Programme COMMUN d’État démocratique républicain du Québec

0-Union-CDMQ

____________________________________________________________

Documents de référence

____________________________________________________________

Autres titres concernant le Programme COMMUN d’État démocratique républicain

 

Pour développer la force démocratique nécessaire au renversement de l’État de clair déni démocratique canadian, il faut faire l’UNION de TOUTES les forces DÉMOCRATIQUES citoyennes et politiques du Peuple Souverain du Québec.

UNION autour de quoi ?

… autour de quoi ? sinon autour d’UN même Programme COMMUN !?

Non pas un Programme COMMUN de gouvernance, ni vraiment de gauche ni vraiment de droite, mais un Programme COMMUN d’État qui transcende les concurrents programmes de gouvernance des différents partis membres d’une future COALITION multipartite de Gouvernement MAJORITAIRE de LIBÉRATION démocratique nationale républicain.

On ne peut s’entendre sur un Programme COMMUN de gouvernance, mais on peut s’entendre sur un Programme COMMUN d’État DÉMOCRATIQUE ; tous,tes les DÉMOCRATES peuvent s’entendre sur le respect de la primauté de la souveraineté DÉMOCRATIQUE constituante du Peuple. Celle qui est NIÉE dans l’État ILLÉGITIME actuelle du Canada qui s’impose de force et d’autorité impériale au Québec sans jamais avoir ni sollicité ni obtenu le clair OUI référendaire des Québécois,e.s.

Le Canada ne passe pas au Québec

La minorité activiste canadianisatrice est incapable d’obtenir le clair OUI référendaire des Québécois,es pour ses Actes constituants, ce pourquoi elle ne s’est jamais risquée à s’appliquer à elle même la rigueur de sa propre loi dite de la clarté pour solliciter et obtenir le clair OUI du Peuple Souverain du Québec. 

C’est au Peuple à déterminer la nature et le contenu des Actes constituants de l’État et qui gouvernent les gouvernements qui gouvernent Le Peuple. La députation du Peuple doit refuser à partir de désormais de continuer à élire et à former un gouvernement qui gouverne Le Peuple alors que le gouvernement accepte d’être gouverné par une Loi constituante illégitime qui n’est pas celle du Peuple.

Ce qui permet de confronter la droite et la gauche néo-AUTOCRATE canadian qui valide l’État illégitime actuel du Canada qui s’impose au Québec par-dessus la tête démocratique constituante des Québécois,es.


Programme COMMUN d’État démocratique républicain


Résumé une page
| pdf

Résumé deux pages | pdf
Incluant une description sommaire de la « proportionnelle pragmatique », pour contrer la distorsion entre le vote du peuple et l’attribution des sièges à l’ANQ, afin d’élire un Gouvernement multipartite de LIBÉRATION démocratique républicain MAJORITAIRE

Programme COMMUN d’État DÉMOCRATIQUE républicain
Document complet | pdf | via google-docs

Dispositif électoral de « Proportionnelle pragmatique »
Description complète dans jesignequebec.com

_____________________________

Autres titres concernant le Programme COMMUN d’État démocratique républicain

 

Références

  • Deux modèles d’accession à la Souveraineté de l’État

Le modèle Lévesque/Morin, qui a été lancé par René Lévesque en novembre 1967 (Mouvement souveraineté-association | S’associer à une dictature sans prévoir la renverser), qui a cours ici depuis que René Lévesque a tourné le dos à De Gaulle 3 mois après qu’il se fut écrié ici VIVE le Québec LIBRE ! Ce modèle se heurte à un mur et nous confine à l’impasse canadianisatrice depuis 47 ans. Il se trouve, sous prétexte de souveraineté de l’État @ venir, perpétuellement @ venir, à participer à la NÉGATION de la souveraineté constituante du Peuple Souverain du Québec. Or, la souveraineté de l’État ne peut être effective que si la souveraineté du Peuple est effective. En participant à la NÉGATION de la souveraineté du Peuple, les soi-disant souverainistes se trouve à empêcher, à discréditer, à disqualifier la souveraineté démocratique du Peuple elle-même. Ce qui est parfaitement antinomique et contradictoire. Comment Le Peuple pourrait-il accorder sa confiance à des politiques aussi paradoxales qu’inconséquentes. De fait, avec raison, il ne l’a pas accordé sa confiance et il ne l’accorde toujours pas. 

Le modèle de Gaulle/Johnson qui prévoit refuser de former un gouvernement collabo qui accepte de gouverner Le Peuple quand le gouvernement qui gouverne Le Peuple est gouverné par une Loi constituante qui n’est pas celle du Peuple. Cette politique est congruente, conséquente.

Toutes choses égales par ailleurs, il faut donc mettre de l’avant ce qu’a mis de l’avant de Gaulle à compter de juin 1940. L’Histoire lui a donné raison, et a donné tort à la gouvernance collabo de PÉTAIN/Laval et à celle de René Lévesque et de ses héritiers.

Cela veut dire, prévoir cesser de priver Le Peuple d’avoir accès au contrôle de ce qui contrôle l’État. Ce qui contrôle l’État, ce sont les Actes constituants de l’État concret qui s’applique au Peuple et à son territoire national.

Cela veut dire prévoir rompre avec la gouvernance collabo qui nous a été utile un temps pour nous reconstituer en moins de 200 ans des élites propres ( politiques, économiques, cléricales, scientifiques, intellectuelles, culturelles et artistiques ) pour remplacer celles qui avaient quitté à la Conquête, capables à la faveur de la Révolution tranquille de nous rapproprier plus de 50% de notre économie, de notre État.

Cela veut dire prévoir, sitôt élu un Gouvernement de Coalition MULTIPARTITE de LIBÉRATION démocratique nationale républicain, appeler la députation puis Le Peuple, à se prononcer non pas seulement sur l’État à venir devant succéder à l’effondrement de l’État présent illégitime du Canada, mais aussi sur l’État présent de clair déni démocratique canadian, pour le Proclamer INVALIDE, comme tout État qui n’a pas obtenu le clair OUI référendaire des Québécois,es, et du seul fait de Proclamer seule valide la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec.

Il est question de cesser de se projeter dans l’abstraction de l’@ venir, pour s’occuper de l’État concret présent… pour l’INVALIDER lors d’un référendum à doubles questions constituantes qui permet au Peuple de se prononcer non pas seulement sur l’État à venir, mais aussi et d’abord sur l’État présent, comme en Islande en 1918 ( Cf : Liste des États dotés d’Actes constituants approuvés par Le Peuple )

Modèles-2

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

#MaTouraine-Monts2015 |
Ensemble pour le bocage may... |
GAUCHE CITOYENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droits humains pour tou-te-s !
| LADUCHE/LAFFITTE-LEFEBVRE: ...
| Pour une Moselle solidaire