le peuple ukrainien.
    La solidarité est la tendresse des peuples.
    Lorraine Dubé

    P.S.

    Suite à mon envoi concernant votre mobilisation, j’ai des échanges avec un de mes contacts concernant cette guerre, et je lui ajoutais qu’aucun faux prétexte d’une provocation de 3e guerre mondiale, qu’aucune justification historique ou explication de géopolitique, ou mention de corruption, ne peut faire approuver de ne rien faire et de laisser Poutine s’en prendre aux civils. C’est un crime de guerre. Pour ma part, j’en ai assez de voir et entendre les nouvelles où ça jase, ça envoie des peccadilles aux Ukrainiens pour se donner bonne conscience et on diffuse au quotidien les massacres de civils en déplorant notre impuissance. Il me semble qu’à partir du moment où l’Occident aide l’Ukraine, pour Poutine c’était une déclaration de guerre. Son invasion en est une.

    On retrouve de la propagande en temps de guerre, et ce des deux côtés. Bien entendu, il faut faire une distinction entre un régime et le peuple. En Russie certains citoyens payent de leur liberté pour manifester contre la guerre. Les Russes ne peuvent être dupes des sanctions dont il doivent ressentir les répercussions. L’économie en prend un coup, les russes malgré la propagande du régime de Poutine en voient les conséquences.

    2 ans de pandémie et restrictions, et maintenant une telle impuissance face à cette invasion de l’Ukraine indépendante. Que c’est déprimant! J’écrivais mon contact que cela me faisait penser à la citation de Max Frisch Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles. Je lui ajoutais que bien qu’on ne puisse prétendre savoir ce qu’il y a dans la tête d’un être aussi imbu de lui-même, je ne peux croire que Poutine soit assez fou pour une guerre nucléaire. Mais il a une personnalité narcissique comme tous ces dirigeants de régimes antidémocratiques où personne ne souhaite vivre, lui ai-je rappelé.

    « Ces russes ukrainiens qui ne veulent pas être libérés par Poutine…Pour nombre de ses compatriotes libéraux, cette ex-république soviétique qui a connu deux révolutions prodémocratiques depuis 2004 et où le russe continue d’être largement parlé, est devenue une destination d’exil populaire ces dernières années. »

    « Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles ».

    Cette phrase de Max Frisch désigne par excellence l’ennemi de la démocratie, dont le citoyen doit inlassablement redouter et combattre les effets.

    Ce n’est pas la dictature ou la tyrannie d’un homme ou d’un régime que nous devons craindre, mais bien la sournoise victoire du conformisme et de la démission des esprits.

    Max Frisch l’avait bien compris. Au sortir de la guerre, la Suisse avait échappé au pire de la violence et de la négation de l’Homme, mais le fait d’avoir dû se battre bien moins qu’ailleurs pour maintenir la démocratie et rétablir l’Etat de droit, n’avait sans doute pas permis de sensibiliser autant qu’ailleurs la population sur l’impérieuse nécessité, mais aussi l’incomparable privilège de pouvoir s’exprimer sur l’avenir de la nation.

    Les décennies ont passé, mais le danger menace plus que jamais. Alors qu’ailleurs des hommes et des femmes sont prêts à donner leur vie pour accéder à la démocratie, chez nous, 60% des citoyens considèrent sans doute indigne de leur emploi du temps de consacrer quelques minutes pour exprimer leur point de vue sur les sujets qui leur sont soumis, ou pour élire ceux qui devront les représenter à la tête de l’Etat. Les pantoufles, dans leur sournoise avancée silencieuse, gagnent du terrain, jour après jour. Le bruit des bottes est-il si lointain ?

    Max Frisch, maître du suspens par-delà la mort. Après 20 ans sous scellés, le «Journal berlinois» paraît enfin. Une pièce supplémentaire dans le puzzle biographique du célèbre auteur suisse. Pourquoi l’auteur a-t-il exigé qu’on attende 20 ans pour faire connaître ce texte?

    Mes salutations et meilleurs voeux de bonne santé!

    Lorraine Dubé

    Répondre

  2. Nicole Mailloux Dit :

    Ça m’arrache le Coeur et m’Attriste Énormément de constater combien les politiciens de tant de Pays, puissent être aussi Inhumains et Détachés face à cette Horreur. Ils le sont beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’envoyer des gens à la Mort pour des Raisons qui ne les Concernent même pas ( la population) mais concerne que leurs Intérêts et l’Argent ou pour laisser mourir de Faim des Populations Entières. Enfin un Ministre en Ukraine qui voit à venir en Aide Vraiment à sa Population et qui est encore Humain. J’espère que cette Horreur prendra Fin très bientôt et cela pour Tous, Russes comme Ukrainiens car Aucune Population Mérite ces Atrocités qu’elles soient d’un Pays Riche ou Pauvre. Et je Souhaite qu’elles ne s’Écraseront pas devant ce Poutine, pendant comme après ce Conflit. (comme il l’ont fait pour Trump.) Pendant leurs rencontrent (l’ONU G8 ou autres) ils devraient non seulement tenir compte des Richesses d’un Pays (Pétrole, Or ou Autres) pour Décider des Protocoles et Lois qu’ils Choisissent de Suivre, mais aussi d’Inclure des Lois Humanitaires. BON COURAGE l’UKRAINE AINSI QU’À LA RUSSIE ET TOUS LES PAYS, CAR si UNE 3 IÈME GUERRE DEVAIT ÊTRE, ELLE SERAIT POUR UNE BONNE CAUSE.

    Répondre

Répondre à Lorraine Dubé

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire